Analysis

Erdogan: US Presence in Syria’s Manbij Aimed Against Turkey, Russia, Iran

Erdogan: US Presence in Syria’s Manbij Aimed Against Turkey, Russia, Iran

https://sputniknews.com/world/201802061061396052-turkey-syria-manbij-us-troops/

Publicités

Catégories :Analysis

3 réponses »

  1. Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré que les États-Unis devraient quitter le Manbij de Syrie dans la province d’Alep alors qu’Ankara PRÉVOIT DE LE RENDRE « À SES VRAIS PROPRIÉTAIRES ». Il a également ajouté que Washginton avait « des calculs contre la Turquie, l’Iran et peut-être la Russie » en Syrie, affirmant que la présence militaire américaine était dirigée contre les pays susmentionnés après la défaite de Daesh (ISIS).

    « Si les États-Unis disent qu’ils envoient 5 000 camions et 2 000 avions cargos avec des armes pour la lutte contre Daech (État islamique), nous ne le croyons pas, cela signifie que vous avez des calculs contre la Turquie et l’Iran ». a déclaré aux membres de son parti AK au pouvoir au parlement.

    Le gouvernement syrien a fermement condamné l’opération militaire, la qualifiant de violation de la souveraineté du pays, tandis que la Turquie a souligné QUE L’OFFENSIVE NE VISAIT PAS LE GOUVERNEMENT LUI-MÊME, mais visait « seulement les terroristes ».

    Bonjour,

    Erdogan est beaucoup plus préoccupé par ses fesses que par la Syrie et son gouvernement! Il sait très bien que s’il y a Kurdistan en Syrie, ensuite ce sera son tour! De plus l’origine de la migration des khazars de l’antique Khazarie vers le centre de l’Europe vers 1200 AP JC, genre Galicie, provoquée par le Tsar russe de l’époque et l’ancienne Perse d’aujourd’hui: l’Iran, nous laisse croire qu’il y aurait peut-être une affinité génétique avec les peuplades kurdes d’aujourd’hui, principalement de Turquie, qui sont tous les deux, khazars et Kurdes, d’origine turco-mongol et non-sémites!

    En ce sens les kurdes, ou une partie des dit « kurdes », seraient peut-être les frères éloignés des faux juifs en Israël! Ce qui expliquerait peut-être l’attrait des sionistes pour un Kurdistan à cheval, sur les quatre pays: Syrie, Turquie, Iran et Irak! De plus, Pierre Hillard, laisse même savoir dans ses écrits, que le génocide arménien, n’aurait pas été produit par des turques, mais par une instrumentation turque d’origine khazar anti-chrétienne! Lorsque qu’Erdogan accuse certains kurdes d’être des terroristes, de son point de vue, peut-être n’a-t-il pas tord!?!?

    Aimé par 1 personne

  2. traduction :
    Erdogan: La présence américaine dans le Manbij de Syrie visait la Turquie, la Russie et l’Iran
    12h41 06.02.2018 (mise à jour 13h20 06.02.2018)
    En janvier, le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a déclaré qu’Ankara ne limiterait pas ses mesures de précaution contre les combattants kurdes à Afrin en Syrie, mais qu’elle pourrait aller à Manbij, où les États-Unis ont déployé quelque 2 000 militaires.

    Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré que les États-Unis devraient quitter Manbij en Syrie dans la province d’Alep alors qu’Ankara prévoit de le rendre « à ses vrais propriétaires ». Il a également ajouté que Washington avait « des calculs contre la Turquie, l’Iran et peut-être la Russie » en Syrie, affirmant que la présence militaire américaine était dirigée contre les pays susmentionnés après la défaite de Daesh (ISIS).

    « Si les États-Unis disent qu’ils envoient 5 000 camions et 2 000 avions-cargos avec des armes pour la lutte contre Daech (État Islamique), nous ne le croyons pas, cela signifie que vous avez des calculs contre la Turquie et l’Iran ». a déclaré aux membres de son parti AK au pouvoir au parlement.

    Le 5 février, le Pentagone a annoncé qu’il n’avait vu aucune indication que la Turquie envisageait d’étendre son opération à Manbij, ce qui contredit les déclarations antérieures des responsables turcs. Cavusoglu et Erdogan ont tous deux souligné que les forces turques élimineraient complètement la région des terroristes, en commençant par Manbij et tout au long de la frontière entre la Turquie et la Syrie.
    Plus tôt dans la journée, des images montrant un convoi militaire turc arrivant dans le sud d’Alep, plus près du bastion de l’organisation terroriste Tahrir al-Sham, sont apparues sur le web. Parmi les 50 véhicules figuraient des véhicules de transport de troupes blindés (APC), des camions-citernes, des véhicules blindés protégés contre l’embuscade (MRAP) et des camions militaires.

    La Turquie mène depuis le 20 janvier une opération militaire baptisée « Rameau d’Olivier » à Afrin contre les combattants kurdes en réponse à l’annonce par les États-Unis de la formation d’une force de sécurité frontalière de 30 000 hommes en Syrie, qu’Ankara a qualifiée d ‘ »armée terroriste ». Afrin est contrôlée par les unités de protection du peuple (YPG) soutenues par les États-Unis, qui sont considérées par la Turquie comme étant affiliées au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), considéré par Ankara comme une organisation terroriste.

    Le gouvernement syrien a fermement condamné l’opération militaire, la qualifiant de violation de la souveraineté du pays, tandis que la Turquie a souligné que l’offensive ne visait pas le gouvernement lui-même, mais visait « seulement les terroristes ».

    Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.