Analysis

Une caméra cachée au sein de l’Union Africaine peut en cacher une autre

Un haut responsable Algérien de l’Union Africaine et deux journalistes du journal Le Monde peuvent prétendre dès maintenant au prix de la Farce de l’année 2018 en déclenchant une sorte de gag sur un prétendu espionnage chinois visant les infrastructures et le siège de l’Union Africaine à Addis Abéba, Ethiopie, que Pékin a gracieusement offert à l’organisation panafricaine.

L’excès de zèle du haut responsable en question a étonné ses pairs au sein de l’organisation qui se demandaient si cette soudaine frénésie anti-chinoise ne cachait pas un dessein plus terre à terre puisque ses démarches ont fini par faire venir des « informaticiens » d’Alger pour se joindre à une équipe éthiopienne (les éthiopiens sont assez forts quand il s’agit d’espionner leurs propres concitoyens) chargée de mettre à nu l’espionnage chinois visant l’UA.

Peine perdue.

Il s’est avéré dans un premier temps que les flux anormaux de données vers un serveur basé à Shanghai étaient causées par l’usage de services de messageries chinoises par un nombre important des employés de l’organisation.

Dans un second temps,  il a été confirmé que l’ensemble des infrastructures de l’UA sont activement espionnées par le GCHQ britannique et les services d’écoute français. Une information fort connue depuis longtemps par l’ensemble des habitués de l’organisation panafricaine.

Certains responsables africains demeurent sidérés par l’article du jounal Le Monde et l’attitude fort zélée et pète-sec du responsable Algérien qui n’en est pas à sa première sortie. L’un d’eux a déclaré sous couvert d’anonymat qu’il préfère de loin se faire espionner par la Chine qui n’a aucune histoire coloniale avec l’Afrique que par les deux anciennes puissances coloniales que sont la France et le Royaume-Uni.

Un autre issu d’un grand pays anglophone du continent a préféré sourire en soulignant que l’excès de zèle cache toujours un certain degré d’insignifiance.

 

 

Publicités

Catégories :Analysis

1 réponse »

  1. Mais bien sûr que oui les l’U.A. l’union africain était espionner et lès encore.
    De nombreux institutions le sont.
    Des grandes et petites institutions des entreprisesdes humain chercheurs hommes politiques selon l’activité qu’il si déroule et de chacun.
    Nous simple lambda nous sommes tous espionnés , nous sommes tous tracés avec nos portables cartes de portables les calculateurs dans nos voitures nos cartes de C.N.I.
    Espionnage industrielle.
    Espionnage politiques.
    Espionnage civil .
    Espionnage militaires.
    Espionnage utilisés pour exercer plusieurs formes de chantages servants et permettant de corrompre des gens bien placées des personnes gênants etc…etc….
    L’espionnage existent pour de multiples raisons.
    Contre carré des plans .
    Arrêtés des terroristes.
    Alors il faut arrêter de prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages.

    Aimé par 2 personnes

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.