Analysis

La fin de l’hégémonie

Pour la première fois depuis 44 ans, une partie non identifiée soutenant les forces loyales au gouvernement syrien a lancé une salve de missiles sur des objectifs militaires israéliens précis au Golan.

La partie qui a pris une telle initiative l’a fait en ayant au préalable examiné toutes ses répercussions possibles dont une réponse israélienne massive assurée afin de sauvegarder la dissuasion israélienne.

La réponse israélienne a été relativement forte: officiellement, 28 avions des meilleurs avionsde  combat de l’Armée de l’air israélienne- ce qui est en soi un chiffre assez important- menèrent des raids visant des objectifs militaires syriens. Aux 60 missiles Air-Sol tirés s’ajoutent l’usage de dix missiles balistiques tactiques. Une première en Israël.

Selon le gouvernement syrien et le ministère russe de la défense, plus de la moitié des missiles israéliens furent interceptés et abattus par les défenses anti-aériennes syriennes.

Pour la partie ayant ciblé à coup de missiles des cibles militaires israéliennes très sensibles, cela ne compte guère en comparaison avec l’ampleur de la réponse israélienne, jugée bien en deçà des prévisions initiales.

Cela veut dire que la partie ayant lancé des missiles sur Israël s’attendait à une réponse massive, intense, étalée sur le temps et s’est organisée en conséquence.

Il n’y eut pas de conflit à grande échelle. C’était l’objectif.  La dissuasion assymétrique, intermittente,  progressive et croissante face à une gigantesque puissance de feu adverse  prônée par le pouvoir syrien semble avoir fonctionné. Pour la première fois.

Le principal facteur ayant dissuadé les israéliens est l’entrée du Hezbollah dans une guerre active non pas à partir du Sud-Liban mais du Golan.

L’Iran ne dispose pas d’infrastructures militaires en Syrie. Cette option leur aurait coûté beaucoup trop cher et leur semble inutile. Les conseillers militaires iraniens en Syrie utilisent ceux de l’Armée Arabe syrienne tandis que les milices  sous influence iranienne disposent de facilités au sein des Forces populaires de défense, un corps de milices de volontaires et de membres des services des renseignements syriens.  Les israéliens affirment avoir visé des cibles militaires iraniennes. Cependant, les missiles israéliens ont détruit une station Radar, un site de missiles SAM et un Sa-22 Greyhound ou Pantsir S1 à court de munitions appartenant à l’Armée syrienne.

La partie ayant lancé des missiles sur des cibles militaires israéliennes au Golan dispose d’une base de données sur les cibles militaires les plus importantes en Israël et semble avoir des plans pour une infiltration en profondeur et, selon certains analystes, la désactivation de certains sites israéliens de lancement de vecteurs d’armes de destruction massive. Cette dernière perspective hante l’état-major israélien.

Après des années de liberté totale en matière de raids aériens visant ses voisins et des pays éloingnés, Israël ne peut plus frapper impunément la Syrie sans une riposte et cela marque la fin de l’hégémonie stratégique israélienne et le début d’une nouvelle période où la capture du Golan par Israël peut faire l’objet à tout moment d’un changement subit.

 

 

Publicités

Catégories :Analysis

84 réponses »

  1. que l’information par leur ‘source’ soit vraie ou pas, israel n’a-t-il de toute façon pas l’intention de prendre sa revanche sur l’escarmouche du 10 mai 2018?

    Our sources informed us of a major military operation the Israelis plotting within 24 hours. When they warned us they said 24 hours, as we tweeted earlier. The sources not only confirmed they are anticipating the major operation and have already prepared a deterrent plan that is so intense, it’ll be very difficult to stop once it starts.

    http://www.syrianews.cc/exclusive-israel-prepare-attack-saa-ready/

    Aimé par 1 personne

    • Il est difficile de faire une offensive d’ampleur sans mobilisation au moins partielle préalable, ce qui ne passe pas inaperçu.

      J'aime

  2. @ foxtrot et consorts

    Hugh !j’ai dit.
    Qui se sent morveux….
    pour le reste tes leçons tu les gardes pour toi
    et reste « structuré  » autant que tu veux car pour moi,ARABE,la vérité n’est pas une affaire de réthorique mais de tripes:les palestiniens ‘ARABES,assassinés par descendants du judéo-nazi shamir ne structurent pas leur martyr avec des mots creux!

    J'aime

  3. Ces infos datées de lundi 13 mai 2018, et qui corrobore le titre de l’article de STRATEGIKA51, intitulé « la fin de l’hégémonie », Des dizaines de morts israéliens dans des sites militaires hautement sensibles au Golan

    La carte des sites israéliens visés jeudi 10 mai 2018.© Mashreghnews
    Vous n’aurez pas cette carte !
    Aux premières heures du jeudi 10 mai, quand Israël a pris pour cible de ses missiles l’armée syrienne à « Al Baath » et à « Khan Arbaa », il ne croyait sans doute pas avoir à faire face à une riposte d’une telle envergure. Mais les Israéliens ont eu tort : la reprise de la Ghouta orientale, l’évacuation réussite de plus de 30.000 terroristes vers le nord et le retour de la sécurité dans la banlieue de Damas auraient dû les avertir : l’armée syrienne et ses alliés n’attendaient que l’heure zéro et c’est Israël lui-même qui l’a fait sonner.

    Golan : les sites visés d’Israël ?
    Ni cette photo, qui illustrait ce texte !
    « Israël a ordonné la réouverture des abris anti-missiles à al-Jalil au Golan suite aux attaques de la Résistance contre des positions issraéliennes dans la région occupée. »

    Dans les minutes suivant la frappe israélienne contre Quneitra, une première salve de 53 missiles s’est abattue sur le nord du Golan occupé : les sites les plus sensibles de Tsahal et de son appareil de renseignement ont été visés. Certaines sources évoquent un bilan préliminaire de plus de 50 morts et blessés. Ce premier coup, d’une violence inouïe a suffi pour prolonger le QG de l’état-major israélien dans l’effroi : sept chasseurs bombardiers israéliens ont alors décollé pour frapper Damas et Quneitra puis encore Damas, Quneitra et Homs. Mais les frappes n’ont pu venir au bout de la riposte anti-israélienne : les unités de l’armée syrienne ont alors tiré 12 missiles tactiques cette fois contre Jabal al-Cheikh, là où se situent des sites ultrasensibles. Cette deuxième vague de tirs de missiles a poussé l’armée de l’air israélienne à s’activer plus et a impliqué 28 avions de combat. Les F-15 et les F-16 ainsi partis bombarder Damas, Homs et Quneitra, ont tiré quelques 60 missiles dont « Spike Nlos » plus 10 missiles sol-sol. Sur un total de 70 missiles, la DCA syrienne en a intercepté 62 :
    Le missile « Spike nlos » tiré massivement par Israël contre la Syrie, le 10 mai 2018. ©Mashreghnews
    Ni la photo du fameux missile « qui a poignardé dans le dos » la défense antiaérienne syrienne
    Les débris du missile « Spike nlos », détruit par la DCA syrienne. ©Mashreghnews
    Ni la photo des débris de ce missile qui a… etc.
    A ce sujet, il me semble que les sionistes ont contracté (par pure vantardise) avec les Russes une sorte de contentieux, qui sera très, très lourd !, et cette mise en garde, à peine voilée, est un avertissement aux conséquences douloureuses pour les sionistes… « Il n’y a pas de distinction entre les méthodes honnêtes et malhonnêtes au cours des opérations militaires. L’époque des chevaliers et de leur code d’honneur est révolue. Tout moyen est bon tant qu’il mène à la défaite de l’ennemi. Mais, dans un certain sens, la frappe israélienne est un coup sournois, selon le quotidien Gazeta.ru. »

    Les renseignements fournis par l’armée syrienne et confirmés par Moscou relèvent une réelle défaillance du bouclier antimissile israélien : seuls entre 8 à 10 missiles israéliens ont échappé à la chasse syrienne, s’abattant sur un stock d’armes et une batterie de S-200. Si Israël affirme avoir intercepté la totalité des missiles tirés contre le nord du Golan via Dôme de fer, les réalités sur le terrain n’attestent pas cette version. Au matin du jeudi 10 mai, les sites proches de la Résistance ont publié la liste des sites israéliens visés au Golan. Trois jours plus tard, de nouvelles révélations émanent des sources bien informées qui expliquent le pourquoi du « mutisme » observé par les milieux proches de l’armée israélienne.

    La très secrète Unité 9900 d’Israël visée
    Ni la photo d’un sioniste de dos, s’activant dans l’ex-unité très secrète 9900, puisqu’elle aurait été durement frappée : « Frappée ce jeudi 10 mai par l’armée syrienne, l’Unité 9900 d’Issraël compte parmi les unités d’espionnage les plus secrètes de l’armée issraélienne.

    Le nord du Golan, soit la principale cible des missiles de la Résistance fait partie des zones les plus sensibles et les plus stratégiques en Israël. C’est là où Israël a réuni un ensemble significatif de sites militaires et de renseignement militaire. Il s’agit des bases « chargées surtout de traitement, d’analyse « immédiate » des données ». Des dizaines de missiles tirés jeudi contre le nord du Golan a surtout nui à ce « pilier du renseignement de l’armée israélienne ».

    C’est sur base de ces données que l’appareil militaire et sécuritaire d’Israël agit et entreprend ses démarches pour réduire au maximum les « menaces potentielles » : suivant ces données, Israël a été capable depuis le début de la guerre en Syrie de « suivre pas à pas à la fois l’armée syrienne et les terroristes en Syrie à une profondeur de 85 kilomètres et ce sont des informations de ce genre qui ont souvent aidé les terroristes dans leurs opérations contre l’armée syrienne et ses alliés. Bref, les données liées au transfert de troupes syriennes ou d’équipements ou encore les données liées aux bases militaires syriennes dans l’ouest de la Syrie et sur les frontières syro-libanaises étaient toutes traitées dans le nord du Golan occupé à l’intérieur des sites qui ont fait l’objet de tirs de missiles le jeudi 10 mai.

    Des informations concordantes font d’ailleurs état de la mort des dizaines d’officiers et techniciens d’élite qui travaillaient sur ces sites au moment de l’attaque. Selon des sources liées au Hezbollah, Israël s’était préparé à une riposte de la Résistance, mais ne croyait pas que celle-ci vise avec une si haute précision « son Renseignement militaire en plein cœur ». Tel-Aviv croyait surtout que l’attaque ciblerait ses zones frontalières avec le Liban comme par le passé. Et dire qu’Israël s’est permis des « centaines de raids aériens et balistiques » depuis 2011 pour « couper court à tout accès de la Résistance aux armes nouvelles » . L’opération du 10 mai a été le fruit de sept ans de guerre menée par le gouvernement syrien et la Résistance contre le camp atlantiste. Et vu les résultats, les dés sont déjà jetés.

    Deux des principaux membres de la Résistance (la Syrie et l’Iran) ont frappé une partie essentielle de « la colonne vertébrale sioniste » (des sites ultrasensibles, où Israël a réuni un ensemble significatif de sites militaires et de renseignement militaire, mais comme se sont des paranos, il y a forcément d’autres sites dit sensibles (pilier du renseignement de l’armée israélienne), et hors de l’entité sioniste !…), faisant de grands dizaines de victimes « collatérales » (*50 morts et blessés, des officiers et techniciens d’élite qui travaillaient sur ces sites au moment de l’attaque) et ont en réserve, des plans dévastateurs, pour un futur sombre, très, très sombre pour les sionistes… Cette entité a stocké des tonnes d’armes, disséminés ça et là, et qui n’attendent que quelqu’un pour allumer la mèche et sauter !…

    Les Russes et les Persans (Iran et Syrie + le Hezbollah libanais), ont la mémoire longue et le désir de vengeance tenace ! il est fortement conseillé aux colons sionistes, de rester terrer dans les bunkers mis à leur disposition…

    Aimé par 2 personnes

    • PressTV avait fourni une carte, certains objectifs étant franchement curieux car clairement situés en territoire syrien bien au-delà de la ligne de démarcation et de la zone d’observation.

      J'aime

  4. Je ne vois que le Pakistan comme pays musulman ayant des capacités balistiques, ce qui modifierait le conte,te vu qu’il s’agit d’une puissance nucléaire. Par contre le Pakistan n’est pas à dominante chiite.

    Aimé par 1 personne

  5. https://francais.rt.com/international/50645-attaque-terroriste-opera-france-responsable-kadyrov
    Les déclarations de Ramzan Kadyrov sur le terroriste de l’opéra me laissent songeur, ça et certains détails comme le fait que le dit terroriste n’avait pas semé de pièce d’identité derrière lui tel le petit poucet.
    Je vais donc me faire l’avocat du diable s’adressant à un public de diablotins complotistes en diable (et toujours de manière très creuse, comme l’ont souligné déjà ici certains contractuels énervés).
    Ce fait divers sanglant ne ressemble pas à ceux dont nous commencions à avoir l’habitude de subir à intervalle régulier, et surtout il s’inscrit en porte à faux par rapport à l’évolution des événements de guerre au proche-orient
    D’une part Daech est une ambulance sur laquelle il ne sert plus à rien de tirer, et d’autre part ses bailleurs de fonds agissent de plus en plus à découvert pour qu’ils viennent plomber leur propagande par l’équarrissage tapageur mené par un tchétchène fanatique.
    Même le plus débile des abonnés à Canal + sait que s’il est une chose que l’on ne peut reprocher à Poutine, l’ennemi des bailleurs de fonds pré-nommés et l’ami de « Bachar », c’est de ne pas avoir été assez féroce avec les tchétchènes islamistes.
    Voici donc émises trois hypothèses incorrectes, quel que soit le bord qui les reçoit :
    1)
    Réponse du berger à la bergère, l’autre camp, celui de la Russie, nous envoie directement ses messages de menace et dans les mêmes termes -le coup du loup solitaire qui pète un câble- tout en nous rappelant que le terrorisme islamiste, avec les tchétchènes, eux le connaissent et ont déjà donné beaucoup à son sujet.
    Je sais que cette hypothèse mettrait à mal l’image pieuse que certains se sont forgés de Poutine, mais il faut aussi se demander si la sainteté de ce très remarquable et légaliste personnage ne finirait pas par présenter ses limites, vu les gorets qu’il a en face de lui.
    2)
    Variante de l’hypothèse précédente, ce sont les iraniens (les syriens ont trop à faire sur le terrain) qui sont à la manœuvre pour montrer aux occidentaux de quoi ils sont capables eux aussi pour influencer notre opinion publique, et de plus sous l’œil attentif voire goguenard des russes -les déclarations de Kadirov me mette cette puce à l’oreille.
    Sous-variante de l’hypothèse, les iraniens ont monté l’opération avec le concours des turcs, ces deux frères ennemis ayant au moins une passion commune, celle, éprouvée historiquement, des coups tordus.
    3)
    Ce sont les même forces que pour les attentats des quatre dernières années qui sont aux manettes, mais ils ont opté pour une tactique à rebond beaucoup plus sophistiquée.
    On ne devrait donc pas tarder à apprendre que la famille du terroriste tchétchène est en fait une officine de correspondance du FSB -photocopie de preuves écrites à l’appui dans toutes les gazettes.
    J’exagère et délire ? On a vu pire.

    Tout ceci ne devrait pas faire oublier que ce jeu complexe et plaisant a fait une nouvelle fois un mort et quelques estropiés moraux sinon physiques, mais on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs, n’est-pas ?
    Et puis ce ne sont pas les braves qui nous gouvernent qui vont ramasser la glu et les coquilles.

    J'aime

    • Un français d’origine tchétchène âgé de 20 ans.
      Cela sent les services français à 2000 km.

      Le profil idéal : fiché S, surveillé par deux agents traitants dont un d’origine maghrébine (Maroc), contrôle par un agent originaire du Kosovo.
      Le jeune a acquis la nationalité française avec des facilités.
      Il a pété un plomb.
      Enfin, il a été encouragé.
      Daech fantômas qui revendique…
      La blague !

      J'aime

    • Kadyrov qui est une marionnete du Kremlin confond éducation et instruction. L’instruction est du ressort de l’état via les écoles et divers centres d’enseignement, l’éducation est du ressort des parents. Il n’explique pas non plus le nombre de combattants tchétchènes chez Daech.

      J'aime

  6. Forum dites-vous!Bien
    j’ai donc le droit d’emettre une hypothèse?
    Pour quelqu’un qui admire tsahal pour avoir donné une raclée à ses ennemis (je cite);cela dépasse une opinion :nous sommes en plein propagande judéo-nazi.
    Et qui sont les ennemis de tsaheil?Les Arabes ,pardi!
    Et comme j’en suis un,j’ai le droit d’etre plus que soupçonneux.
    Maintenant si vous considerez que ce n’est qu’un jeu de rôles…

    Aimé par 1 personne

      • Dans mon coin d’Alsace bossue, c’est une zone non dégroupée, ce qui veut dire que la tv arrive via l’antenne râteau et, depuis la 4ème tranche de mise à jour des fréquences TNT, je ne reçois plus Bfmtv, ce qui ne me dérange pas.

        Aimé par 1 personne

    • Les raclées sont un constat. Faut-il vous rappeler les pertes respectives lors des conflits ayant opposé les armées conventionnelles, pour peu qu’on considère la Haganah comme armée conventionnelle en 1948 ?

      J'aime

    • « …nous sommes en plein propagande judéo-nazi. »
      Propagande judéo-Nazi ? 😐 Decidement on aura tout vu! Encore un excité du clavier!
      Ce genre de reflexion quand c’est pas de la mauvaise fois gratuite, releve carrémeent de la psychatrie. Bonhomme, on est dans un forum, que tu le veuilles où non, tout le monde a le droit de donner son opinion dans le cadre du respect envers autrui. C’est vrai, j’ai eu par le passé nombre de differents avec Costhworth, OK ces sources sont souvent pro-occidentales, soit, mais contrairement à toi, il argumente, et dans ce qu’il dit, y a énormement de choses trés interressantes, de plus c’est trés structuré.

      Aimé par 1 personne

      • ne va pas trop vite en besogne foxhound. le concept de propagande judéo nazie choque n’importe qui au premier abord à cause du dogme post-1945, mais lorsque c’est un Gilad Atzmon qui l’explique, est-ce qu’il ne sait pas mieux que nous (assurément!) ce qu’il se passe en Palestine depuis qu’il y est né? sans parler des actions des groupes sionistes depuis les années 1920-1930?

        Gilad Atzmon, dit Gilad l’Hérétique, le Spinoza de notre époque?
        parmi d’autre, et toute proportion gardé de ce qui doit être l’importance de la philosophie de Spinoza, que je n’ai pas lu 😉 et donc encore moins comprise. seulement Spinoza s’est fait dégagé de sa communauté juive d’Amsterdam parce que sa philosophie entrait en confrontation directe avec la représentation ‘juive’ du monde et avec sa communauté ; Gilad Atzmon est poursuivi pour antisémitisme, et comme la vérité a la fâcheuse tendance à devenir ‘antisémite’ de nos jours (mais ce n’est pas automatique: parmi toutes les personnes accusées d’antisémitisme, il y en a bien qui n’ont qu’un discours de haine raciale..), ce qu’il explique est proche de la vérité historique, non?

        c’est ce passage à propos du judaisme/nazisme qu’Atzmon considère comme étant les deux faces d’une même pièce/idéologie.
        j’exagère à peine? idéologie suprématiste raciale, intention de dominer le monde entier, nettoyage ethnique, politique guerrière à l’encontre des pays voisins.

        One of the things that happened to us was that stupidly we interpreted the Nazi defeat as a vindication (=justification) of the Jewish ideology and the Jewish people.
        The Nazis were indeed . . . evil. They did things that were disastrously inhuman and unacceptable. But this doesn’t mean the Jewish ideology is correct, because in fact Jewish ideology and Nazi ideology were very similar.

        l’interview de 2009 en entier pour comprendre le point de vue d’Atzmon:

        http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http%3A%2F%2Fwww.gisborneherald.co.nz%2FDefault.aspx%3Fs%3D3%26s1%3D2%26id%3D8879

        Now a resident of London, Gilad Atzmon is a world-renowned saxophonist and the author of two novels, which have been translated into 22 languages.

        He left Israel in 1994 after service in the Israeli military convinced him Israel had become a racist, militarised state that was a danger to world peace.

        « I was born in a place that happens to be very strategically crucial to quite a few empires, and I was indoctrinated to take part in these idiotic wars and I managed to escape eventually. When I was there I started to see the scale of the atrocities that are committed on my behalf by the Israelis in the name of the Israeli state, with the support of the Jewish people around the world.

        « Now and then you hear about one Jew here and one Jew there who is against it, but institutionally this war is supported by world Jewry inside-out. »

        While he believes people run a risk speaking out against Israel, Gilad Atzmon says he has no choice.

        « I think we are under severe danger. We are fighting against the most powerful people on this planet. Seemingly the national state has proved in the last couple of weeks that murdering is not any concern to them, so we have good reason to be afraid or be aware, but I want to tell you something – this planet is at the moment in a devastated state. I have two kids who I love a lot and this is their planet. I’ll be here another 20 years, 30 years, maybe tomorrow I’m gone. But they are going to stay here.

        « Mossad (the Israeli secret service) probably realise that shooting a saxophonist would not reflect well on them. I don’t feel suicidal and if you hear I fell off a cliff you know who did it. »

        There have been numerous attempts to silence Mr Atzmon, including inevitable charges that he is anti-Semitic, although he is Jewish himself.

        « I wish I could shut myself up and not care, but every time somebody tries to silence me, I know it must be because I’m saying the right thing, pointing on evil, on the core of evil.

        « They try to call me an anti-Semite, I’m not an anti-Semite. I’ve got nothing against the Semite people, I don’t have anything against people – I’m anti-Jewish, not anti-Jews.

        « I think Jewish ideology is driving our planet into a catastrophe and we must stop. »

        When you grow up in Israel, the anti-Arab, and anti-Palestinian sentiments expressed by Gina Hughes are common, he says.

        « I’m familiar with the voice, and my voice is much different. My voice may be slightly more interesting, but we are far fewer and we are not operating as a political collective.

        « The difference between me and 99 percent of Jews on this planet is that I do not believe they have the right to a state.

        « Considering the crimes they committed since the state was born, along with the murderous extravaganza of the past weeks, not only do they not have the right to a state, the state should be dismantled immediately before they turn our planet into a fireball. »

        Mr Atzmon says the brutality we see in Israel, that is reminiscent of the Nazis, has arisen through a simple failure of logic.

        « One of the things that happened to us was that stupidly we interpreted the Nazi defeat as a vindication of the Jewish ideology and the Jewish people.

        « The Nazis were indeed . . . evil. They did things that were disastrously inhuman and unacceptable. But this doesn’t mean the Jewish ideology is correct, because in fact Jewish ideology and Nazi ideology were very similar. »

        There is less excuse for our sitting idly by while the mess in the Middle East grows progressively more brutal than for Germans in World War 2, he says.

        « They themselves were a victim of tyranny, and still we vilify all of them, while it is democracies from America and Britain that launched an illegal invasion of Iraq which has killed two million Iraqis.

        « In Israel, 80 to 93 percent of people support this genocide of the Palestinian people, and by the way, the Israeli state is a theological state so it is in the name of the Jewish people – we are dealing here with a major criminal, political identity. »

        « It is perplexing – you would expect that after what the Jewish people had gone through, after it was very clear to them that the European nations, not just the Germans, but the French, the Ukrainians the Romanians and the Poles spat them out, you would expect they would start a new page where they would be very reflective and very, very careful.

        « Some Jewish philosophers were completely sure this was what was going to happen; one philosopher, Emanuel Levinas, said: ‘Now we must be at the forefront of the fight against racism. We must make sure this never happens again’.

        « Not only was this not the case, but three years after the liberation of Auschwitz they were ethnically cleansing the population from Palestine and their brutality is now far more obvious, manifested, celebrated.

        « They’re living in a ghetto in the Middle East. They’re threatening the entire region with their idiotic nuclear bombs. They’re throwing their white phosphorus on civilians.

        « Gaza looks like a place that was nuked, and these are the people who are supposed to be the victim, and the bodyguard of humanity? »

        Growing up, Mr Atzmon could never work out the anger of people towards Israel, but now he can – the actions of Israel are sowing seeds of hatred throughout the world, he says.

        « What they are doing brings so much rage in so many people, including myself. I never felt any anger or rage towards anyone except my people. So I think if I feel it, an Arab or Muslim or person who was ethnically cleansed, or someone whose neighbours or kids have been wiped out? They are not going to forgive.

        « They are really dragging us into a level of violence that this world has never seen. It’s the quality, the essence of what they’re doing. It is the strongest army in the world against innocent civilians.

        « To drive with tanks over innocent people, to see their houses demolished. To see babies cling for days to their dead mothers because Israeli armed forces don’t allow the UN to come and rescue them, and these were the people who were meant to be the guards of humanity? No. They definitely maintained evil. »

        Where a charge of anti-Semitism will not stick to Jewish people who criticise Zionism, it is replaced by the label of « self-hating Jew », but this does not bother Gilad Atzmon.

        « I’m not only a self-hating Jew, I’m a proud self-hating Jew!

        « When you try to think of the biggest humanists ever, Spinoza Marx and Christ were basically proud self-hating Jews also.

        « Why? Because of growing up in this kind of racist, nationalist, tribalist, chauvinist, supremacist society – and this is exactly what they stood up against. »

        While anxious to avoid comparing himself to these men, he thinks like them, he says.

        « You know, I am not exactly the Messiah, but I must admit that when I started to read about Christ, you know, it was the story of my life – about a person who is indoctrinated into hatred and finds a way to start to love.

        « Because I could see some light and goodness, I thought to myself for a while all my brothers would be able to see it, but I don’t know how to deliver it.

        « Many people ask me about peace and I say you cannot have peace with people who do not internalise the concept of ‘love thy neighbour’. This is almost a paradox, because if they love their neighbour, they cease to be who they are.

        « What is the difference between Jews and Christians theoretically? Christians are basically Jews who love their neighbour, so they are committed to the universal concept of humanity, whereas Judaism is tribalism. »

        The word Judeo-Christian is an artificial construct, he says.

        « It’s a joke. A joke. It’s obviously a political campaign to try to unite the power of America to fight the Jewish enemies, because if the Americans are convinced that there is Judeo-Christian, so then the enemies are the Muslims. »

        The rockets launched into Israel do not justify the killing of 1000 Palestinians in Gaza over the past few weeks, he says.

        « My view on the rockets is very, very simple. The Palestinian people are ethnically cleansed. The majority of people living in Gaza were ethnically cleansed from Palestine, the place that is now momentarily called Israel.

        « The rockets are hardly dangerous. I think in eight years they have managed to kill six people, yeah?

        « The rockets are almost a peaceful message to the Israelis telling them: ‘In case you don’t realise it yet, you are living on my stolen land’.

        « You can send a message in a bottle, and you can send a message in a rocket, but the Israelis are not yet ready to acknowledge there won’t be peace in the region as long as they are sitting on Palestinian stolen land.

        « If the Jewish people were clever, and they do claim to be so clever and chosen, they would make sure that Gaza and the West Bank were flourishing. But not only did they not do that – they starved them! They starved them! What do they expect anyone to do? And who is the one who comes to the aid of the oppressed? Not America, not Britain, not France – (Iranian leader)Ahmadinejad. There are plenty of Iranians who are not happy about this, but he is a humanist, and so is Hugo Chavez.

        « It is very interesting that the humanists are now not in the Western world, which is just obsessed with hegemony and control of energy resources. »

        Although newly-elected American President Barack Obama has had to proclaim his Zionist credentials, and his vice-president Joe Biden proclaimed « I am a Zionist », there is some cause for hope, he says.

        « There is a lot of pressure on me to denounce Obama. He has done quite a few things that have made me suspicious of him – but I want to give him a chance.

        « I could see that the Israelis were really concerned and were quick to evacuate their forces before he took office.

        « They have a lot of people around him already and reading the Israeli press they know something about this man being ethically concerned, and this is something that didn’t happen in America for many years.

        « He wants to amend the damage caused by those Jewish political strategies such as Neoconservatism, such as the sub-prime mortgage crisis that was led by Alan Greenspan, who is not exactly a Rasta. »

        The financial meltdown is all just part of the programme, he says.

        « I don’t think it was a credit crunch, I think it was a Zionist punch.

        « This war in Iraq may have something to do with energy but largely it was America acting as an Israeli mission for fighting the last pockets of resistance, led tactically by Neoconservatives and the Federal Reserve.

        « Alan Greenspan’s job was to create a financial boom so America’s people were not concerned with the tactics used in the Middle East.

        « It should have worked but it didn’t work because the all-American boom was done at the expense of the most deprived Americans, and they just couldn’t pay the mortgages so it all collapsed.

        « It’s not only Jews that have adopted this world view either. Bush behaved Jewishly (ideologically) – he is a supremacist, he was a tribalist, but he is not a Jew as far as I’m aware.

        « Even in Christianity, this tendency to go Old Testament – into tribalism, into supremacy, into violence, into shock and awe . . . . This is something we have to fight against. »

        dans les mêmes eaux, un échange privé entre deux juifs antisionistes (à peine pour l’un des deux.. rendu public.
        http://www.gilad.co.uk/writings/gilad-atzmon-tony-greenstein-debate.html

        Aimé par 2 personnes

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.