Analysis

Au sujet des munitions anti-blindage utilisées contre les chars Abrams en Irak

 

Officiellement, le nombre des chars M1 Abrams US endommagés ou détruits en Irak entre les années 2003 et 2007 ne dépasse pas 80 sinon 25 si l’on se réfère aux documents officiels du Pentagone.

Plus réaliste, une étude jamais publiée, réalisée par un centre spécialisé de l’Armée de terre US (Army’s Armor Center at Fort Knox, Kentucky) évoque noir sur blanc que 70% des 1100 chars Abrams déployés en Irak entre 2003 et 2009 ont été touchés par des tirs ennemis en soulignant que 89 % des machines n’avaient subi que des « dommages mineurs ».

Les estimations iraniennes sur les pertes subies par les chars US diffèrent sensiblement des données du Pentagone: elles s’élèveraient à 133 unités endommagées ou détruites entre 2003 et 2005 pour le seul Abrams.

Si la plupart des sites spécialisés soulignent qu’aucun Abrams n’a été détruit par des tirs de chars adverses et que la plupart des pertes ont été causés par des accidents (chute d’un pont, avaries diverses), des IED’s (dispositifs explosifs commandés à distance) et plus timidement par de « vulgaires RPG », quasiment aucun n’évoque les Abrams touchés par de drôles de munitions à haute pénétration (Armour Piercing AP) d’un type inconnu.

S’il est avéré que la plupart des premiers chars Abrams immobilisés par le feu adverse furent détruits par l’Armée US afin de préserver des « secrets techniques », il n’en fut pas de même par la suite lorsque des chars et des véhicules blindés US se retrouvèrent confrontés au rythme infernal et endiablé des dispositifs explosifs improvisés (souvent formés par des obus d’artillerie de 155mm) plantés le long des routes et autoroutes empruntés par les convois militaires US, notamment durant les années chaudes de 2004, 2005, 2006 et le T1 de 2007.

Mais revenons au sujet principal: qui avait fourni aux combattants irakiens des ATM (Anti-Material rifle) pouvant tirer des projectiles capables d’endommager sérieusement certaines parties « vulnérables » d’un char aussi lourd que l’Abrams et en l’occurrence les composants optiques, des capteurs et le compartiment de la motorisation (ce problème fut pris au sérieux par la suite)?

Certains vétérans US de la guerre d’Irak  évoquent l’aide iranienne ou syrienne aux groupes d’insurgés irakiens ayant mené l’intense guérilla de la période post-Saddam Hussein. Une thèse défendue bec et ongle par des Think Tanks proches de certains cercles de la droite dure, profondément hostile à l’Iran. Cependant les iraniens nient avoir en leur possession des ATM capables de détruire un char. Un rapide coup d’œil à l’arsenal iranien en la matière nous apprends que les iraniens ont adopté des armes antichar russes, chinoises et nord-coréennes avant de s’aventurer à en produire localement. On n’en connaît aucun type dont les munitions sont assez puissantes pour détruire un char.

Le mystère de ces trous sur les carcasses de chars de bataille lourds demeure entier.

 

 

 

Publicités

Catégories :Analysis

7 réponses »

  1. Si tout cela s’avere exact, l’avenir du char qui était déja pas trés brillant, devrait rapidement s’obscurcir. Premier indice, la Russie, la France, l’Allemagne, le UK les pays des chars on dénombre
    – 400 Challenger pour le UK
    – Environ 400 Leopard pour la Bundeswehr
    – La France 400 AMX Leclerc
    – Russie environ 2.500 chars et encore la cure est loin d’etre terminée.
    Seul les Etats Unis et la Chine dominent avec respectivement leur 9.000 M1 Abrams, et 8.000 mais pour combien de temps encore ?
    On s’aperçoit que les pays qui ont été les pionniers reduisent de façon drastiques le nombre de leur tanks. Les conséquences des conflits en Irak 2003-2010 et au Liban en 2006 n’y sont pas étrangères. Surtout s’ils s’averent qu’il existe de nouvelles munitions aptes à penetrer les blindages.

    Aimé par 3 personnes

  2. Durant la période d’embargo entre 1991-2003, Saddam Hussein avait tout fait pour se procurer des armes. Comme on peut aisément le comprendre, tous les pays occidentaux, bon grés où malgrés ont fait bloc derrière les Etats Unis.
    Il est impossible d’ignorer que le seul pays dans les années 90 qui disposait du savoir faire necessaire à la fabrication de ce genre de munitions était l’URSS, et donc tous les pays de l’ex-URSS. Il faut noter que la Chine avait commencé à developper une industrie dans ce sens des la fin des années 90.
    Pourtant je ne pense pas que Chine et Russie auraient pu livrer à Saddam ce genre d’armes. Ces deux pays étaient beaucoup trop faibles à cette époque, pour s’aventurer à ce genre de défi. L’Iran était sous blocus, et son industrie périclitait, partant de là la question ne se pose pas. De plus la guerrilla qui combattait farouchement les américains était ultra-nationaliste, est et surtout, chose qu’on evoque rarement viscéralement anti-iranienne. En réalité, et contrairement à ce qu’on pourrait croire, le courrant n’est jamais passé entre les dirigeants iraniens, et les nationalistes irakiens, meme encore aujourd’hui. Il est donc peu probable que les iraniens aient pu aider l’insurrection irakienne. Ceux qui avancent pareil argurments aux USA sont couverts par l’AIPAC dont le but était de pousser les Etats Unis à une guerre contre l’Iran.
    Il est possible qu’au vu de la situation catastrophique de l’ex URSS, nombre de dépots de l’ex armée rouge aient pu finir sur marché noir, et certainement entre les mains des nord coréens, et des chinois, qui se sont fait un plaisir à tout recopier. Surtout la Chine qui ne s’en est vraiment pas privée. Les séries de J-11 par exemple sont des grossières copies des SU-27.
    Pyongyang de son coté n’avait aucune inhibitions à vendre ce genre de materiel à Saddam, et donc il n’est pas impossible qu’il ait pu finir entre les mains insurgés irakiens via la Corée.

    Aimé par 3 personnes

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.