Analysis

Deux bases permanentes russes en Syrie

Le retrait partiel des forces aérospatiales russes de Syrie n’inclut pas les unités relevant du commandement des opérations spéciales et la logistique, dont le réacteur nucléaire alimentant en énergie électrique la base aérienne de Hmemim ou encore les batteries de missiles antinavire SS-N défendant la base maritime de Tartous. 

La Russie maintiendra en Syrie deux bases permanentes en vertu d’Accords bilatéraux avec ce pays. 

Les moyens de production d’énergie électrique pour la base aérienne de Hmeimim ont été transportés dès le debut de l’intervention russe en 2015 par un navire cargo ayant accosté à Tartous. Nos sources évoquent entre autres un réacteur nucléaire d’un type récent. 

L’Otan avait du mal à contenir sa rage en assistant à la proclamation russe d’une victoire sur Daech mais en réalité Washington et ses alliés comme Londres et Paris prennent acte de l’échec de leur approche hybride en Syrie, vu que leur principal outil, le terrorisme pseudo-islamique (prébendé), vient de subir une déroute historique face à l’alliance formée par la Chine, l’Iran, la Russie, la Syrie et le Hezbollah libanais. 

Publicités

Catégories :Analysis

17 réponses »

  1. Celui qui paye comme la Chine ne font pas parti de l’histoire.
    Ceux qui font l’histoire , ce sont ceux qui la créés par leurs présence dans l’action.
    La Russie l’Iran le Hizbollah libanais les irakiens les milices populaires et d’autres encore.
    L’histoire est un vécu qui ne trompe pas , par les témoignages venant de différentes personnes n’ayant aucun liens et dont les informations récolter se rejoignent se confirment ne laissant place a aucune objections.
    L’histoire est de plus en plus falsifiés.
    Beaucoup de manuscrits sont dispatcher à travers le monde par ceux qui aiment lire l’histoire.
    Ne négligeons pas l’histoire des hommes des nations de l’humanité pour savoir d’où ont vient et où allons nous .
    Certes cela prend du temps , mais à plusieurs nous rassemblons chacun de son côté un morceau de l’histoire et nous faisons surgir au plus près la vérité qui éclaire nos lanternes.
    Celle qui nous dira ce qui se trame à nôtres insu.
    Quand les hommes cherchent à comprendre ce qu’il se passe réellement.
    C’est qu’il y a encore de l’espoir , et tout n’est pas perdu.
    La chine l’énigmatique tire les ficelle
    Elle a c’est raison. !!!
    Sont ils celles qui profitera à l’humanité , j’ai du mal à le croire.
    Car elle n’a jamais cessé de naviguer en eaux troubles.
    Elle est donc difficile à cerner.
    Son histoire la trahira.

    J'aime

  2. La détection de tunnels n’est peut-être pas aussi simple une fois qu’ils sont construits. Pendant la construction et en zone calme, les micros sont la solution la plus simple et bon marché. Après construction, il faut des RPS (radars à pénétration de sol) qui détectent ds cavités. Trouver des tunnels en zone de combat !!?? Autant se balader avec un détecteur de métaux pendant que les obus tombent à proximité, dangereux et inutile.

    Aimé par 2 personnes

  3. Strategika51
    13 DÉCEMBRE 2017 À 2300

    Hélas nous le vivons et constatons quotidiennement au su et au vue de tous de manière effrontée sans que personne n’y trouve rien à rajouter.
    Aujourd’hui en direct hommes du pouvoirs politiques économiques médiatiques nous font des analystes de ce que sera demain et de par ces fausses analyses ils nous pondent des solutions tronqués falsifiés volontairement erronées.
    Nous le savons tous que ce n’est que de la poudre de merlin pin pin et nous décidons pourtant de ne rien faire.
    Les pseudo journalistes ont choisi leurs camps et ils ne font plus que de la colportations de ceux qu’ils ont reçu comme instructions d’inonder les masses populaires d’intoxications.
    D’où il faut êtres prudent sur ce que l’ont lis de par les médias et ne pas les prendre pour références.
    Par le faut nous obtiendrons le vrai nous aurons des pistes qui nous indiqueront où nous devons orientés nos recherches de vérités.
    L’histoire des peuples à travers les événements , leurs conceptions des choses , les guerres fratricides , leurs modes de vies , de croyances , les valeurs à laquelle ils tenait …… tous cela permet d’avoir une analyse qui se rapproche de la vérité .
    Il faut transcender le passé avec le présent pour essayer de comprendre qu’elle sont les objectifs qu’ils espèrent du futur.
    Et la les masques tombent indéniablement.
    La vérité remonte comme l’huile à la surface de l’eau.
    Cela ne changera peut être rien à la donne.
    Mais juste d’avoir une satisfaction personnel de ne pas avoir été berné comme les troupeaux de moutons.

    Aimé par 1 personne

  4. Voilà un exemple de l’HISTOIRE russes qui énormément d’hommes et femmes qui ont vécue ces dur moments ont témoignées auprès dès leurs et d’historiens .
    Ce qui noys permets de nous basés et de définir au plus justes le tempéraments le charismes la fibre humaine qui habitent et caractérise le mieux les peuples.
    Essayez d’en trouver sur l’histoire chinoise. ……bon courage.

    Le Rôle décisif de la Russie et non pas de l’Amérique pendant les deux dernières guerres mondiales*

    par Marc Rousset, Auteur de « La Nouvelle Europe Paris-Berlin-Moscou »–Editions Godefroy de Bouillon-538p-2009

    L’Europe aime les Russes, mais pas la Russie, en raison de la propagande américaine, des médias et de deux grands mensonges historiques. Ce n’est pas l’Amérique, mais la Russie qui a joué le rôle décisif pendant les deux dernières guerres mondiales contre l’Allemagne impériale et le nazisme ; Natalia Narotchnitskaïa l’a rappelé opportunément dans son ouvrage (1). La Russie est une partie intégrante, souffrante, sacrificielle, disait même Pouchkine de la civilisation européenne.

    « Les Américains, disait Godard, ont toujours attendu que l’Europe s’entre-tue pour intervenir ; ils sont venus quand tout le monde était fatigué, jamais au début, ni en 1914, ni en 1940. Tout ce qu’ils veulent, c’est envahir ; ils veulent envahir parce qu’ils n’ont pas d’histoire ; ils ont besoin d’envahir les gens qui en ont ».

    La seconde guerre mondiale a été gagnée par la Russie dont les sacrifices humains avant, pendant et après Stalingrad ont permis de vaincre l’Allemagne nazie qui avait lancé le 22 juin1941 à quatre heures du matin l’opération Barbarossa. C’est à vingt kilomètres de Moscou que des divisions venues de Sibérie soutenues par le « général hiver » avec une température de -30°C arrêtèrent pour la première fois le 5 décembre 1941 l’offensive de la Wehrmacht. A Stalingrad s’affrontèrent dans une bataille acharnée, de juillet 1942 jusqu’à la capitulation du général Friedrich von Paulus, le 2 février 1943, deux armées de plus d’un million d’hommes, avec une violence qui dépassa toutes celles de la première guerre mondiale pour chaque maison, chaque château d’eau, chaque cave, chaque morceau de ruine. Mais c’est l’offensive allemande manquée de Koursk , le 4 juillet 1943, « la plus grande bataille de chars de l’histoire » avec trois corps blindés, soit 2000 chars et deux corps d’armée d’infanterie sur soixante kilomètres du côté allemand et 20 000 pièces d’artillerie, trois cent pièces d’artillerie par kilomètre de front, des champs de mines d’une densité de 2500 appareils au kilomètre carré, du côté soviétique , qui va permettre à l’Armée rouge dès le 12 Juillet 1943 de s’engager à fond dans l’offensive jusqu’à la défaite de l’Allemagne. La Russie a versé un tribut de 23 200 000 morts civils et militaires sur l’autel de la guerre totale contre Hitler. La seule URSS a perdu la moitié des victimes de l’ensemble du conflit de 1939-1945.
    Ect…ect….

    J'aime

  5. À Benjman
    13 DÉCEMBRE 2017 À 1651

    Tu joint en référence des liens qui d’après toi sont infaillibles sur la question du soutient chinois aux gouvernement de DAMAS .
    Ces articles de presse ne prouvent rien qu’ils vaillent sur la crédibilité de ces informations misent sur la toile.
    Néanmoins l’histoire suffit largement à prouver à justifier à démontrés ce que les chinois ont toujours étés autrefois et ce qu ils ont étés de tous temps dans des présent récent.

    Crois moi les chinois n’ont pas changés dans leurs rapports sociétaires avec les autres, ils ne se mélangent pas ou très rarement aux autres nations.
    Regarde à paris pour ne cité que la capitale comment ils vivent dans leurs bulle en communauté fermés. …….
    Ces journaux électronique ont par avances des choix prédéfinis dans leurs plumes concernant tel ou tel protagonistes justifier où pas .
    Ces journaux électroniques font contre poids à une certaines propagandes de masse spécialisé vers la désinformation collectives.
    Nous avons tous nos penchants nos coups de gueules et nous les extrapolons pour nous donner du boom au coeur en prenant nos rêves pour des réalités.
    L’homme est émotionnellement faibles et qui peut lui en vouloir.
    PERSONNE n’est ce pas.
    Mes amitiés à tous.

    Aimé par 2 personnes

    • Wow ! Effectivement on a tous pour une raison ou une autre un penchant ou une certaine propension à privilégier un camp ou un autre et ceci est valable dans une discussion en privé, dans un café ou un bistrot du coin et sur un mode léger mais pas au point d’obscurcir une analyse même lapidaire destinée à être lue ou évaluée par un grand nombre de personnes d’opinions diverses. C’est un pas que je me refuse de franchir quelles que soient les circonstances.
      Pour revenir aux Chinois, leur mentalité ou comportements nous échappent totalement.

      J'aime

    • « Tu joint en référence des liens qui d’après toi sont infaillibles sur la question du soutient chinois aux gouvernement de DAMAS .
      Ces articles de presse ne prouvent rien qu’ils vaillent sur la crédibilité de ces informations misent sur la toile. »

      Bonjour, le contenu de ses liens n’est pas selon moi infaillible, je ne les aient pas présentés ainsi. Et je ne le pense pas, un article reste un point de vue donné, sur un instant donné. Par contre, ils ont l’avantage de provenir de sources bien différentes, voir même « contradictoire ». Du genre, le monde et réseau international !

      Je les aient mis en avant pour montrer une implication Chinoise en Syrie, c’est tout. Et ce, quelle que soit cette implication.

      Car dans ton message précédent, je te cite : « La Chine n’a jamais participé ni contribuer de quelques manière que ce soit à la coalition syrienne. » tu soutient que la Chine n’as jouée aucun rôle dans le conflit.
      Donc, mes liens, tout aussi faillibles qu’ils soient, montrent simplement, que quel que soit le point de vue (Meyssan, le monde, réseau international…) et sur des instants non ponctuels (en gros depuis mi-2015…) les Chinois ont eu et continuent d’avoir un rôle en Syrie. Après, quel est leur rôle, leur but, c’est effectivement une question intéressante.

      Aimé par 1 personne

      • la Chine a/aurait refusé de livrer à la Syrie des appareils pour détecter les tunnels sous-terrains des terroristes modérés.

        la source: http://www.voltairenet.org/article193078.html

        ‘au cours des cinq dernières années (2011-2016), la Chine populaire s’est interdit toute forme de coopération qui puisse être interprétée par Washington comme une aide militaire. Elle a donc non seulement refusé de livrer des armes, mais aussi des matériels civils indispensables durant cette guerre, comme des détecteurs de tunnels.’

        Aimé par 1 personne

        • «  » Elle a donc non seulement refusé de livrer des armes, mais aussi des matériels civils indispensables durant cette guerre, comme des détecteurs de tunnels. «  »
          c’est ce que dit Meyssan .
          Meyssan n’as aucune de mettre dans l’embarras les autorités de Damas et donc il a dit ce que les chinois voulait que l’on croit !

          J'aime

        • Pour bien, il ne faut pas sortir du contexte une citation, sinon on lui fait un peut dire ce que l’on veut…

          A ta phrase sortie de l’article, il faut ajouter l’introduction au paragraphe, sinon, la lecture et la compréhension en sont biaisées.

          L’introduction à ta citation disait donc : « Bien que la visite en Syrie de l’amiral Guan Youfei (le responsable du nouveau département de la coopération militaire internationale chinoise) se soit située dans le cadre d’une prise de contact avec l’ensemble des pays de la région, elle a suscité l’inquiétude en Occident. Pour le moment, selon l’accord signé, l’Armée chinoise s’est juste engagée à former en Chine des militaires syriens du service de santé. Cependant, chacun a bien compris que cet accord cache autre chose car cela fait déjà quatre ans qu’une moitié des médecins militaires est formée en Chine. Bien que l’on ignore ce qui a été véritablement décidé, l’existence de cet accord marque un changement stratégique. »

          Donc, oui les chinois ne font strictement rien en apparence, mais ils louvoient tant qu’ils le peuvent, pour placer leurs billes cela va de soit, sans pour autant froisser les tiers… (Russes, US…)

          A partir du moment où la présence de soldats chinois en Syrie est avérée, (divers articles de presse, vidéo Youtube…) on ne peut pas simplement affirmer qu’ils ne prennent aucune part au conflit. Que ce soit de la formation de médecins de guerre, du renseignement, de la fourniture de matériel, etc, etc…
          A partir du moment où un accord militaire entre deux nation est divulgué, ou même simplement évoqué, c’est que la coopération est devenue flagrante ! Il ne faut même plus chercher à comprendre, il y autre chose de plus important et de contractuel que ce que l’on sait.

          Aimé par 1 personne

  6. La Chine elle elle agit uniquement en termes d’intérêt propre.
    Elle est à l’affût de toutes opportunités qui lui permettra d’augmenter sa croissance économiques.
    Les chinois n’enveront jamais des soldats chinois mourir ailleurs pour d’autres peuples non chinoises.
    Les chinois guettent les mains dans les poches que les russes et les américains soient diminuer économiquement militairement affaiblies pour gonfler le torse et s’imposer dans le dos de la Russie comme celui avec qui rien ne se passera où se fera sans son aval sans son accord.
    Ils sont fourbes et n’aiment pas se mélanger aux autres nations seul eux compte.
    Les autres nations ne sont que des moyens d’avancer leurs pions sur l’échiquier mondial.
    Ils sont patients ils guettent toutes les faiblesses des autres pour les poussés à la faillite à leurs pertes.
    Et là ils arrivent et se proposent en grand sauveurs économique direct ou indirectement par des aides multiples diverses et variées.
    Les russes les pays arabes ce sont engagés corps et âmes et financièrement.
    NUANCES est de vigueur.

    J'aime

  7. À strategika :
    Je vous cite :
    Le terrorisme pseudo-islamique (prébendé), vient de subir une déroute historique face à l’alliance formée par la Chine, l’Iran, la Russie, la Syrie et le Hezbollah libanais.

    La chine est un intrus dans cette alliance.
    La Chine n’a jamais participé ni contribuer de quelques manière que ce soit à la coalition syrienne.
    La Chine c’est juste contenté de soutenir la Syrie oralement et au conseil des nations unis.
    Point barre.
    Et en plus vous la cité en tout premier dans cette coalition principalement arabes et sans oublier les russes qui eux ce sont décidés d’y en faire partie deux après le début de la guerre.
    Nous avons aussi suivis cette guerre et d’autres depuis le début et avec nos sources.

    Aimé par 3 personnes

    • Bonjour,

      effectivement, je n’aurais pas non plus placé la Chine en premier dans la liste.
      Mais je ne l’aurais pas exclue non plus de cette liste :
      – Fin 2015 : https://www.partiantisioniste.com/articles/syrie-la-chine-rentre-en-jeu.html
      – Fin 2015 : http://reseauinternational.net/syrie-les-chinois-arrivent/
      – Début 2016 : http://reseauinternational.net/le-pentagone-sonne-par-lannonce-de-lenvoi-de-milliers-de-soldats-chinois-en-syrie/

      Plus l’annonce officielle : http://www.lemonde.fr/syrie/article/2016/08/25/la-chine-va-former-des-membres-de-l-armee-syrienne_4988001_1618247.html

      http://www.voltairenet.org/article193078.html

      Donc oui, ce sont les arabes les principaux acteurs de cette coalition, « les grands » (Russie et Chine et dans le bon ordre ! 😉 ) n’étant là qu’en soutient et surtout pour signer de juteux contrats…

      Aimé par 2 personnes

    • C’est un sujet très difficile. Je serai incapable de produire la moindre preuve d’une implication de la Chine dans le conflit au Levant. Pourtant elle a joué un rôle non négligeable sur deux plans : l’économie et les pièces de rechange.
      Plus clairement, Pékin ne veut absolument pas adhérer explicitement à une quelconque alliance militaire, geste susceptible d’être négativement interprété et donc nuisible à la grande stratégie chinoise de la nouvelle route de la soie. Dans les faits : qui a évité l’effondrement monétaire de la Syrie et de l’Iran et la faillite de Moscou, ciblés tous les trois par une feroce guerre économique, commerciale et financière ?
      La Chine et elle y a laissé quelques plumes et c’était déjà un risque énorme pour un pays aspirant à intégrer les règles du jeu international et a y prétendre au rôle de puissance mondiale.
      Qui a fourni les pièces de rechange, un certain type de munitions et par dessus tout, fermé les yeux sur les transferts d’armes nord-coréennes via l’Iran vers la Syrie ?
      Qui était le second pays à fournir des images satellite à l’Irak, la Syrie et l’Iran ?
      D’où provient la technologie de certains drones iraniens en usage par l’Armée syrienne et le Hezbollah libanais ? Certains radars ?
      Je ne prétend guère détenir la vérité ou d’avoir des informations fiables car même si j’étais sur le terrain je n’en saurai pas plus sur la situation globale que le moindre individu la suivant à travers les médias à l’autre bout du monde. Il arrive que je sois trompé ou que mon analyse soit erronée mais quand il s’agit de la Chine, ce que l’on voit n’est pas ce qui ce passe et ce que l’on voit pas est une série de conjectures.
      Les chinois sont pragmatiques, éloignés des mythes russes ou persans (surtout Aryens) glorifiant la volonté, les héros, celui qui agit, l’action, la tentative du sujet de contrôler l’objet, de maîtriser la nature, bref d’agir sur le monde. Ils préfèrent plutôt l’attente, l’opportunité, le torrent de la rivière, laissent la nature agir pour eux…
      La seconde approche ne comporte aucune saga épique ni épopée héroïque mais elle a l’avantage d’être d’une redoutable efficacité.

      Aimé par 3 personnes

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.