Publicités

L’Armée turque, un géant aux pieds d’argile

La deuxième Armée de l’OTAN, soutenue par des forces supplétives locales connaissant le terrain,  patauge durant un mois devant une petite enclave frontalière défendue par une milice pour le contrôle de 12 %  de la localité. L’Armée turque n’est plus vraiment ce qu’elle était à Gallipoli. 

La bataille pour le contrôle D’Afrin en Syrie vient de confirmer la gabegie régnant au sein des forces armées turques depuis le putsch manqué contre le président Erdogan et les terribles purges ayant décimé les élites militaires turques. 

Utilisant des avions de combat F-16, des chars Leopard 2 de fabrication Allemande et M-60 de conception américaine aux côtés des rebelles de la franchise « Armée Syrienne Libre », les turcs se sont révélés incapables à prendre d’assaut une petite enclave frontalière située à un jet de pierre de leur territoire et cela n’empêche nullement Erdogan de menacer Damas d’une invasion jusqu’à Homs (centre de la Syrie) si jamais les troupes syriennes venaient en aide aux YPG défendant Afrin ou de marcher triomphalement sur Minbej où sont stationnées des forces américaines supposées alliées. 

La Turquie possède une très riche et fort impressionnante  histoire militaire, notamment lorsqu’elle fut la métropole de l’empire Ottoman. Cependant, l’Armée turque actuelle semble être un géant aux pieds d’argile, souffrant d’une carence évidente au niveau du commandement et du leadership. 

Certes, même en l’état, cette Armée peut aisément prendre le dessus en cas de confrontation éventuelle avec une Armée syrienne exsangue et usée par sept années de guerre totale, mais au prix d’une mobilisation générale,  l’emploi de quatre à cinq divisions complètes et l’acceptation de lourdes pertes  par Ankara.    

En s’appuyant exclusivement sur les renseignement et les forces de police pour affaiblir l’Armee, Erdogan a conforté son pouvoir interne mais perdu l’outil militaire. Le cas d’Afrin en est l’illustration. 

Les purges au sein des forces armées ont toujours désorganisé le commandement militaire et précipité les défaites en cas de conflit. 

En 193p, une Armée rouge ayant souffert des purges de Staline s’est montrée incapable à venir à bout de la ténacité des finlandais, suscitant l’étonnement d une Allemagne qui allait décider d’envahir l’URSS un an et demi plus tard. 
 

 

Publicités

8 Commentaires

la turquie va délicatement dans son avancée pour préserver la vie des civils et faire le moins de dégâts possible.
quand y’a l’Europe, la CEDH et les droits de l’homme sur le dos , c’est ainsi.
Mr l’auteur votre article manque d’analyse et de recherche 😉.

J'aime

La tentative de coup d’état militaire de juillet 2016 est soit un false flag soit fait par des pieds nickelés voire les deux. Lors de WW1, les russes qui avaient les pires difficultés avec les allemands enregistraient des succès significatifs dans le Caucase, ce qui est parlant. Il était moins dangereux de se farcir les civils arméniens.

Aimé par 1 personne

« La Russie a attaqué … »
L’URSS et pas la Russie. Un ouzbek, un Khazak, un arménien ne sont pas des russes.

Aimé par 2 personnes

La Turquie n’a plus aucune chance de faire basculer le cour de l’histoire en sa faveur.
Et devenir le grand sultan ottoman.
Elle s’est isolée et donc affaiblie par son comportement depuis le début du conflit syrien.
Assis entre deux chaises , son coeur balance entre un bloc allié et un autre bloc allié.
Erdogan à dit des tas de choses déplaisant et plaisant a ceux qu’il décrivait tantôt comme étant des alliés et tantôt comme étant des ennemis.
Il a fini par ce discréditer aux yeux de tous.
De multiples fois il a fait le contraire de ce qu’il disait.
Faire face au bloc occidentale dont les yankees sont les leaders.
Contre eux li n’est pas bon de faire cavalier seul.
Si la Turquie ne se ressaisit pas rapidement en prouvant par des actes concret qui suivront ces engagements sur le tas de manière régulière et constante.
Eh bien son sort sera entre les mains de plusieurs de ces ennemis proche et surtout lointain.
Par contre les américains vont se trouver dans une situation de très grande faiblesse par la cause de nombreux front de batailles dont elle s’est engagée et dont elle est empêtrée .
Par son habitude de toujours vouloir s’imposer par la force chez les autres pays souverain de manière manière brutale.
Tout ces fronts où elle en conflit ou elle a des bases militaires seront connaîtrontde fortes turbulences dès le départ de la grande mêlé.
Et son dispatching sera son point faible et sa chute.
Ils seront couper de la logistique du ravitaillement des renforts qui viennent de l’Amérique .
Aussi son éloignement géographique et si l’ont rajoute la haine qu’ont beaucoup de pays envers la politique de ces multiples dirigeants qui ce sont succédés à la tête de ce pays considérer comme pays agresseur fera qu’ils ne connaîtront aucune compassion si le besoin leurs besoins s’en ferait sentir.
Et l’ennemis profitera du cohue du débordement à ne plus pouvoir et savoir ou placé les propriétés d’interventions pour mener des contre offensivités.
Les américains tituberont et seront au bord du jet de de l’éponge.
La Russie devra être très vigilante si ces cas de figures vendraient se produire.
Car les américains sont de très mauvais perdant.
Et ces à ce moment la que nous devrons être très attentifs à l’imprévu où le prévu.
Quant au bloc Iraniens ils sont déterminés à passer à la phase deux .
Le quitte ou double.
Ça passe où ça casse.
Car comme les Russes ils ne supportent plus les coups gratuit.
Ils veulent dorénavant les rendre systématiquement et sans retenue.
Qui disait que la patience avait des limites.

Aimé par 3 personnes

La Russie a attaqué la Finlande en novembre 1939 et non pas en 1938, et l’Allemagne a attaqué la Russie un an et demi plus tard.

Aimé par 3 personnes

Rétroliens et Pings

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Nom et adresse email obligatoires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

You may use these HTML tags et attributs:

<a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :