Analysis

Syrie : les chinois participent à une frappe chirurgicale visant des mercenaires asiatiques à Idleb

L’opération ayant ciblé de manière particulièrement précise un centre de commandement et de contrôle (C2) de mercenaires « asiatiques » faisant partie des groupes armés combattants aux côtés de l’instance de libération du Levant (هيئة تحرير الشام/Al-Qaïda soutenu par l’Otan) à Idleb au Nord de la Syrie demeure totalement mystérieuse. 

D’abord attribué à un raid syro-russe, puis à un raid de la coalition US puis à une voiture piégée, puis à un véhicule blindé piégé de plus de 20 tonnes,  l’élimination de chefs opérationnels Ouighours, Ouzbeks, Tadjiks, Daghestanais et Kazakhs serait le résultat d’une très discrète coopération avec la Chine. Une unité spéciale chinoise aurait participé à cette opération aux côté des Spetnaz russes et de commandos de la marine syrienne basés à Lattaquié. 

Plus d’une trentaine de chefs terroristes auraient été tué en pleine réunion secrète dans plusieures explosions successives. 

Sur les réseaux sociaux terroristes, il est fait état d’un véhicule piégé sans indiquer clairement qui serait derrière cette décapitation spectaculaire des unités « Asiatiques ». Des informations circulant parmi les milieux terroristes indiquent que la branche syrienne d’Al-Qaïda se serait vengée des « Soldats du Caucase » et des « Chinois » leur reprochant d’avoir perdu pied et abandonné le terrain face à l’Armée syrienne. Ce qui serait peu vraisemblable, étant donné que sur le terrain, ce sont les combattants caucasiens et asiatiques qui font preuve d’une réelle détermination. 

La distillation de telles informations à créé une césure entre les Asiatiques et les Levantins et on n’écarte plus des affrontements entre les anciens alliés au bénéfice des forces gouvernementales. 
 La province septentrionale d’Idlib fait face actuellement à une violente offensive gouvernementale soutenue par les forces aérospatiales russes tandis que les rebelles bénéficient encore d’un soutien logistique de l’OTAN via la Turquie d’Erdogan même si ce dernier fait semblant d’en être agacé en public en mettant tout sur le dos des États-Unis. 

[https://youtu.be/zG2b5HmNWHY]

Publicités

Catégories :Analysis

17 réponses »

  1. Ce matin, 8 janvier, des médias arabes de premier plan affirment que l’ancien président a été interpellé à Shiraz, puis placé en résidence surveillée avec l’approbation du Guide Ali Khameneï.
    http://www.voltairenet.org/article199286.html
    gage donné a l’OTAN sous un faux prétexte ou Mahmoud Ahmadinejad a t-il vraiment organiser les manifestations ?
    si les gardiens de la révolution rapatrient leurs forces de Syrie les USA auront peut-être plus de marge de manœuvre sur le terrain mais par contre les élites iranienne risque d’avoir du soucis a se faire !

    Aimé par 1 personne

      • dans un premier temps les élites mondialistes pourrait s’en réjouir du fait des trouble interne a l’Iran qui affaibliraient ce pays mais attention au retour de bâton si les élites corrompus perde la bataille intérieur, les anglo-sionnistes pourraient se retrouver face a un pays anti-impérialiste sans plus aucun représentant du camp mondialiste en Iran .
        la Russie et la Chine protègeront ils le pays d’une intervention extérieur pendant les troubles inévitables de cette seconde révolution ?

        Aimé par 1 personne

  2. 1°) La Russie déjoue une attaque terroriste de drones contre la base aérienne de Hmeimim
    https://fr.sputniknews.com/international/201801081034665356-echec-terroriste/
    Dix drones se sont approchés de la base aérienne russe de Hmeimim et trois autres de la base de soutien logistique de la marine russe dans la ville de Tartous.»
    gros moyen grosses perte !

    2°) Yémen: les Houthis et les partisans de Saleh ouvrent une «nouvelle page» de leur alliance
    https://fr.sputniknews.com/international/201801081034664876-yemen-houthis-partisans-saleh-alliance/
    donc après la mort de Saleh le Yémen ne s’est pas enfoncé dans la guerre civile .
    les forces que contrôlait Saleh semble s’être rendues a la raison nationale .
    – Saleh avait dû du fait de sont fric leurs faire avaler quelques couleuvres !

    Aimé par 1 personne

      • Bonjour,

        J’ai lu l’article Spoutnik et il indique :
        « L’expertise technique des drones capturés a prouvé que les terroristes sont en mesure de mener des attaques depuis une distance d’environ 100 km. »

        Par ailleurs, j’ai pu voir des photos des drones interceptés (je ne sais pas comment insérer une photo dans un message…) : Envergure 2.5m à 3m, moteur thermique 2 temps de 3 à 4 cm3 avec l’hélice (du commerce) montée directement sur l’arbre moteur, conception en bois, avec seulement 2 cerveaux moteurs je pense, un pour les ailes, un pour la queue. J’ai pas l’impression qu’il y ai de cerveau pour le moteur. On ne vois pas d’optique ni d’antenne.

        Personnellement, j’ai un gros doute que le drone vu en photo puisse parcourir 100km et surtout qu’il puisse être piloté à cette distance. Encore la commande je veux bien, mais le retour vidéo sur 100km, de nuit, demande un peut d’équipement, que le drone vu en photo n’a pas l’air d’avoir…

        En tout cas, bouleversement stratégique, c’est évident. Les Russes se sont laissés surprendre 1 fois, mais la réaction à l’air d’avoir été efficace…

        Aimé par 2 personnes

        • bonjour
          pour l’image c’est  » l’adresse de l’image  » qu’il faut coller .
          pour les drones cette histoire d’attaque nocturne me fait me rappeler que les ondes se propages beaucoup mieux et plus loin de nuit tout les radio-amateur pourront vous le confirmer !

          Aimé par 2 personnes

        • @ROC : « impressionnant les cales en bois me semble être là pour la présentation car par de train d’atterrissage pour le retour »

          En fait, si on regarde la photo du drone pas encore assemblé et la photo « vue du dessous » du drone, on constate que les dites « cales » ne sont pas des cales, mais font partie intégrante de la structure du drone. Ces partie là ne sont pas ajoutées, mais sont d’un bloc avec la structure.

          Mon avis est que ces éléments là sont utiles au drone et pas juste là en tant que support pour la présentation ou autre. Effectivement pas de train d’atterrissage, ni de décollage, pas besoin. Je pense que le décollage se fait manuellement : Tu lance le moteur à fond et un gars cours un peut pour donner de l’élan face au vent et le bazar prend sont envole. (ou un petit lanceur sur rampe…)

          Quel serait donc l’utilité de ces machins en bois sous le drone ?
          Le drone embarque apparemment des mortiers. J’y connais rien en mortier, mais pour exploser, il faut sans doute les actionner, mécaniquement. Un genre de percuteur sur le nez actionné par un choc ? Une décélération importante ?
          Sur la photo du drone pas assemblé, on voit des tiges de 30cm environ sortir sur le devant des mortiers. Qu’est ce donc ? Une sécurité à retirer pour activer les mortiers avant de les lancer ?
          Comme j’y connais rien en mortier, je pose beaucoup de questions et extrapole un peut, mais mon avis est que chaque drone livré, l’est avec plusieurs mortiers et que donc ces machins en bois sous le drone servent simplement de fixation pour embarquer les mortiers…

          Aimé par 2 personnes

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.