Publicités

Faux drapeaux et fausse réalité

 Il y a quelques années, les expressions « faux drapeau » et « théorie du complot » allaient de pair. Il était impensable de suggérer qu’un gouvernement puisse lancer une attaque contre son propre peuple ou un allié, puis en ferait porter le chapeau à un tiers.

    Ceci en dépit du fait flagrant que les « faux drapeaux » existaient avant les temps bibliques et font partie de la politique de toute nation, le but des services de renseignement n’étant pas de faire grand chose d’autre. En fonction des besoins, pour influencer la politique et imposer le cours des événements, ces services planifient et exécutent des attaques sous faux drapeau. En fait, c’est un outil unique, le plus terrible et le plus utilisé.

    Ce n’est plus secret aujourd’hui. À part dans les régions où la presse est sous censure stricte, comme aux États-Unis, au Canada, en Grande-Bretagne et en France, où sont réfutées les « théories du complot » basées sur d’accablantes réalités, des quantités de faits, des analyses à portée de tout enfant. Le terrorisme sous faux drapeau est désormais ce qui alimente les déclarations autoritaires des gouvernants et du journalisme d’investigation.

    Je pense que la kyrielle ininterrompue d’histoires sortant de Syrie, les « bombardements avec des barils » et les « attaques au gaz, » sont un faux drapeau visant à amuser la galerie pendant qu’Israël abat au vu de tous des Palestiniens désarmés, vole leurs terres, les enferme dans des ghettos, dans des Auschwitzs modernes, et joue éternellement l’atout de l’Holocauste pour éviter la justice internationale.

    Le vrai problème n’est pas nécessairement que les événements ne sont pas ce qu’ils semblent être. Le public est de plus en plus capable de discerner leur vraie nature depuis que l’Internet permet à la réalité de s’immiscer dans le domaine public, les médias grand public étant devenus moins crédibles.

    La seule façon de contrecarrer la réalité sortie de l’Internet, c’est la guerre psychologique : une forme de « faux drapeau » intellectuel s’intéressant à une réalité précise pour l’étiqueter « canular », et se payant les moyens d’inonder le public de théories alternatives toujours plus improbables et infantiles, jusqu’à noyer la vérité dans une mer de bavardage.

    En fait, des enquêtes récentes révèlent que Facebook et Google jouent précisément ce rôle. Ces réseaux sociaux cachent les vérités embarrassantes, interdisent totalement les nouveaux organes de presse, éliminent des faits et des analyses, et promeuvent les théories du complot officielles.

    Ces programmes de contrôle étant énormes, des milliards y sont dépensés. Associés aux médias grand public censurés, la réalité perd sa face, car ils ont la capacité de mettre en scène des événements et, si cela se trouve, des massacres de masse et même des coups de théâtre terroristes épiques, comme le 11 septembre. Il n’y a guère de risque car, après des décennies de propagande intense, l’Occident entier est enclin à accuser la Russie, les « Musulmans radicaux » ou les Afro-Américains, et de le faire à point nommé de manière robotique.

    Quand on ajoute à cela la promotion de certains livres et l’éducation nationale qui, de la maternelle à l’enseignement supérieur, dispense des idéologies de médiocrité et de soumission à l’autorité, on obtient une machine qui engendre la servilité et le conformisme, récompense l’ignorance et glorifie les croyances gratuites dénuées de réalité.

    Grâce à cela, tout devient possible : guerres à la demande ; tout assassinat peut passer pour un « accident » ; jeter au cachot ceux qui disent ce qu’ils pensent sur des sujets « normaux ».

    Avec la débâcle de l’Union Soviétique et du communisme, il n’y a plus eu de système politique ou économique alternatif à ce qu’invente le capitalisme et le marché libre. Ainsi, dans les trois dernières décennies, l’absence de contre-pouvoir a induit dans une partie de l’humanité, un relâchement des tendances des plus inquiétants, à la manière de ce que des auteurs de science-fiction appelleraient l’instinct d’insecte ou de ruche.

    Considérez ceci : pour gouverner l’ensemble du monde occidental, combien de dirigeants politiques, éventuellement sujets au chantage ou à la compromission, faut-il mettre au pouvoir grâce à des élections truquées ou achetées ?

    Aux États-Unis, toute décision gouvernementale peut être cassée par cinq juges de la Cour suprême, et celle-ci comporte au moins cinq juges totalement incompétents, nommés et confirmés par une procédure qui, examinée avec un peu de discernement, est de nature scélérate et conspiratrice.

    Voyez les élections aux États-Unis. D’où sortent les candidats ? Y a-t-il vraiment une procédure de nomination transparente, ou les candidats sont-ils choisis dans des « salles enfumées », puis contraints à des d’élections simulées suivies d’une vie à s’en mettre plein la panse au service d’intérêts particuliers ?

GWBush

George W. Bush, des années avant son élection totalement truquée en 2000 au poste de président des Etats-Unis d’Amérique.

    Des contre-pouvoirs n’ont jamais vraiment été introduits dans la constitution étasunienne. Jusqu’au 20ème siècle, les sénateurs étaient désignés. Les États peu peuplés, comme le Wyoming, ont deux sénateurs, alors que la Californie, avec sa population plus grande que celle de Grande-Bretagne, en a le même nombre. À l’époque où le Sénat était désigné par les riches, et plus tard quand il a été « élu, » il a toujours été illégitime d’après les normes de représentation équitable fixées par la Constitution

    Sous sa forme actuelle, à cause de ce manquement, 15% de la population peut tenir le Sénat. L’autre branche législative, la Chambre des représentants, peut être tenue par 30% des électeurs à cause des calculs tenant compte de la division en districts électoraux. Le fait est que les États-Unis n’ont jamais été voulus démocratiques. La législature bipartite, le système présidentiel bizarre appelé « collège électoral, » et la « star chamber  » de la Cour suprême, n’ont qu’un but : faire respecter les diktats de l’oligarchie.

    Ainsi, nous en revenons toujours à la seule théorie : Les économies mondiales sont faites et maintenues non pas pour le progrès de l’humanité, mais pour favoriser un régime d’esclavage se perpétuant éternellement. Ce sujet qui était à la base de la doctrine de Marx, Engels et Lénine, a été supprimé des programmes de l’enseignement supérieur.

    Revenons donc à l’outil analysé d’aujourd’hui, à savoir la manière dont le terrorisme sous faux drapeau est désormais entré dans le domaine du débat. Il y a une dizaine d’années, présentait-on des charges devant le Conseil de sécurité des Nations Unies ou à La Haye, contre un pays qui financerait systématiquement le terrorisme, armerait des assassins et massacrerait des innocents, simplement pour maintenir le flux d’information ou pour faire diversion à un scandale national ? Rien que par son improbabilité, on aurait pris cela pour une comédie tragi-comique.

    Prenez les Casques blancs, un groupe manifestement lié à des services de renseignement, à l’évidence allié de groupes terroristes, financés par des gouvernements, pris encore et encore à simuler de fausses atrocités, et seulement des années plus tard, enfin reconnu mondialement pour ce qu’ils sont. Il est facile de voir que le pouvoir du contrôle de la pensée, de la théorie du chaos et des institutions délabrées, est capable de faire admettre que l’imposture est la réalité.

    Le problème pour ceux qui sont derrière les Casques blancs, comme cela semble être le cas aujourd’hui, c’est la « maîtrise des dégâts. » Il y a tant de choses à cacher, pas seulement que ce groupe s’avère être une abomination. Ça va beaucoup plus loin. De ce fait, tous les groupes ayant un impact sur le cours des événements sont contrôlés et infiltrés, et les outils pour faire cela sont puissants et efficaces. 

Whitehelmets_Qaeda.jpg

Des éléments de l’organisation « les casques blancs » au milieu de combattants terroristes du Front Enosra (Al-Qaïda) et de Daech en Syrie. Cette organisation créée par des pays du Golfe et les services spéciaux britanniques est financée par le Département d’Etat US, le Foreign Office britannique, la France et les Emirats Arabes Unis. Un film de propagande mettant en exergue les activités très louches de cette organisation spécialisée dans les opérations sous faux drapeau a été sanctionné par un Oscar à Hollywood.

    Si une chose ne sert pas, elle peut être gérée pour la rendre utile. Si elle est ingérable, elle peut et sera détruite ; et l’oligarchie au pouvoir qui contrôle les élections, qui envoie des porte-avions et des bombardiers chargés de missiles autour du monde, contrôle aussi chaque organe de presse, chaque école, et même ce que nous ressentons et pensons. Se pourrait-il que ça aille si loin ?

    Ne pouvons-nous pas examiner aussi cela, si un humain n’est pas distrait, nourri d’envie de classe, de préjugés raciaux ou de peur, quel impact cela aurait-il sur le cours des événements ? Des noms comme Netanyahou, Boris Johnson ou Trump, récolteraient-ils autre chose que le mépris du public ?

    De vraies questions pourraient être posées. La Syrie est-elle une menace pour Israël ? Comment fait la vraie histoire pour coexister avec l’histoire bidon tenant lieu d’explication conventionnelle des guerres de 1967 et de 1973 au Moyen-Orient ? Et si tout ce qui est généralement enseigné et accepté était faux, ce qui est bien évidemment le cas. Pourquoi des Allemands sont-ils emprisonnés pour avoir posé des questions sur l’« Holocauste » ? Est-ce parce que ces questions sont offensantes ou destructrices, ou est-ce que cela prépare autre chose ?

8858.jpg

Ursula Haverbeck, 88 ans, est la dernière victime de la dictature de la pensée imposée en Allemagne et sur l’ensemble des pays d’Europe occidentale. Cette femme vient d’être condamnée à six mois de prison ferme par un tribunal allemand pour avoir posé des questions sur la version officielle de ce que l’on appelle l’holocauste et certains détails de la seconde guerre mondiale.

    Il est plus sage d’analyser politiquement la guerre civile étasunienne du 19ème siècle, plutôt que les conflits plus récents. L’analyse libre de cette guerre vieille de près de deux siècles, n’est pas délictueux dans une douzaine de nations. Là encore, allons plus loin, non seulement il est délictueux de poser la question, mais il est aussi interdit de demander pourquoi poser la question est délictueux, du moins en Allemagne et en Autriche.

    Au début du 19ème siècle, les États-Unis étaient formés du Sud agricole, toujours plus tributaire de l’esclavage afin de maintenir l’économie d’exportation agricole vers la Grande-Bretagne, et du Nord largement contrôlé par les intérêts des banques et du trafic maritime. Pendant tout ce temps, l’équilibre politique s’est déplacé vers l’ouest, tandis que la population entamait sa migration à travers le continent et que des millions d’autochtones étaient systématiquement massacrés par les militaires, dans la plus grande opération de nettoyage ethnique de l’histoire du monde.

    La guerre civile n’a rien eu à voir avec l’esclavage. Lincoln a « libéré les esclaves » seulement au cours des années de guerre, pour essayer en définitive de déstabiliser le Sud motivé, non industrialisé, peu peuplé, voué à ne pas tomber sous le joug centralisé des intérêts bancaires internationaux.

Lincoln_Antietam

Le président Abraham Lincoln en visite à Antietam (Maryland) où eut lieu l’une des batailles les plus importantes de la guerre civile américaine (1861-1865). C’est à l’issue de cette bataille que Lincoln édicta une prémière version de la  proclamation de l’émancipation.  L’enjeu principal de cette guerre très meurtrière était l’asservissement des Etats du Sud et leur contrôle par le système bancaire international.

    C’est l’histoire qui aurait été enseignée il y a 40 ans, mais qui n’existe plus, parce que criminalisée pour son « racisme ». Les États-Unis ont criminalisé l’honneur des héros confédérés et leur mémoire dans une guerre contre les droits des États et la primauté du droit, où la question de l’esclavage n’a été qu’un ajout après coup.

    Il faut encore remarquer que la nation qui a libéré les esclaves, a massacré simultanément la population autochtone et mis les survivants dans des camps de concentration, pour qu’ils meurent de faim.

    Ainsi, nous voyons que le soutien des États-Unis dans les événements actuels en Syrie ou au Yémen, dans le massacre des Palestiniens, plonge ses racines dans les luttes historiques contre les autochtones d’Amérique.

    Derrière tout cela, c’est la guerre du contrôle de la réalité. Facebook et Google se sont maintenant rendus indépendants pour fixer la réalité.

    Pour beaucoup de gens aujourd’hui, ceux qui commencent à se réveiller, une question à pleurer se pose outre toutes les autres. Y aura-t-il suffisamment de monde éveillé pour restaurer la santé mentale et la primauté du droit ?

Gordon Duff,  New Eastern Outlook (NEO)____Lien direct: journal-neo.org/2018/05/08/false-flags-and-fake-reality/

Traduit en français par Petrus Lombard

    Gordon Duff est vétéran des Marines de la guerre du Viêt-nam. Il s’est occupé des problèmes des anciens combattants et des prisonniers de guerre pendant des décennies et a conseillé des gouvernements confrontés à des problèmes de sécurité. Rédacteur en chef et président du conseil d’administration de Veterans Today, il écrit en particulier pour le magazine en ligne New Eastern Outlook.
 

Publicités

14 Commentaires

Excellent site. Je vous suivrai. Merci.

Aimé par 1 personne

https://canularisme.wordpress.com/

Mon blog est dédié à cela sur les canulars de ce monde.

Aimé par 1 personne

Lorsque des historiens ( entre-autres Léon Poliakov et Pierre Vidal-Naquet et 32 autres censeurs du même acabit) déclarent :
«Il ne faut pas se demander comment, techniquement, un tel meurtre de masse a été possible. Il a été possible techniquement puisqu’il a eu lieu » (in le Monde du 21/02/1979, « Déclaration d’historiens »), on peut penser que la toute recherche de la vérité est vaine et que votre serviteur, tel le Boucher de Damas, mérite de périr.

Aimé par 1 personne

J’oubliais : et aussi au Maroc, en Algérie, en Libye, en Tunisie, au Yemen, ….

Aimé par 3 personnes

« c’est une hypothèse, tu y crois, tu n’y crois pas.
en tout cas, les services israéliens ont déjà commis des attentats dans les Synagogues d’Iraq en 1951 dans le but de provoquer l’émigration des juifs Iraqiens en israel. »
Il ne s’agit pas d’hypothèses, mais de faits avérés, en Irak comme en Egypte. Sion a vidé tous les pays arabes de ses juifs, qui y vivaient depuis des siècles à coup d’attentats, de fausses nouvelles…etc pour les parquer dans ses ghettos spéciaux d’Israél.

Aimé par 2 personnes

cosworth09.11.2001,

tu fais référence à cet article de Veterans Today?
https://www.veteranstoday.com/2017/11/30/the-rothschilds-used-dreyfus-affair-to-divide-and-conquer/

c’est une hypothèse, tu y crois, tu n’y crois pas.
en tout cas, les services israéliens ont déjà commis des attentats dans les Synagogues d’Iraq en 1951 dans le but de provoquer l’émigration des juifs Iraqiens en israel.

ce qui suit est le chapitre sur le ‘projet hitler’ de l’oeuvre de William Engdahl, a century of war: anglo-american oil politics and the new world order.
http://www.takeoverworld.info/pdf/Engdahl__Century_of_War_book.pdf

à coupler avec l’oligarchie anglo-américaine de Qarroll Quicgley?
http://www.voltairenet.org/IMG/pdf/Carroll_Quigley_-_The_Anglo_American_Establishment.pdf

Aimé par 2 personnes

josephhokayem 12 mai 2018 à 1846

A reblogué ceci sur Histoire militaire du Moyen-Orient.

J'aime

Donc , pour vous, être l’amie d’une fille de Himmler est en soi criminel. Bien. Noius avons compris que depuis que l’Histoire est définie par la loi et non un objet de débat entre historiens que quelque chose était pourri dans ce monde.

Aimé par 1 personne

Alberto cremona 12 mai 2018 à 0901

Jesus Christ c’est le Seul Espoir!

J'aime

cosworth57200 12 mai 2018 à 0838

C’est à VT qu’on peut lire Henry Makow, qui a une vision approximative de l’affaire Dreyfus, qui prétend qu’Hitler était un traître à la solde des Rothschild, tout en prenant pour argent comptant les protocoles des sages de Sion. Source hautement fiable comme on peut le constater.

J'aime

cosworth57200 12 mai 2018 à 0832

La mamie négationniste dont il est fait état a pour amie la seule fille légitime d’Himmler. C’est sans doute par pure distraction que ce détail est omis.

Aimé par 1 personne

Israël, je t’aime, moi non plus.
Politiquement très incorrect, très !
Attention lire cet article avec un « ton info », cette si poignante mélopée monocorde de décérébré…

Breaking news…. Breaking news…. Breaking news…. Breaking news…. Breaking news…. Breaking news…. Breaking news….
Israël attaqué, Israël menacé, mais Israël toujours droit sur ses pieds…
Nouvelles provocations haineuses de Palestine…
Lâchement attaqué par un ennemi presque supérieur en nombre et en armement, l’armée de Tsahal, fortement soutenue par la population Israélienne, mais de loin, (qui craint pour l’abandon si durement volé gagné de ses nouvelles terres, (on a beaucoup souffert témoignais ce matin David)) c’est défendue avec vaillance et courage contre l’horrible oppresseur Palestinien, malgré une rupture de stock de nos couches culottes*, notre armée, la plus morale du monde, à d’abord résisté, c’est défendue avec bravoure et honneur avant de lâcher du leste (cela sentait mauvais me racontait Samuel, on a eu peur, une pierre à ricoché sur le blindage, il a lancé tiré en premier cet assassin ).
Repoussant l’assaillant qui se jetait sous nos balles en plastiques, nous n’avons rien pu faire pour éviter l’affrontement, et le terroriste est presque mais pas encore mort de ses blessures qu’il s’est pratiquement lui même infligées.(voir photo ci-dessous, preuve véridique de l’agression indéniable)

Selon le Military Times, Tsahal a passé en début d’année 2014, une commande de 120 000 unités de couches lavables auprès de la société israélienne SK TRADING, spécialisée dans les produits d’absorbance et fournisseur de l’armée depuis 2009. Ces nouvelles générations de couches dite « tout en un », sont dotées de la technologie « Air Dry Layer » avec ceintures aérés , laissant respirer la peau tout en retenant le liquide et le solide dans une protection avec système de contrôle des odeurs et double barrières avec sécurité anti-fuites. Elles ont été spécialement conçues pour les militaires afin que, officiellement, ces indispositions naturelles ne soient pas un facteur limitant l’endurance des soldats notamment parmi les unités de chars de combat.(ne pas confondre avec les chars de la paix)
De plus l’amélioration du cru de 2014 permet en cas de tentative de meurtre par jet de pierre sur nos augustes postérieurs juifs, d’amortir considérablement l’impact, et de sauver le derche la vie de nos précieux et beaux soldats.(attention ne remplace pas les préservatifs dans les bars gay).(il me manque sos racisme et la clique LGBT!)
Après cette petite digression, rentrons dans le vif du sujet(si j’ose dire).
Suite à cette honteuse et si terrible manifestation belliqueuse (bien plus tard), la marche « de la paix » du retour palestinienne de 2018, sois disant pacifique à été perçue comme une incroyable provocation, en effet plusieurs centaines de millions de manifestants terroristes arabes ce sont massés de manière très menaçante, les poches pleine de d’olive, gravier, gros cailloux contondants à la frontière sud de notre état.
Dès l’aube, un fermier étranger(arabe selon des sources autorisés) a été tué a trouvé la mort quand il a percuté un obus tiré depuis un de nos tank; «Son comportement était suspect, il l’a cherché et on l’a échappé belle » nous affirme Moshé responsable volontaire, et chef de char, « il ramassait de petites choses vertes vraisemblablement pour nous attaquer, très dangereuses, » dans son le champ d’oliviers».
De faite, nous, le peuple élu, avons été obligé de placer nos snipers sous protection, en effet le remblai construit à grand frais par l’argent subtilisé au contribuable Américains de nos pas si généreux donateurs n’était pas suffisant, seulement 3.1 milliards de pépètes l’année dernière, à peine de quoi mettre le gasoil dans la pelleteuse nous rapporte Nathanael.Toutefois la clôture financé par la sauce tomate ,le si fameux ketchup kosher
a heureusement résistée avec brio face cette horde de fanatiques hystériques et menaçants.
** L’aide militaire officielle directe des États-Unis n’a presque aucun sens, mais oui aucun sens, par rapport aux coûts et aux avantages réels de l’aide militaire américaine globale, auxquels il convient d’ajouter le coût de la présence américaine sur le terrain. La réalité est qu’Israël ne reçoit qu’une petite fraction de l’aide militaire américaine » explique le professeur Hillel Frisch de l’université Begin-Sadat en introduction. » aucun sens ! »
Selon la doxa dominante, Israël reçoit à peine officiellement 3,1 milliards de dollars d’aide par an, suivi par l’Égypte avec 1,5 milliard (jusqu’à Obama)ouf!. Mais ces chiffres reflètent une toute petite partie de l’aide militaire américaine, et ils ne tiennent pas compte de l’ensemble des coûts réels.
(et la clôture alors Ben zona !)
Une fois que tous les coûts réels sont pris en compte, on constate que le plus grand bénéficiaire de l’aide militaire américaine est le Japon, où 48 828 militaires américains sont stationnés, représentant un coût de 27 milliards de dollars.
(Ces salau……ds de niaquoué (Ben kélèv) ils nous ont déjà volés le sentier à Paris maintenant ils nous chourave tout notre pognon hurle bibi en aparté… )
***1800 produits « grand public » aux us (également en France) contribuent à la taxe kasher, cherchez donc les petits logos…
Une quinzaine de palestiniens ont perdu la vie, par leurs fautes,(on les avait prévenu me dit Aaron) et 1400 blessés ennemies (officieusement 2000) font état malgré tout de la modération de nos vaillants défenseurs, si, si, Interrogé par la lumière de la nation Juive Nehiyr, sniper de son état nous raconte: « Au bout de cinq minutes, ils courraient partout, merde, c’était difficile de les toucher… »


Notre valeureuse résistance,12 hommes seuls face aux hordes terroristes de femmes et d’enfants arabes soi disant désarmés (voir photo ci-dessus)

hordes terroristes de femmes et d’enfants arabes soi disant désarmés, notez le geste haineux de celui du fond à gauche, non pas celui là, juste au dessus…
PETIT RAPPEL : on dénonce, toujours à juste titre tous les massacres quels qu’ils soient et où qu’ils soient, sauf en Israël, Nos snipers échappent de peu à la mort, titre le haaretz et à juste « titre » diffamant par là même cette « propagande nazie » et « islamofasciste » goyim de l’O.N.U.
« Le ministère des Affaires étrangères le compare à de la « propagande nazie ». Israël et ses soutiens exhortent alors M. Guterres , secrétaire général des Nations unies depuis le 1ᵉʳ janvier 2017 à dénoncer le rapport décrit comme « une attaque sans fondement » destinée à isoler et à délégitimer le pays. A leur tour, les Etats-Unis fustigent le document. « Outrée », Nikki R. Haley, représentante de l’administration Trump à l’ONU, exige la démission de la fonctionnaire onusienne (celle qui à rédigé le rapport).
Malheureusement youtube supprime les vidéos du massacre des palestiniens qui aurait disculpées notre valeureuse résistance (voir photos) dans 28 pays goyims, quelle honte, c’est de » l’antisémitisme « hurlera Bibi toujours fort à propos et en off …
Comme vous l’avez devinez, en France nous avons le Crif, la Licra, ….., et même Sos racismes, des organisations « antiracistes » qui « veillent », censurent, déforment, agressent, tout ce qui critique Israël et les juifs en général,(****que l’ont soit juif ou pas d’ailleurs) En France pas de révisionnisme de la Shoa, c’est puni par la loi, pas de boycotte, c’est aussi puni par la loi et surtout, surtout, ne pas faire d’humour sur les colons juifs….ni sur les juifs tout court, ni sur les noirs, les blancs, les gris, ni sur les jaunes, ni sur les races, pas sur les américains, c’est quand même moins grave, pas trop sur les arabes (pas les riches merde, les autres on peut mais discrètement).(en ce moments sur les Russes et bientôt sur les Turques, c’est permis et les pauvres, que dans les salons) Par contre on ne peut pas être macho, et attention à ne pas crier (et pas sur les homos) trop fort son hétérosexualité.
ah oui j’oubliais, je ne sais quelle bande de gros malades dégueulasses veut aussi légaliser la sexualité avec nos enfants pré-pubères et pourquoi pas vendre leurs organes, une fois sacrifiés.( une autre merveilleuse histoire de notre monde)
Mais, maiiiiis, mais, pour certains peuples, on peut tuer, des hommes, des femmes et des enfants sans être inquiété, sans même se défendre. On peut les emprisonner, les tuer, les torturer, les violer, par mensonges, à petit feu, au bulldozer, avec des tanks, des avions, des canons, des balles, les humilier encore et encore, on peut voler leurs terres, prendre leur eau, leurs nourritures, leurs droits, leurs mémoires, et tout le reste de notre « monde civilisé », sans que nos vaillants et merveilleux hommes politiques ne haussent un poil de leurs sourcils, donc on peut, non ? je n’entends rien, rien de rien …………….
de nos si glorieuses démocraties, de notre France pays des « droits de ‘Homme », de la liberté, de l’ égalité…..blablabla, si prompte à crier l’injustice…….de nos intrigants laquais journalistiques, de nos religieux ardents défenseurs de l’Amour (pour le moins, les chrétiens), de nos chères associations « anti-raciste » et de nos flatulents députés et sénateurs….. Rien, pas même un mot, pas même un regard pour l’ombre d’ un enfant mort tué par une balle Israélienne…

En France, le sous préfet de Sainte qui c’est permis un commentaire sur la politique d’Israël, c’est vu démissionner en moins de trois jours (le bougre avait osé dire que des snipers tuaient des enfants palestiniens à la sortie de l’école, non mais….salaud de sous-Prefet )
N.B. Cette article sera jugé antisémite uniquement par les antinonsémite! (ils comprendront !). « putain vivement que j’en ai 2800 » hurlera Simon hors camera!

(La Syrie sera une autre diatribe).

**** «Indigne du moindre honneur» : le boycott de Natalie Portman fait réagir en Israël

Natalie Portman devait recevoir le «prix Nobel juif» à Jérusalem. Mais, invoquant des événements récents «extrêmement pénibles», elle a courageusement préféré boycotter l’événement. Un député propose en conséquence de lui ôter la nationalité israélienne.

L’actrice américaine Natalie Portman devait recevoir le 28 juin prochain, à Jérusalem, le prix Genesis. Cette distinction récompense «les êtres humains exceptionnels qui représentent les valeurs juives dans leurs contributions au bien de l’humanité» et la comédienne, qui détient la double nationalité israélo-américaine, devait donc succéder à des personnalités telles que l’artiste Anish Kapoor ou l’ex-maire de New-York Michael Bloomberg.

Mais l’intéressée a récemment fait part de sa décision de boycotter la cérémonie. Elle a expliqué sa décision en invoquant des événements récents «extrêmement pénibles», ainsi que l’a annoncé l’organisation décernant ce «prix Nobel juif». En conséquence, elle a également annoncé ne pas avoir «d’autre choix que d’annuler la cérémonie».

Loin de passer inaperçue, cette décision a suscité de très vives critiques au sein de la droite israélienne. «Finalement, l’idée d’attribuer le prix Genesis à Natalie Portman était une pure folie», a ainsi estimé Oren Hazan, député israélien du Likoud – parti dont est issu le Premier ministre Benyamin Netanyahou.

«C’est une actrice, mais elle est indigne du moindre honneur de la part de l’Etat d’Israël», a ajouté le député, allant jusqu’à juger que Natalie Portman usurperait sa qualité de ressortissante israélienne à des fins personnelles : «Elle utilise de manière cynique son lieu de naissance pour faire progresser sa carrière.» Oren Hazan n’a toutefois pas précisé en quoi la nationalité israélienne serait un atout pour réussir dans le cinéma aux Etats-Unis. (Tiens, on se demande bien comment ? hollywood serait il Juif ?)

Cependant, fort de son constat, le député a interpellé le ministre de l’Intérieur Aryé Dery, membre du parti religieux ultra-orthodoxe Shas, demandant à ce dernier de «retirer sa citoyenneté israélienne à Natalie Portman». «Elle a quitté Israël à l’âge de quatre ans et n’a aucun lien véritable avec cet Etat», a-t-il ajouté.

L’actrice israélo-américaine Natalie Portman Mario Anzuoni Source: Reuters

Ah! une dernière chose : ne pas censurer, cela s’appelle: « la liberté d’expression » en plus ce message à été écrit avec Paix, Amour et HUMOUR, pour dénoncer l’horreur, la cruauté, la méchanceté…… A tous les rageux qui vont se manifester, bande de cons je vous aime (les cons hein, pas les rageux, en plus, quand je vois Natalie, je suis prêt à me faire circoncire immédiatement)
Rachel ma chérie, c’est quoi ce bruit en bas derrière la porte,(Là, comme j’envoie ma femme, j’attends aussi les féministes) hein, quoi ,les mains ou…..à terre…….mais vous êtes qui. ..,sortez de chez……aie-eee, la lic-quoi, le crif ???, et vous, le moss-quoi, aieee..euh, non, non, non, c’est pas moi, aie-euhhhhh……au secourrrrr……….Massada, ne cries pas !

Breaking news…. Breaking news…. Breaking news…. Breaking news…. Breaking news…. Breaking news…. Breaking news….
Israël la vérité si je mens…

Aimé par 3 personnes

Elle est belle, cette démocratie de merdre, qui trouve légitime d’envoyer en prison une femme de 88 ans pour ses opinions, mais qui laisse impunis tout un tas de criminels effectifs.

Aimé par 2 personnes

ah, Gordon Duff.. vous n’imaginez pas ce qu’ils répondent lorsque l’on partage du Gordon Duff. Déjà que Thierry Meyssan est considéré comme un méchant conspirationniste Ennemi de la démocrassie (même par des personnes en dehors de la doxa atlantiste/sioniste) alors Gordon Duff, qui publie sur Veterans Today une autre histoire des camps de concentration allemands et l’attaque nucléaire du 11.09.2001..

sur Veterans Today il y a une vidéo d’agrément! 😉

Aimé par 2 personnes

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Nom et adresse email obligatoires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

You may use these HTML tags et attributs:

<a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :