Analysis

La décision de Trump sur Jérusalem équivaut à verser du carburant pour éteindre un incendie…

La décision du président US Donald Trump de déménager la mission diplomatique US à Jérusalem suggère plusieurs grilles d’analyse et de lecture. Il est trop tôt pour le moment de tenter d’expliquer les tenants d’une décision aussi dangereuse qu’irresponsable.

Cette décision  intervient en un mois de décembre 2017, six années après le déclenchement d’une guerre hybride totale ayant visé la région centrale du monde pour sécuriser l’État d’Israël.

Certes le monde musulman n’est plus celui des années 70. A l’époque, les israéliens pensaient réellement qu’une décision sur le statut de la ville de Jérusalem aurait provoqué un soulèvement généralisé dans tous les pays musulmans susceptible d’aboutir au renversement des régimes plus ou moins modérés ou rationnels au profit de juntes militaristes ou religieuses qui n’hésiteront pas à déclarer la guerre totale à Israël. Cette vision correspondait-elle à la réalité ou découlait d’une conjonction d’un syndrome de persécution et d’un fantasme perçu? Nul ne le saura. Ce qui est certain est qu’aujourd’hui, la majorité des pays Arabes, dont la moitié a été emportée par les guerres et les troubles de la décennie en cours,  ne sont plus en mesure de constituer une menace quelconque à Israël et que leurs opinions n’ont plus aucune capacité de réaction, même à un niveau purement symbolique. Le moment choisi pour une telle décision est donc plus qu’optimal.

Donald Trump déroge à tous ces prédécesseurs à la Maison Blanche et reconnaît Jérusalem comme capitale de l’État Sioniste d’Israël en Palestine. Cette déclaration met non seulement une fin définitive à la solution dite des deux États mais élimine ce qui reste de l’initiative de paix saoudienne (2002).

La Jordanie, pays qui est lié par les clauses de l’Accord de Camp David avec Israël et qui demeure un fidèle allié de Washington dans la région, dénonce une violation du Droit International. Cette réaction est celle de 90% des pays de la Ligue Arabe dominée par l’Arabie Saoudite. L’Iran condamne et avertit qu’il y aura de sérieuses répercussions suite à cette décision favorisant le rêve (ou cauchemar c’est selon les points de vue) sionistes mondiaux.

Pour l’autorité palestinienne, les États-Unis d’Amérique ne sont plus un médiateur dans le conflit mais un soutien affiché d’un des deux belligérants. Le vieux président Mahmoud Abbas vient juste de se réveiller d’une longue hibernation pour se retrouver avec la gueule de bois.

Plus au Sud, dans l’enclave palestinienne assiégée de Gaza, le Hamas condamne la décision de Trump en estimant que désormais les portes de l’enfer étaient grandes ouvertes…En attendant les portes de Gaza sont closes.

Même la Grande-Bretagne, ancienne puissance tutélaire de la Palestine, n’est pas d’accord avec la décision de Trump sur Jérusalem. Plus directe, l’Allemagne ne soutient pas cette décision que la Turquie a qualifiée d’irresponsable. Paris regrette, un peu vaguement, en redoutant des violences…inévitables au demeurant.

Bref c’est une escalade.

La question essentielle au delà des apparences est la suivante: Trump a t-il délibérément voulu provoquer des pôles de puissance au sein du monde musulman comme il le fait avec la Corée du Nord? Les USA peuvent-ils s’aliéner le monde musulman au moment où ils entament un très sérieux bras de fer avec la Chine et la Russie?

Cette décision équivaut à verser du carburant sur le feu.

2018 ne sera pas une année de paix. Le reste n’est que bavardage au fond d’un bunker.

 

Publicités

Catégories :Analysis

13 réponses »

  1. If job ѕecurity iѕ highһ on your listing of priorities, this is
    annother factor thats not provided by freelancing.
    Many individuals must be assuгed of steаdy income, ɑt a price that they will resly on, in oгder t᧐ ⲣгeserve their
    bills and on a regular basis dwelling bills as much as date.
    Freeⅼancing wiⅼl nnot present the job and eɑrnings security that youd have from being on the employees οf a law
    firm.

    J'aime

  2. Le « fond des choses » se résume a « cui bono » et ce crime ou plutôt ce suicide, bien loin du sloggan antinomique « America’s first », profitera a tout ceux qui souhaitent voir un recul des réseaux soft power US au profit de la vision sioniste messianique apocalyptique

    Ces réseaux dans la plus pure tradition talmudique souhaitent voir le « chaos » s’installer dans une guerre sunnite/chiite pour au final tirer les marrons du feu…c’est la continuité du plan oded yinon dont le printemps arabe n’était que le prélude

    C’est le plan d’une bande de tarés de joueurs compulsifs dont la cote serait équivalente a celle d’un canasson a trois pattes, mais ils s’appuient sur un mélange d’éléments combinants une forte croyance dans leur « prophéties » et des atouts dans leur manche dont ils pensent pouvoir tirer profit au moment opportun

    Jérusalem revêt une importance cruciale puisqu’elle sera la capitale du nouveau gouvernement mondial, siège de la « Cour suprême de l’humanité », bâtie sur l’antique temple du Prophète Salomon

    http://fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/2674918/jewish/Quand-commence-la-Guoula.html

    Quoiqu’il en soit trump favorise cet agenda et les intérêts (immédiats) israelo russe au détriment de son « propre camp », et tout cela au seul profit de… son égo, le type idéal de personnalité manipulable a souhait

    Israel joue double, voir triple jeu dans tout ceci et les russes ont bien saisi l’opportunité qu’ils ont de pouvoir affaiblir leur principal ennemi tout en étendant leur propre sphère d’influence.

    Cette histoire de hackers ayant interféré dans l’élection est totalement fondée, donc ton histoire d’élément intangible impossible a prévoir… très peu pour moi stratégika!

    Quid de la France dans tout ça…pauvre d’elle cela fait quelques temps qu’elle fait des passes gratuites et cela ne semble pas prêt de s’arrêter!

    A Dieu ne plaise, qui vivra (assez longtemps) verra

    Aimé par 1 personne

  3. Mais ce n’est pas le genre de ceux qui détiennent un Doctorat en imposture que de lancer une telle guerre tout en ayant clairement l’air d’agresseurs. En tant que telle, l’attaque Américaine contre l’Irak est destinée, entre autres, à précipiter les populations Arabes dans les rues dans des manifestations si énormes que certains des régimes pro-Américains du monde AraboIslamique seraient renversés et remplacés par des gouvernements anti-Américains et pro-Islamiques. Une tempête de propagande serait alors montée pour dresser un portrait d’Israël comme étant un Etat qui fait face à une menace mortelle en conséquence de la soi-disante renaissance militante Islamique. Les Juifs lanceraient alors leur grande guerre éclair dans le but de prendre le contrôle militaire Juif de la rivière d’Egypte à la rivière d’Euphrate. Nous indiquons maintenant, dans cette seconde édition du livre, que « la rivière d’Egypte » implique stratégiquement le contrôle Juif du Canal de Suez et que « la rivière d’Euphrate » implique le contrôle Juif du pétrole du Golfe. Ces deux combinés avec l’effondrement prévisible du Dollar Américain et par conséquent de l’économie Américaine, livreraient au final à l’Etat d’Israël le statut d’ « Etat Dirigeant » du monde.
    Imran N Hosein 2002

    Aimé par 3 personnes

  4. Finalement, c’est logique !

    En y regardant de plus près, les médias occidentaux nous apprennent que :
    – La puissance militaire US (Coalition – OTAN) n’as rien su faire en Syrie. Ce sont les Russes qui ont fait le boulot, mais heureusement qu’on était là quand même !
    – On a des gros doute sur la fiabilité du système monétaire international. Va t il se péter la gueule maintenant, ou tout de suite ?
    – Le pétrole est sur la fin (oui, je sais, ca fait 20 ans qu’on nous le dit !) mais là, on nous vend le gaz. (Quel gaz ? Le Russe sans doute… qui arrive bientôt à nos portes.)
    – Les révolutions colorées de part le monde sont un échec. (Si, si, entendu sur France Inter hier ou avant-hier !)

    Bref, c’est une situation bancale et si on met tout bout à bout, c’est même une situation critique.
    Et que fait on dans une situation critique ? En général, on se fout sur la tronche, ca passe le temps, ca diminue la population et ca relance l’économie…

    Aimé par 3 personnes

  5. C’était tout simplement sa mission, le franc tireur n’a plus qu’a finaliser le tout en appuyant sur le bouton, en corée ou ailleurs peu importe du moment qu’il allume la mèche…alors stratégika trump est-il toujours ce héro qui combat bravement l’état profond, ou bien plutôt cet idiot utile qui risque de plonger le monde dans le chaos…
    Pourquoi a ton avis les réseaux obama n’ont jamais laché complétement la bride a israel!
    Quand la franchise sert de tremplin a la bêtise on en viendrait presque a regretter l’hypocrisie
    Espérons que cela finira par se retourner contre eux

    Aimé par 2 personnes

    • On observe ce qui est apparent en tentant de déceler le fond des choses.
      A un certain moment de l’histoire humaine, il arrive qu’un élément contingent et intangible, impossible à prévoir et inhérent à la condition humaine en vienne à chambouler le cours des évènements…
      Trump ne peut être un héro. C’est un homme d’affaires par vocation et un businessman excelle à conclure des deals plus ou moins heureux. Là, il vient de se distinguer en se démarquant de tous ses prédécesseurs par une décision très lourde de conséquences.
      Il vient peut être de sauver sa peau au sens propre du terme mais politiquement, il vient de commettre un suicide. Il n’en a cure, il ne se considère pas comme un politicien mais comme un amuseur de télé-réalité.
      Jérusalem fut, est et sera toujours une ville problématique.

      Aimé par 2 personnes

  6. Entre çà et le projet iranien de construire 2 bases militaires au sud de Damas, il y a des incendiaires qui font tout pour déclencher un conflit dans la région, Israël vs Hezbollah étant le plus probable. Il ne manque plus qu’une base américaine dans le Neguev et le théâtre sera dressé.

    Aimé par 4 personnes

  7. Trump est tout de feu. Feu purificateur, jugement dernier, le feu se retrouve jusque dans sa chevelure. Le grand ménage qu’il entreprend à l’intérieur de son pays le contraint à prendre des positions très marquées, ou démarquées, afin de se constituer des soutiens passionnels, capables de le protéger contre tous ceux qui veulent sa destitution, si ce n’est sa destruction.

    Aimé par 2 personnes

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.