Analysis

Syrian war has revealed a number of technical flaws of Russian Mi-28 helicopter

The Russian military intervention in the Syrian War began in 2015. The intervention consisted of air strikes fires by Russian aircraft and attack helicopters, included modern Mil Mi-28s, stationed in the Khmeimim base in North Syria, against militant groups opposed to the Syrian government.

During a military operation in Syria was revealed a number of technical flaws of Mil Mi-28 (NATO reporting name of “Havoc”) modern attack helicopter designed to close air support and destroy operations armoured and un-armoured vehicles, and enemy personnel in combat.

New Russian helicopters have problems with engine installations, avionics, control and navigation systems. Earlier there were cases had an engine control problem and was reported that debris ejected on the launching of rockets could cause catastrophic damage.

According to head of the Russian Federation Council’s Committee for Defence and Security, Viktor Bondarev, Russian defence industry has fixed a number of technical and design flaws of the helicopter, but still have problems with onboard electronics and night vision systems.

“Electronics is a failure: the pilot does not see anything, hears nothing,” said Viktor Bondarev.

According to the ex-commander-in-chief of the Russian Aero-Cosmic Forces (VKS) Viktor Bondarev, the night vision goggles used on the Mi-28s got the pilots nickname “death to pilots”.

It is worth remembering the crash of a Mi-28 helicopter in the Homs region on April 12, 2016. The tragedy was due to an error of the pilots who operated the flight in the dark conditions, according to the official version. But the military said that the cause of the crash was the problem with the night vision glasses of the helicopter pilot.

The Mi-28 “Night Hunter” is a modern attack helicopter designed to carry out search and destroy operations against tanks, armoured and un-armoured vehicles, and enemy personnel in combat, as well as low-speed airborne targets. The helicopter developed by Rostvertol, which is part of the of Russian Helicopters company,  in Rostov-on-Don.

According to the Russian Helicopters, Mi-28 can operate night and day, and in adverse weather conditions. The Mi-28 “Night Hunter” has been officially accepted into service with the Russian Ministry of Defence.

http://defence-blog.com/news/syrian-war-has-revealed-a-number-of-technical-flaws-of-russian-mi-28-helicopter.html

 

 

Publicités

Catégories :Analysis

4 réponses »

  1. traduction :
    La guerre syrienne a révélé un certain nombre de défauts techniques de l’hélicoptère russe Mi-28
    par Foxhound

    L’intervention militaire russe dans la guerre syrienne a commencé en 2015. L’intervention consistait frappes aériennes par les feux des avions russes et hélicoptères d’attaque, inclus Mil Mi-28s modernes, stationnées dans la base Khmeimim dans le nord de la Syrie, contre les groupes militants ( certains disent : des mercenaires ndt ) opposés au gouvernement syrien .

    Au cours d’une opération militaire en Syrie a été révélé un certain nombre de défauts techniques de Mil Mi-28 ( de code OTAN « Havoc ») hélicoptère d’attaque moderne conçu pour fermer le soutien aérien et détruire les opérations blindés et des véhicules non blindés, et le personnel de l’ennemi au combat .

    Les nouveaux hélicoptères russes ont des problèmes avec les installations de moteurs, d’avionique, des contrôle et systèmes de navigation. Auparavant, il y avait des cas ou ils ont eu un problème de contrôle du moteur et il a été signalé que les débris éjectés sur le lancement de roquettes pourrait causer des dommages catastrophiques.

    Selon le chef du Comité du Conseil de la Fédération de Russie pour la défense et la sécurité, Viktor Bondarev, l’industrie de la défense russe a fixé un certain nombre de défauts techniques et de conception de l’hélicoptère, mais ont encore des problèmes avec les systèmes électroniques embarqués et de vision nocturne.

    « l’Electronics est un échec: le pilote ne voit rien, n’entend rien », a déclaré Viktor Bondarev.

    Selon l’ex-commandant en chef des Forces Aero-Cosmic russe (VKS) Viktor Bondarev, les lunettes de vision nocturne utilisés sur les Mi-28s a obtenu le surnom de la part des pilotes de « mort aux pilotes ».

    Il convient de rappeler l’ accident d’un hélicoptère Mi-28 dans la région de Homs le 12 Avril 2016. La tragédie était due à une erreur des pilotes qui ont opéré le vol dans les conditions sombres, selon la version officielle. Mais l’armée a dit que la cause de l’accident était le problème avec les lunettes de vision nocturne du pilote d’hélicoptère.

    Le Mi-28 « Night Hunter » est un hélicoptère d’attaque moderne conçu pour effectuer des recherches et détruire les opérations contre les chars, les véhicules blindés et non blindés, et le personnel de l’ennemi au combat, ainsi que des cibles aériennes à faible vitesse. L’hélicoptère développé par Rostvertol, qui fait partie de la compagnie de Hélicoptères de Russie, à Rostov-on-Don.

    Selon les hélicoptères russes Mi-28 peut fonctionner jour et nuit et dans des conditions météorologiques défavorables. Le Mi-28 « Night Hunter » a été officiellement admis en service par le ministère russe de la Défense.

    J'aime

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.