Analysis

Le courage d’un vrai patriote Américain – A brave true American patriot

Publicités

Catégories :Analysis

31 réponses »

  1. Strategika, si l’information est bien existante, vous pouvez la promouvoir en tant qu’article, étant donné que vous publiez de temps en temps les articles de Gordon Duff, el présidenté de Veterans Today.

    d’ailleurs, vous avez peut être déjà entendu de l’histoire de ce document: le testament d’un ancien agent de la CIA. non, pas Philipp Agee, un autre, un mercenaire des années 1980-1990 transformé en bouc-émissaire.

    On September 24, 2001, a dying Osama bin Laden released his last statement to the world. It is published below, the full CIA transcript with no redactions or editing. In this now declassified but heavily suppressed document, bin Laden describes the role of the Deep State in 9/11:

    https://www.veteranstoday.com/2018/05/24/blockbuster-bin-laden-and-the-deep-state-published-in-russia/

    article également publié sur New Eastern Outlook qui veut faire style de ne pas être conspirationniste, complotiste mais c’est raté en publiant les écrits de Jim Dean et Gordon Duff! 🙂
    https://journal-neo.org/2018/05/23/bin-laden-and-the-deep-state/

    Aimé par 1 personne

  2. STRATEGIKA51
    « … Et c’est la raison pour laquelle Strategika51.net ou com fut enregistré aux USA et surtout pas en France ou en Allemagne.
    La liberté d’expression en Amérique n’est pas un vain mot. … »

    voilà une information qu’elle est intéressante !

    je me suis toujours demandé pourquoi les « situ historiques » parlaient peu ou pas des déserteurs « américains », que j’ai personnellement fréquenté durant quelques années… tous ou presque étaient anars bien entendu, et souvent, ils faisaient des récits (parfois intimes et très détaillés…, mais toujours sincères et intéressants), sur la guerre du Vietnam, la « culture à l’américaine » (l’underground pas l’autre), la politique et les partis de droite (l’establishment) et de gauche (gauche, que j’ai un peu mieux saisi en lisant des articles, comme ceux d’Howard Zinn, entre autres) et j’ai mieux compris l’état d’esprit (ou la mentalité) des « américain(e)s »… et en y réfléchissant bien, j’ai compris pourquoi les « situ historiques » refusaient d’en parler ; ces groupes d’anars voyageaient beaucoup dans le vaste monde, sauf dans les pays de l’Est (Chine compris) bien sûr, (souvent pour échapper à la justice « américaine », souvent suivit de prison…), parce que, contrairement à cette époque, ces groupes anarchistes « américains » refusaient la confrontation directe avec le pouvoir en place, du moins comme nous l’entendions nous, et contrairement aux mouvements radicaux, tels que « les Black-Panthers », (mais pas que), ou des mouvements plus structurés ou pacifiques tel que le mouvement « des droits civiques » de Martin Luther King, et une myriade de mouvements anarchistes (de droite comme de gauche)… et je pense que les « situ historiques », parlaient plus volontiers des émeutes raciales (comme d’actes réellement autonomes, et aussi politiques , dans les sens noble du terme), ou les violences du pouvoir et la répression étatique, furent très souvent d’une extrême violence, et très, très sanglantes, plutôt que d’ergoter sur « les « planqués » en vadrouille dans la vaste monde » (bien qu’il y eu parmi ces groupes, des mouvements structurés et entraînés pour une violence de classe !) et d’ailleurs, les « situ historiques » prouvèrent que « la liberté d’expression » était ultra codifiée et très limitée (propagande quand tu nous prends !), voir absente pour certaines catégories sociales ou « raciales », et si je reprend le mot célèbre de Coluche : « la dictature c’est : ferme ta gueule !, et la démocratie c’est : cause toujours ! » tout ça pour dire que sans moyens financiers, c’est cause toujours… liberté d’expression ou pas (j’ai des doutes, car dans nos sociétés, liberté et expression, sont trop souvent antinomiques !)
    PS : les seules « excuses », que je pouvais avancé par rapport au situationnisme (dont je ne doutais pas un instant !), 1) ces anars étaient quasiment tous des artistes (dont certains rapins comme moi), 2) que je luttais réellement et dans mon propre pays, avec rage et détermination, pour une autonomie politico-sociale (extrême comme: Ne demandons rien, prenons tout ! etc.)

    Aimé par 1 personne

    • rePS : et toutes ces déclarations, articles, « témoignages », etc. sont faits dans un contexte très particulier quand même (« la première puissance mondiale », « la/les guerre(s) de tous contre tous », etc., etc., etc.) et à une époque charnière : où « les temps changent », « les gens changent »…, sauf les cons !

      Aimé par 1 personne

    • Je n’ai pas de blog, mais je participais à la réinformation depuis 2006

      http://bellaciao.org/fr/spip.php?article96420

      Des soldats américains dénoncent la guerre en Irak (vidéo st fr)
      de : nazairien
      lundi 4 janvier 2010 – 21h09

      La prise de conscience grandit chez les soldats américains . Lors d’un récent colloque à l’initiative de « Vétérans contre la guerre en Irak », appelant la population à dire non à la guerre, c’est Mike Prysner,jeune vétéran d’Irak, qui c’est fait le porte parole de ces voix, qui disent « Non à la guerre » .

      Dans son intervention, il dit avoir honte de ce qu’on l’a obligé à faire, il dénonce la guerre en Irak, mais au dela toutes les guerres , dont se rend coupable l’empire américain . Il dénonce également les instigateurs de ces guerres, au non d’intérets qui n’ont rien à voir avec le peuple américain .

      https://www.dailymotion.com/video/xbqorvDes soldats américains

      partagent leur prise de conscience (vidéo Str Fr)

      Aimé par 1 personne

  3. Mike Prysner, un vétéran d’irak, a aussi contribué à réveiller les consciences

    https://translate.google.com/translate?depth=1&hl=fr&rurl=translate.google.com&sl=auto&tl=fr&u=https://en.wikipedia.org/wiki/Michael_Prysner

    Michael Prysner (né le 15 juin 1983) est un activiste politique américain. Il est le co-fondateur de March Forward! , une organisation de membres actifs de l’armée américaine et des vétérans des guerres en Irak et en Afghanistan , qui encourage le personnel de service actif à résister au déploiement.

    Prysner est un vétéran de l’ armée américaine qui a servi en Irak. Son grade était spécialiste (E-4). Selon Prysner, ses fonctions en Irak comprenaient la surveillance au sol, les descentes à domicile et l’interrogatoire de prisonniers, et ces expériences l’ont amené à adopter une position anti-guerre radicale. [1] [2]

    En 2008, Prysner a lancé une campagne de rédaction pour la Chambre des représentants des États-Unis pour le 22e district de la Floride (Boca Raton).

    Il est membre du Parti pour le socialisme et la libération . [3] Il est également membre de ANSWER . [4]

    En novembre 2011, Prysner a été arrêté à Occupy Los Angeles . [5] Il a été libéré après avoir publié une caution. [6]

    Prysner est également producteur et co-scénariste pour l’émission The Empire Files , avec Abby Martin . [7] [8] [9] Michael Prysner et Abby Martin auraient reçu des menaces de mort pour leur reportage sur les protestations de l’opposition vénézuélienne . [dix]

    Il a interprété le rap « Skit 6 » sur l’album Soundtrack à la Lutte . [11]

    Ceci est une version éditée de l’étonnant discours prononcé par le vétéran de l’Irak Mike Prysner lors du Winter Soldier 2008 au Maryland. Témoignage de ce qui se passe réellement en Irak

    Aimé par 1 personne

    • mouai, méfiance. il était dans le renseignement militaire. limited hangout, COINTELPRO cela te dit quelque chose?

      je ne sais pas, je ne peux pas le savoir et donc en être certain, mais sur cette même page, Strategika nous explique que le FBI (+mossad) infiltrent les mouvements ‘dissidents’, suprématistes blancs, néonazis, l’esstrême gauche ou l’oultra-gauche (tarnac, antifa).

      historiquement le FBI a toujours infiltré les mouvements sociaux à partir des années 1950-1960 (COINTELPRO, donc), il n’y a bien que les mouvements de lutte des classes du 19e siècle et du début du 20e siècle (IWW, Emma Goldman, Eugène Debbs) qui sont épargnés de toute suspicion d’entrisme (et encore, à lire l’histoire de la Commune de Paris.. un des Communards s’est précipité le 18 (?) mars 1871 à la préfecture de police de paris pour connaitre les noms des agents de l’État infiltrés dans les milieux ouvriers!à

      concernant mike prysner, à ton avis, de quel sujet il ne parlera jamais? son acolyte abby martin a changé d’avis sur la question..

      tu me diras, lui fais quelque chose au moins! moi? rien de spécial: je lis, je butine, je critique.. 🙂

      un indice: chomsky aussi a une aura de ‘dissident politique’ en occident. la blague: 2 angles morts: le 11 septembre 2001 et israel/le sionisme (aipac, adl aux états-unis).

      quand même reopen911 te rentre dans le lard, c’est que le chomsky c’est vraiment un chien de garde! 😉
      http://www.reopen911.info/11-septembre/reopen911-repond-a-noam-chomsky-et-jean-bricmont/

      par les anglo-américains:
      https://digwithin.net/2013/11/29/chomsky/
      https://off-guardian.org/2016/10/11/analysis-of-the-sophistry-of-noam-chomsky-on-911/

      alors le prysner et abby martin, ils ont plutôt comme effet d’anesthésier les consciences, sorry not sorry!

      Aimé par 1 personne

  4. étrange de la part de wikileaks..

    https://wikileaks.org/plusd/cables/88JERUSALEM3168_a.html#efmDRFDi0

    HAMAS–RELATIONSHIP WITH ISRAEL

    MANY WEST BANKERS BELIEVE THAT ISRAEL
    ACTIVELY SUPPORTS HAMAS IN AN EFFORT TO DIVIDE
    PALESTINIANS AND WEAKEN THE INTIFADA. THEY
    POINT TO THE FACT THAT HAMAS OPERATIVES ACT
    BOLDLY IN DISTRIBUTING THEIR LEAFLETS.
    SHOPKEEPERS IN JERUSALEM AND NABLUS REPORT THAT,
    WHEREAS UNLU LEAFLETS ARE DISTRIBUTED SECRETLY
    FOR FEAR OF ISRAELI SECURITY FORCES, HAMAS
    OPERATIVES WALK INTO SHOPS AND PRESENT THEIR
    LEAFLETS DIRECTLY TO THE OWNERS. MAYOR FREIJ OF
    BETHLEHEM CLAIMS THAT MEMBERS OF SOME WELL KNOWN
    FAMILIES WHO COLLABORATE WITH ISRAELI OFFICIALS
    HAVE BEEN SEEN AMONG HAMAS STREET GANGS IN
    BETHLEHEM. FURTHERMORE, DESPITE MASSIVE
    ARRESTS–AND THE PUBLIC IDENTITY OF MANY MB
    LEADERS–RELATIVELY FEW HAMAS LEADERS HAVE BEEN
    DETAINED. IN RECENT WEEKS, FUNDAMENTALIST
    LEADERS HAVE GIVEN INTERVIEWS TO ISRAELI
    PUBLICATIONS THAT WOULD HAVE LANDED SECULARIST
    LEADERS IN DETENTION. WE BELIEVE THAT, WHILE
    ISRAELI FORCES MAY BE TURNING A BLIND EYE TO
    HAMAS ACTIVITIES, THERE IS INSUFFICIENT EVIDENCE
    TO CONCLUDE THAT ISRAEL IS PROVIDING ACTIVE
    SUPPORT.

    https://wikileaks.org/plusd/cables/89TELAVIV14032_a.html#efmAqcAue

    COMMENT: EARLIER IN THE UPRISING, SOME ISRAELI
    OCCUPATION OFFICIALS INDICATED THAT HAMAS SERVED AS A
    USEFUL COUNTER TO THE SECULAR ORGANIZATIONS LOYAL TO
    THE PLO. A NUMBER OF PALESTINIANS LOYAL TO THE PLO
    ALLEGED THAT THE IDF WAS USING HAMAS FOR SUCH A
    PURPOSE.

    J'aime

  5. http://www.madaniya.info/2018/05/14/israel-et-son-voisinage-arabe-delire-sioniste-1-et-huburisite-2-de-l-inimitie/

    (il y a le début non ajouté)

    De la guerre dans la guerre: Expulsions massives et Bains de sang

    Pour vider cette Terre habitée, au creux de la stratégie de conquête et d’expulsion de l’Israël-sioniste, a pris pied une machine de guerre qui s’est mis à l’ouvrage selon quatre grammaires de violence qui se sont souvent croisés, se sont chevauchés, se sont réitérés conjuguant leurs effets délétères. Au gré des circonstances, elle prit la forme des expulsions massives, des bains de sang, ainsi que, pour les temps de non-guerre, l’instauration d’un «régime de guerre» par le sociocide et la sacérisation (?? Bartleby, à toi de nous éclairer!) des Palestiniens.

    Des expulsions massives

    Avec les expulsions massives, en passant donc à l’acte, le discours sioniste sur le «transfert» (sic) révéla sa force performative. Leur inadmissibilité morale aidant -surtout pour qui prétendait ne pratiquer politique et guerre que sous le signe de la Morale et de la «pureté des armes»-, la pratique des expulsions massives se contenta de ne se donner suite qu’en temps de guerre, quand les évènements polarisent l’attention ailleurs.

    C’est lors de la première de ses guerres (1947-1949), qui opposa l’appareil militaire israélien de l’époque (Haganah, Irgoun, Levi/Stern) à la société palestinienne que fut mis en œuvre -par la Haganah et l’Irgoun réunis sous l’étendard de Tsahal- le Plan Daleth qui «prévoyait, selon Ilan Pappé, leur expulsion totale et systématique [des Palestiniens] de leur patrie». Et effectivement, bien avant que les armées arabes n’entrent en guerre (mai-juin 1948), la mise en marche du Plan Daleth purifia ethniquement les zones dévolues aux Israéliens par le Grand partage de la Palestine. (AH-HA!)

    Résultat: de 700 à 800 000 Palestiniens mis «hors-Terre», chassés de leurs villes et villages hors des frontières de la Palestine/Israël. Non, il n’est pas vrai comme il est dit et cru de par le délire sioniste (qui a institué son discours), que la Nakba soit le fruit des circonstances ou conséquence malheureuse d’une guerre mais l’aboutissement d’un plan systématique d’une expulsion en masse, par la terreur toujours, par les massacres souvent xv.

    Bilan du premier passage à l’acte, la Nakba de 1948: fin 1947, quand l’ONU exécuta le Grand partage de la Palestine en deux États, juif et arabe, la Palestine est habitée par un tiers de Juifs et deux tiers de Palestiniens. Un an plus tard, 80% des Palestiniens natifs de la «Palestine-devenue-Israël» [désormais: Palestine/Israël] vivent en exil dans des camps de réfugiés, plus de 500 villages et 11 quartiers de villes ont été détruits, rasés et dénommés xvi. Début 1947 les colons juifs ne possédaient que 7% des terres de la Palestine mandataire, trois années plus tard, fin de l’année cinquante, ils en possédaient 92%.

    Bilan du second passage à l’acte: la Naksa de 1967. Dix-neuf ans après la Nakba, lors de la guerre de 1967 (dite des Six-Jours), Israël réitéra sa geste expulsive: dans les 600 000 Palestiniens furent chassés, respectivement 280 000 et 325 000 de la Cisjordanie et de Gaza, des dizaines de villages rasés, les camps de réfugiés de ‘Aqabat Jabr et de ‘Ein Sulṭān vidés, les habitants de la zone du Latroun (Jérusalem-Est) et de la vallée du Jourdain, mis «hors terre» vers la Jordanie.

    Les dirigeants sionistes peuvent être en désaccord sur de nombreux points, ils partagent néanmoins, certes pour des raisons différentes -d’ordre stratégique pour certains, religieux pour d’autres, ethniques pour d’autres encore, sécuritaires pour d’autres enfin-, les dirigeants sionistes partagent néanmoins, tous sans exception, l’idée de la nécessité du nettoyage ethnique. D’ailleurs l’idée d’un «transfert forcé» n’avait-elle pas été adoptée en 1937 par la Commission Peel sur la Palestine? L’Israël-sioniste s’est contenté tout juste d’actualiser, de faire passer de l’état discursif de la recommandation de la Commission, à l’état réel.

    Des bains de sang

    Avec les bains de sang on change de registre sans en changer vraiment. Si l’effet d’annonce des expulsions massives («On vous expulse») se signifiait dans le passage à l’acte, dans l’acte même d’expulser, l’effet d’annonce des bains de sang («Expulsez-vous avant qu’on vienne vous tuer/expulser) s’affiche toujours en un passage à l’acte (les bains de sang proprement dits), mais aux fins d’une rhétorique de la terreur au service de l’expulsion: «Je tue ceux-là pour que les autres « fuient »».

    Par lui-même, le bain de sang ne vaut pas grand-chose: une centaine de victimes! bien insuffisants pour débarrasser la Palestine de ses Palestiniens; sa valeur persuasive vient, comme l’a si bien expliqué Begin à propos de Deir Yassine, de par ses effets et ses retombées:

    «La légende de Deir Yassine nous aida en particulier à sauver Tibériade et conquérir Haïfa… Toutes les forces juives se mirent à avancer dans Haïfa comme un couteau dans du beurre. Les Arabes [Palestiniens] se mirent à fuir affolés en criant « Deir Yassine» xvii.

    La pratique des bains de sang, comme celle des expulsions massives, exigeant des conditions propices pour les faire passer sans tollé ni entacher la symbolique de la «pureté» israélienne, les bains de sang furent exécutés eux aussi lors des trois guerres de 1948, 1956, 1967.

    Mais l’Israël-sioniste dut, dans l’intervalle qui sépare 1948 de 1956, y recourir contre ce qu’il appelait les «Infiltrés» (Mistanenim), lors de la période dite des «infiltrations frontalières», quand, après la Grande expulsion de 1948, les Palestiniens, chassés de chez eux, repassaient la frontière, bravaient (KB: donc ce n’est pas nouveau et les Palestiniens ne cesseront jamais de vouloir retourner sur ‘leur’ terre) les interdits pour s’en retourner chez eux, en solitaire ou en petit groupe.

    Les plans israéliens d’installation des nouveaux immigrants furent mis à mal par les menées de ces «infiltrés». On aurait ainsi décompté, chaque année, entre 10 000 et 15 000 incidents. Au total, ils provoqueront la mort de plus de 200 Israéliens et entre 2 700 et 5 000 infiltrés/Palestiniens.

    Pour y mettre fin, le commandement israélien mit sur pied, en 1953, un détachement militaire, la fameuse Unité 101 sous commandement d’Ariel Sharon (KB: Kadima!!). Pour sa première opération, qui se voulait exemplaire, l’Unité 101 attaqua le village jordanien de Qibiya xviii, fit sauter quarante et une maisons et une école -soixante-neuf civils Palestiniens trouvèrent la mort sous les décombres-, puis, pour clore en beauté l’opération, elle abattit de sang-froid quarante-deux hommes, femmes et enfants xix.

    Pourquoi ce bain de sang? Parce que l’opération de Qibiya devait initier une nouvelle forme de représailles, des massacres en masse qui frapperaient si fort les esprits qu’ils inciteraient les autres à «fuir» ou, à tout le moins, à se résigner à l’inacceptable. Des bains de sang donc pour produire un effet maximal de terreur, créer un état de confusion ou d’affolement total, apporter la terreur d’une fin imminente, déchaîner une peur-panique, conduire les Palestiniens à l’égarement complet et à la fuite débridée. Kafr Qassem, Qibiya, Deir Yassine, Rafah et beaucoup, beaucoup d’autres!

    Terroriser, comme l’on sait, nécessite de faire se représenter la terreur.

    Aimé par 1 personne

  6. à ceux qui miaulent devant l’hérétique patrick little, c’est à se demander s’ils lisent bien ce qu’écrit notre hôte, Strategika51:

    https://strategika51.wordpress.com/2018/02/18/pourquoi-la-declaration-du-premier-ministre-polonais-derange-tel-aviv/

    le pis étant que c’est une production littéraire 100% Strategika51, ce sont donc les mots de Strategika51, pas ceux d’un Gordon Duff ou d’un Josef Ginsburg.

    tant mieux si patrick little fait un peu de vacarme et de bruit médiatique / sur l’internet: cela encouragera d’autres citoyens états-uniens à assumer une position anti-israel (pas d’équivoque) et anti-lobby pro israéliens.

    ‘toute façon il y a toujours pire 😉 facts are antisemitic?
    https://www.youtube.com/channel/UCvUQwrs6Yja7_i5oo8I-x0A/videos

    une tactique sioniste pourrait aussi de promouvoir des tribuns antisionistes caricaturaux et extrêmes, qui ne font pas la distinction entre les juifs et le sionisme, afin de discréditer toute critique d’israel..

    Aimé par 2 personnes

    • La dernière tactique est la plus répandue.
      Il y a aussi les faux partis néo nazis en Allemagne ou encore ce drôle de Wilders aux Pays Bas.
      Le FBI a infiltré depuis longtemps le parti nazi américain et l’une des choses un peu bizarres qu’ils ont découvert est que les meneurs les plus virulents étaient des agents d’un certain maussade.
      Les années passent et les vieilles méthodes ne font plus recette.
      Il y a les vétérans des guerres d’Afghanistan et d’Irak et ces derniers sont furax comme pas possible. Ils ont été éveillés et aucune manip dans la manip ne marche avec eux…
      Le système s’est durci à leur egard. Cela a renforcé la frustration et la colère de beaucoup d’entre-eux.
      Ils sont furax et c’est une conséquence que personne n’attendait.

      Aimé par 3 personnes

      • « dernière tactique … les faux partis néo nazis en Allemagne ou encore ce drôle de Wilders aux Pays Bas. Le FBI a infiltré depuis longtemps le parti nazi…  »
        Presentement au jour d’aujourd’hui, tous les partis d’extreme droite européens y compris en France, avec le Front Nationale, et tous ses métastases dérivées -generation Identitidaire, Riposte Laique etc…-, sont des vulgaires cartes du sionnisme internationale. Une fois usées, ça ira à la corbeille. De toute façon y a meme pas besoin d’aller plus loin, vous prennez leur caid, A. Hitler.
        Quand on regarde retrospectivement ce qu’était l’Europe de 1920-30 et ce qu’elle est aujourd’hui. Qu’es ce que les nazis ont reussi concretement à faire ? Vous constaterez avec acuité qu’objectivitement parlant, c’est tout le contraire de ce qu’ils souhaitaient. Alors quel exploit!

        Je veux dire, je regardais dernièrement la conference de Ploncard D’Assac, et son ‘interpretation’ -fallait oser!- de la mort du gendarme Beltrane. Sa conclusion en dit long, pour lui c’est un sacrifice de la franc maçonnerie. Faut le faire! Alors imaginez ces gens là au pouvoir, et ce que ça peut donner pour un pays ! Et pourtant Ploncard D’Assac c’est un medecin, c’est pas l’ivrogne habitant je ne sais quel HLM, ingurgitant de la PerlenBacker, et de la saucisse faisant 3 fautes de grammaire et d’orthographe par phrase. C’est une personne qui a fait des etudes, qui a un niveau d’instruction, et de culture d’un haut niveau, et pourtant les arguments de cette mouvance sont toujours ausis bas de plafond.
        Alors es ce un exploit de manipuler ces mouvements ? Ma réponse est categorique NON. Comme disait Audiard « On ne peut contrarier une vocation…« 

        Aimé par 1 personne

    • La nouvelle législation prévoit des peines allant jusqu’à trois ans de prison pour ceux qui feraient mention du terme « camps de la mort polonais » et quiconque laisserait entendre « publiquement et en dépit des faits » que la nation ou l’Etat polonais ont été complices des crimes de guerre de l’Allemagne nationale-socialiste.

      Aimé par 1 personne

    • Un ex-Marine d’où ses positions tranchés.
      Je n’ai jusqu’à ce moment précis pas encore rencontré un Marine qui ne pense pas autrement. C’est l’une des conséquences innatendues de l’implication US au Moyen-Orient: les militaires US sont devenus antisionistes et les « nationalistes » moyen-orientaux sont devenus de fervents pro-sionistes…quel paradoxe!
      Le titre du SFC est excessif. Le gars n’est pas un néonazi mais en a marre de Diane Feinstein et consorts.

      Aimé par 3 personnes

      • Les dires de l’individu sur Auschwitz qu’on peut lire sur E&R dépassent l’entendement. S’il met les pieds en Israël, ce sera pour repartir les pieds devant.

        J'aime

        • Patrick Little n’hésite pas à remettre en question la version officielle de l’Holocauste, sans complexe :

          « Ils avaient des crèmes glacées, des piscines, des orchestres, des terrains de foot et des équipes de foot. Ils ont même eu un bordel », s’exclame-t-il. « Merde, j’aurais bien aimé prendre des vacances à Auschwitz ». De tels propos tomberaient assurément sous le coup de la loi en France mais la Constitution américaine protège, de son côté, de manière plus franche la liberté d’expression.

          Aimé par 1 personne

      • « les « nationalistes » moyen-orientaux sont devenus de fervents pro-sionistes…quel paradoxe! »

        Ils ont finis par comprendre que c’était le meilleur moyen pour étendre l’islam…
        Ce qu’ils n’ont pas compris…c’est que l’extension de l’islam aura pour conséquence de chasser les juifs d’Europe par exemple vers Israël…

        C’est donc l’islamisation qui finira d’achever les palestiniens.

        Machiavel n’a qu’a bien se tenir.

        Aimé par 1 personne

      • « Je n’ai jusqu’à ce moment précis pas encore rencontré un Marine qui ne pense pas autrement.  »
        S’il y a bien une chose qui est indéniable, c’est bien celle là. L’ensemble des militaires US ne peuvent pas blairer Israèl, et le lobby AIPAC. Une autre chose dont je suis absoluemnent convaincu, le renverserment du monde occidentale viendra des Etats Unis, et de l’armée US.

        En 2007 l’AIPAC dont les marionnettes les plus celebres étaient Bolton-tiens celui là a rebondi…-Richard Cheney, G.W. Bush,etc… avaient tout fait pour que l’armée US attaque l’Iran.
        La guerre contre l’Iran était planifiée pour 2006-2007. Et coups de théatre l’amiral Michael Mullen, et toute l’état majors US ont dit ‘NON’. Et Mullent avait meme été plus loin -comme quoi il ne faut pas généraliser-, en affirmant que ce n’était pas l’Iran qui posait un problème existentiel à l’Amérique, mais bien …les defaillances de l’economie, sa déregulation, et l’exces de speculation. Je vous laisse imaginer un seul instant qui est derrière « les defaillances de l’economie, sa déregulation, et l’exces de speculation.« . Qui l’amiral M. Mullen visait explicitement ? La réponse est evidente. Il est clair que dans ses conditions là, Mullen ne pouvait pas faire une carrière dans le politque. Il traduisait l’exasperation des militaires US.
        Et depuis 2001, l’AIPAC fait tout ce qu’il peut pour pousser les Etats Unis à la guerre, mais s’est toujours heurté à l’opposition des militaires US. A la base la guerre de 2003 contre l’Irak, devait etre menée dans un premier temps contre l’Iran, puis aprés contre l’Irak. L’armée US avait choisi l’irak, à la grande furreur d’Israèl.

        Aimé par 2 personnes

        • L’occasion manquée a été l’occupation de l’ambassade US et les 444 otages. Un POTUS ayant plus de couilles que Jimmy Carter adressait un ultimatum avec libération des otages sinon déclaration de guerre. Les otages auraient été libérés, les Hezbollah ne voulant pas un changement de régime.

          J'aime

          • La situation était fort complexe en Iran, la chute du régime du Shah, les émeutes, la stratification de la révolution iranienne n’était pas encore achevée et les différents partis relevant de l’extrême-gauche aux ultraconservateurs religieux étaient encore en lice pour la compétition.
            Il y eut une tentative commando assez audacieuse pour libérer les otages mais elle se termina mal.
            Je ne pense pas que Jimmy Carter ait manqué de courage. L’Amérique venait de sortir traumatisée de la guerre du Vietnam, l’opinion US n’était pas prête à accepter de laisser des jeunes mourir dans un pays lointain pour un enjeu qui ne les interessaient guère. Il fallait attendre Ronald Reagan pour que Hollywood nous serve la saga de Rambo, First Blood, puis Rambo II (retour au Vietnam) et III (En Afghanistan aux côtés des Moudjahidines face au Mi-24 Soviétique)…Entretemps Chuck Norris jouait à sauver McCain capturé par les vients et détenu bien au delà de la fin du conflit dans « Missing in Action » (j’ai oublié le titre en français)…
            Bref c’était un état d’esprit général.
            Au contraire, Jimmy Carter joua une carte autrement plus redoutable par le biais de la diplomatie et l’aide de pays intermédiaires non alignés comme l’Algérie pour résoudre cette affaire et elle fut résolue, même si l’équipe Reagan retarda la libération des otages jusqu’à l’investiture pour s’accaparer du crédit de l’opération.
            Qu’aurait gagné l’Amérique d’une guerre avec l’Iran en 1979-1980-1981? Pas grand chose.
            Par contre, c’est à l’Irak de Saddam Hussein que fut assignée cette tâche très ingrate et meurtrière dans le cadre d’une stratégie du double endiguement. On connait la suite…
            Le Hezbollah n’existait pas encore à l’époque. Il sera crée après l’invasion israélienne du Liban Sud en 1982.

            J'aime

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.