Analysis

Le simulacre Zuckerberg

Le show savamment organisé et mis en scène de Zuckerberg, le patron supposé de Facebook devant le Sénat US et devant d’autres commissions du pouvoir législatif américain est une provocation extrême orchestrée par de puissants lobbies et groupes de pression dans le but de :  

  1. Tenter de discréditer l’accession au pouvoir de Donald Trump alors qu’il a fait l’objet d’une désignation hasardeuse suite à un désaccord entre deux factions de l’État profond US ;  
  2. Introduire Zuckerberg dans la course aux nominations politiques de façade dont use « l’État profond » à des fins de manipulation et mettre fin aux surprises désagréables dont ne cesse de se plaindre l’AIPAC ; 

  3. Confirmer auprès du public et des médias la qualité supposée de Zuckerberg, ce dernier n’ayant jusqu’ici qu’un rôle de figurant et un titre usurpé. 

Zuckerberg est allé jusqu’à reconnaître une erreur personnelle suite au scandale de Cambridge Analytica, lequel aurait affecté les données personnelles de 87 millions d’utilisateurs aux États-Unis.  

En réalité la focalisation sur ce scandale dont lequel est impliqué le renseignement britannique (contre Trump) cache des faits infiniment plus dangereux et des enjeux dépassant de loin la rage des dinosaures du parti démocrate US ou les puissants lobbies pro-israéliens. 

Aucun mot sur le rôle de Facebook dans les opérations de désinformation massive, de manipulation et de vol de données lors de ce que l’on a appelé par ironie le printemps arabe ou encore son rôle dans la manipulation des élections au Nigéria, en France, en Birmanie, en Afrique du Sud, en Allemagne ou pire, le soutien à de faux opposants en Russie (l’étrange cas Navalny) ,le soutien indéfectible à la propagande officielle israélienne et le soutien des terroristes en Syrie et en Irak entre autres.  

Le système prépare le simulacre* Zuckerberg à une forme de « star system » politique digne du personnage « Goldstein » du roman dystopique « 1984 »  après la débâcle Trump. 

Les années à venir seront celle du mensonge dans le mensonge permanent, les réseaux sociaux facilitant une nouvelle forme de propagande aussi efficace que la radio dans les années 30 et 40. 


  • Référence à un roman de Philip. K. Dick. 

 

Publicités

Catégories :Analysis

9 réponses »

  1. …à un désaccord entre deux factions de l’État profond US

    Je n’y crois pas, Trump n’a rien à faire avec l’État profond! De mon point de vue, il n’y en a qu’une! Satan avec l’illusion de ce monde, le Mensonge absolu, et ses adeptes et son nouvel ordre mondial et la Vérité de la Lumière, et de la Liberté qui s’installe et révèle et dissous tout ce qui n’est pas Vérité! Trump est un agent de la Lumière! Même s’il l’ignore! S’il y avait 2 factions, nous ne verrions pas la presque totalité des medias et des « experts », des politiciens de l’Occident, prendre parti, comme exemple, en faveur de Clinton, comme ça c’est passé au dernière élections américaines! Trump est un intrus pour eux, et s’il n’était pas protégé mystérieusement, il ne serait déjà plus là, la même chose pour Poutine ou pour Orban, et bien d’autres!

    Aimé par 1 personne

    • Dans le fond, il n’y a que la Lumière, il n’y a pas un bien et un mal, il y a la Lumière et un manque de Lumière! L’ignorance c’est un manque de Lumière! L’épaisseur de l’ignorance et des mémoires de l’Empire sont pour l’instant gargantuesque, mais la dissolution par la Lumière est en cours de processus actuellement, et rien ne résiste à la Lumière, même les plus grands psychopathes y passeront, pour ceux qui ont une âme, parce qu’il faut bien se le dire, beaucoup d’hommes, qu’on appelle des hommes, ne sont pas des hommes, mais des machines organiques, manipulations génétiques, qui ne peuvent que singer l’homme, des clones, alors pour eux, c’est terminés!

      Aimé par 1 personne

  2. à quel roman de Philipp K Dick faites vous référence?

    c’est pour le mot simulacre?
    Goldstein c’est George Orwell. il conceptualisé les attaques sous faux drapeau et la stratégie de la tension des États. 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Trump a été élu tout en ayant un nombre moindre de voix que Clinton. Il est donc peu probable que les magouilles de Cambridge Analytica aient eu un effet significatif. Peut-être cela a-t-il fait basculer un état d’un sens vers l’autre mais il me semble bien me rappeler que l’écart en termes de grands électeurs dépassait l’influence d’un seul état.

    J'aime

  4. les utilisateurs de mozilla firefox peuvent ajouter des modules complémentaires.
    avec ‘no-script’ tous les scripts sur les sites internets sont bloqués, même ceux qui sont nécessaires pour aller sur sa messagerie d’un opérateur fronçais..

    et là, on se rend compte que google et cia/nsabook nous fliquent même si on n’a jamais été utilisateur de cia/nsa book.

    si en plus edward snowden et zuckerberg sont tous les deux, en réalité, les cousins greenberg de la famille de rockefeller, bien joué les gars..
    (encore faut-il que l’information soit exacte).

    Aimé par 2 personnes

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.