Analysis

Military Escort: Chinese Jets to Secure Kim Jong Un’s Flight to Singapore Summit

Military Escort: Chinese Jets to Secure Kim Jong Un’s Flight to Singapore Summit

https://sputniknews.com/asia/201806071065208322-chinese-jets-escort-kim-jong-un/

Publicités

Catégories :Analysis

12 réponses »

  1. « Deux précautions valent mieux qu’une ! »

    Ainsi que :
    «C’est celui qui porte les armes qui emporte la décision politique, donc à partir du moment où on n’a pas de défense nationale, qu’on n’a plus d’armée, […] vous ne pouvez pas avoir une voix qui porte très loin dans le domaine international. […] Avoir une diplomatie, sans avoir d’armes, attendez-vous à ce que votre voix soit inaudible.»
    détourné par Adamastor Situasionist dit sergio

    Aimé par 2 personnes

  2. Visiblement, il n’y a pas que moi qui pense que la meilleure façon de se débarrasser d’un dirigeant honni est pendant ses temps de transport. Il faut au minimum 2 avions, 1 ravitailleur, 4 ravitaillements. Je ne pense pas que les avions chinois vont faire escale à Singapour. Les pilotes de jets vont en avoir leur claque car c’est une mission à 12 heures AR.

    J'aime

    • Non. Les pilotes de jets ne vont pas en avoir « leur claque ». Ils seront très honorés et je ne pense pas que dans l’armée populaire chinoise on compte ses heures… Surtout vu l’importance symbolique de cette mission !

      Aimé par 1 personne

      • Jouer les baby-sitters à un avion de ligne n’est pas une mission techniquement bandante pour un pilote de chasse. Un jet n’a pas de pilotage automatique et on ne peut pas faire une pause toutes les 2 heures sur une aire de repos d’autoroute. Pour mémoire, un des pilotes censés avoir décollé de Saint-Dizier avait trouvé bien longue la mission de 10 heures AR pour aller larguer ses missiles sur la Syrie. Sauf à avoir des bases à proximité permettant de faire plusieurs missions/jour, il faut compter en moyenne 1 mission de 6 heures/pilote/jour..

        J'aime

  3. traduction :
    Escorte militaire : des avions chinois pour sécuriser le vol de Kim Jong Un vers Singapour
    Asie-Pacifique 22h00 le 7 juin 201 (mis à jour 22:11 07.06.2018)
    L’Armée populaire de Libération-Armée de l’Air s’apprête à envoyer des chasseurs à réaction en mission pour escorter le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un au prochain sommet à Singapour où il rencontrera le président américain Donald Trump après des années de relations hostiles, selon des sources proches. Militaire sud-coréen

    Un responsable sud-coréen de l’armée de l’air a déclaré au South China Morning Post que l’avion chinois assurerait la trajectoire de Kim à la réunion – et peut-être rappeler aux Américains que Pékin soutiendra Pyongyang.
    « Accompagner un chef d’État avec des jets est l’un des protocoles de sécurité les plus élevés que l’armée de l’air puisse fournir », a déclaré la source sud-coréenne jeudi au SCMP, ajoutant que si la Chine envoyait des message adressé à l’alliance États-Unis-Corée du Sud [République de Corée ou Corée du Sud] que la Chine soutient fortement le régime Kim.  »

    Le journal basé à Hong Kong, qui a été racheté par le groupe Alibaba en décembre 2015, rapporte également que Pékin cherche à étendre son influence sur Pyongyang avant le sommet.

    Ces derniers mois, les États-Unis, la Corée du Sud et la Corée du Nord se sont engagés dans des réunions sans précédent qui ont suscité l’espoir que la guerre de Corée de 68 ans s’achèvera, réduisant le risque de conflit nucléaire dans la péninsule coréenne.
    Trump cherche également à réduire le déficit commercial des États-Unis avec ses nombreux partenaires commerciaux, et la Chine est le deuxième plus grand partenaire de l’Amérique, les données de 2018 US Census Bureau.

    Jeudi, le Wall Street Journal a rapporté que Trump « en avait marre d’entendre qu’il était faible sur la Chine » et a appelé les conseillers lors d’une réunion du 22 mai à « bouger » pour imposer plus de tarifs contre Pékin « comme une arme pour forcer les concessions commerciales.  » Les sceptiques de l’approche de Trump à l’égard des relations avec la Chine ont déclaré que Pékin était conscient de l’approche à deux volets de Trump et, par conséquent, peu susceptible d’autoriser des victoires américaines majeures sur la dénucléarisation du commerce et de la péninsule coréenne.

    Aimé par 2 personnes

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.