Analysis

Washington en folie : Trump ne supporte plus Nikki Haley

Le président US Donald Trump ne supporte plus regarder l’abominable représentante des États-Unis aux Nations Unies qu’il qualifie volontiers d’excrement humain et il attend la première occasion pour s’en débarrasser. 

Entouré des pires faucons néoconservateurs de l’histoire contemporaine des États-Unis à l’instar de John Bolton, un extrémiste idéologique américano-israélien ou encore Rudy Guiliani, l’ancien maire de New York lors des attaques du 11 septembre 2001, qui vient de rejoindre son équipe juridique, sans compter les rivalités de famille, marquées par les tentatives de promotion de Jared Kushner, le mari de la fille de Trump, dont les liens fort étroits avec Ryad et Tel-Aviv sont de notoriété publique. 

Si vous zappez de chaîne ou laissez échapper une bordée d’injures à chaque fois que Nikki Haley passe sur une chaîne de télévision, ne vous en inquiétez pas outre-mesure. Même Trump, supposé être son patron sur le papier, ne supporte plus cette créature de l’État profond dont les discours devant l’AIPAC, l’un des plus puissants lobbies pro-israéliens aux États-Unis, laissent à penser qu’elle entretient une ambition présidentielle démesurée. 

Des rumeurs de bas étage savamment propagés par certains milieux médiatiques multiplient les allusions à une éventuelle affaire entre Trump et Haley et que cette dernière doit son poste au rang de ministre au sein de l’administration Trump à une promotion canapée. Rumeur que l’intéressée a écarté d’un revers de la main en évoquant un harcèlement sexiste. Haley est l’une des figures de proue du néo féminisme US et il semble pour le moins étonnant que Donald Trump, habitué depuis des décennies à fréquenter de belles créatures de la nuit, ait pu approcher,  même ivre mort ou shooté à l’uranium appauvri, cette sorte d’abominable harpie hybride à la voix fort désagréable et à l’aspect cauchemardesque pour demeurer dans les limites de la politesse.

Il est fort probable que Nikki Haley soit la prochaine à être éjectée de l’equipe Trump. Sa longévité est plus due à ses puissants soutiens au sein des lobbies sionistes qu’à une quelconque compétence (Idem pour ses prédécesseurs Samantha Power et Susan Rice, le népotisme en sus) 

Publicités

Catégories :Analysis

5 réponses »

  1. « Si vous zappez de chaîne ou laissez échapper une bordée d’injures à chaque fois que Nikki Haley passe sur une chaîne de télévision, ne vous en inquiétez pas outre-mesure. »

    Haha merci je pensais être une exception ! Ça me rassure 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Israel Adam Shamir sur le pourquoi de la nomination de hilliby from hell:

    Si Trump n’a pas encore été scalpé par les néocons à Washington, c’est parce qu’il avait judicieusement amené dans son camp les pires des bellicistes, John Bolton et Nikki Haley, pour lui servir de boucliers humains en cas d’attaque néocon ; personne ne peut accuser un homme dont le conseiller à la sécurité est John Bolton, et dont l’amabassadrice à l’ONU est Nikki Haley, d’être trop tendre avec Poutine. Désormais, ils ne peuvent plus clamer leur indignation. Comme on dit à l’armée, ils vaut mieux les avoir sous la tente et pissant au dehors, que dehors et pissant au dedans.

    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article9816

    Aimé par 2 personnes

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.