Analysis

Turish Army Seizes US Arms Left by Terrorists in Syria’s Afrin – Deputy PM

Turish Army Seizes US Arms Left by Terrorists in Syria’s Afrin – Deputy PM

https://sputniknews.com/middleeast/201803191062686598-turkey-afrin-weapons-us-kurds/

Publicités

Catégories :Analysis

7 réponses »

  1. J’ai entendu sur France Info qu’Erdogan avait annoncé sa volonté de poursuivre son offensive en direction d’autres villes kurdes. Les turcs sont censés être nos alliés mais Erdogan et son fascisme rampant me donne des boutons. Si les turcs pouvaient se prendre une bonne branlée les incitant à rester chez eux, cela ne m’arracherait pas des larmes de sang.

    J'aime

  2. à mytho, mytho ½ !… (ou au fou !)

    L’offensive a été fermement condamnée par Damas , qui a qualifié la décision de la Turquie de « violation de la souveraineté du pays ».

    Répondant à ces accusations, le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a déclaré que la préservation de l’intégrité territoriale de la Syrie était l’objectif commun d’Ankara et de Damas et que les troupes turques n’allaient pas attaquer les forces gouvernementales en Syrie.

    Va comprendre Charles ?!

    Aimé par 1 personne

    • je comprend que Damas a offert sa protection aux kurdes qui l’ont refusés !
      Damas a donc condamné l’intervention turc par principe et espère récupérer le contrôle des kurdes qui aurons compris que les USA et Israël ne constituent pas des alliés sur lesquels il peuvent s’appuyer pour créer les État indépendant !

      Aimé par 1 personne

  3. Un point pour la Russie! De plus il semble que les agents extérieurs dans cette région se voient évacués rapidement pour ne pas se retrouver coincés comme ses pairs au Sud, car les turques s’en viennent!

    Le Premier ministre adjoint a révélé les plans de la Turquie concernant l’offensive, affirmant que les forces du pays ne resteraient pas à Afrin, laissant plutôt la ville à ses « vrais propriétaires ».

    Répondant à ces accusations, le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a déclaré que la préservation de l’intégrité territoriale de la Syrie était l’objectif commun d’Ankara et de Damas et que les troupes turques n’allaient pas attaquer les forces gouvernementales en Syrie.

    Aimé par 1 personne

  4. TRADUCTION

    L’armée turque s’empare des armes américaines laissées par les «terroristes» des YPG à Afrin – Vice-Premier ministre

    Moyen-Orient 13h16 19.03.2018(mis à jour 13:56 19.03.2018)

    Parlant du succès de l’opération militaire turque à Afrin à dominance kurde syrienne, le vice-Premier ministre du pays a annoncé qu’Ankara avait réussi à réduire la menace importante sur sa frontière en capturant la ville.

    Le Premier ministre adjoint a révélé les plans de la Turquie concernant l’offensive, affirmant que les forces du pays ne resteraient pas à Afrin, laissant plutôt la ville à ses « vrais propriétaires ».

    Par ailleurs, Anadolu Agency, une agence de presse turque, a rapporté qu’une bombe avait été placée par des unités de protection du peuple kurdes (YPG) qui ont tué au moins 7 civils et 4 combattants de l’Armée syrienne libre dans une partie du centre d’Afrin. Armée turque et FSA, citant une source de sécurité.

    La bombe a explosé dimanche soir dans un immeuble de quatre étages à Afrin, tuant au moins 7 civils et 4 combattants de la FSA, a précisé l’agence.

    Alors que les combats font rage dans l’est de la Ghouta, des dizaines de milliers de personnes souffrent dans la région d’Afrin.

    Désespérés et terrifiés, des milliers de personnes fuient chaque jour sans logement, sans nourriture, sans eau et sans soins médicaux

    L’explosion a eu lieu au milieu de l’avancée récente d’Ankara dans la région: les forces soutenues par la Turquie ont réussi à prendre le contrôle du centre-ville dimanche. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que l’armée turque et les unités de la FSA sont entrées dans Afrin et ont établi un contrôle total de la ville.

    Ankara a lancé l’opération Branche d’Olivier le 20 janvier pour neutraliser les groupes de YPG à Afrin. La Turquie maintient que le YPG est liée au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui est répertorié comme une organisation terroriste en Turquie. Le gouvernement syrien a condamné l’opération comme une violation de la souveraineté du pays.

    L’offensive a été fermement condamnée par Damas , qui a qualifié la décision de la Turquie de « violation de la souveraineté du pays ».

    Répondant à ces accusations, le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a déclaré que la préservation de l’intégrité territoriale de la Syrie était l’objectif commun d’Ankara et de Damas et que les troupes turques n’allaient pas attaquer les forces gouvernementales en Syrie.

    Aimé par 1 personne

  5. Il y a certainement des armes françaises aussi. J’ai souvenir d’un reportage montrant des kurdes très content de recevoir une mitrailleuse 12.7 fabriquée à Saint-Etienne avec ses munitions. La photo de Sputnik ne montre que des fusils d’assaut à chargeur courbe qui ressemblent à des kalaks et une mitrailleuse bi-tubes sur pick-up.

    Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.