Analysis

La réussite militaire russe

par Pierre 
mardi 31 juillet 2018

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-reussite-militaire-russe-206527

 

La Russie a réussi à rattraper et même à dépasser les puissances occidentales dans la conception de nouveaux types d’armements en un peu moins qu’une vingtaine d’années.

Les experts occidentaux relayés par la classe politique et les médias avaient pris l’habitude de parler de la Russie postcommuniste comme d’un pays incapable de s’en sortir sans l’aide occidentale. Ils sont à présent très décontenancés quand les Russes imposent leur vision stratégique avec leurs forces militaires en Syrie ou en Crimée par exemple et ils expriment ensuite leur frustration avec de grossières provocations.

Mais comment expliquer cette sous-évaluation de la puissance militaire russe et pourquoi n’a-t-elle pas été anticipée ?

Les deux principales raisons de cet aveuglement tiennent à l’effondrement économique, industriel et aussi sociétal des années quatre-vingt-dix qu’on pensait être définitif et surtout à la comparaison des budgets de la Défense.

Le budget de la Défense de la Russie exprimé en dollars est dix fois inférieur à celui des États-Unis !

Combien de fois n’a-t-on pas entendu cette assertion y compris par des médias russes comme RT ou Sputnik ou même par le président Poutine en personne ?

Les deux pays consacrent entre 4 et 5 % de leur produit intérieur brut (PIB) à la Défense et cette assertion est basée sur le montant du PIB en dollars consacré à la Défense.

Le budget des États-Unis est d’origine en dollars alors que celui de la Russie est en roubles.

Les experts convertissent donc le budget de la Défense russe en dollars suivant le cours du rouble du jour pour le comparer à la hauteur des dépenses militaires étasuniennes.

Le PIB n’est pourtant pas un outil pertinent pour faire cette comparaison.

Il serait beaucoup plus judicieux se baser sur le produit intérieur brut à parité de pouvoir d’achat (PPA) [i] pour faire cette évaluation si on veut avoir un ordre de grandeur comparable.

L’industrie de l’armement en Russie est quasi totalement indépendante de toute importation et les taux de change n’ont aucune incidence sur la politique militaire russe.

 

Un exemple pour être clair : la chute du rouble en 2014-2015 a vu en quelques mois la valeur du rouble diminuer de moitié par rapport au dollar. Cela a eu un impact sur l’économie russe vu que le coût des importations en devises, dollars ou euros, avait doublé [ii] mais cela n’a eu qu’un très faible impact sur l’industrie militaire qui n’importe rien à part peut-être des machines-outils. L’industrie militaire a continué à produire le même nombre d’armes, la recherche a continué comme avant et le fonctionnement de l’armée est resté identique pendant que le ratio comparatif en dollars du PIB avec les États-Unis était passé de 8:1 en 2014 à 14:1 en 2015.

 

Il est difficile de faire des calculs précis parce que le PPA et le pourcentage du budget consacré à la Défense évoluent d’une année à l’autre de manière différente aux États-Unis et en Russie et qu’il y a des montants liés à la Défense, comme par exemple la recherche, qui peuvent être pris en charge par d’autres budgets mais on peut quand-même davantage s’approcher de la réalité sans entrer dans des calculs complexes.

 

En se basant sur le PPA, le ratio devient alors de 5:1, ce qui est encore énorme, mais il y a d’autres correctifs à apporter.

 

  • En tant qu’empire, les États-Unis consacrent une grande partie de leur budget de la Défense à leurs forces de projection dans toutes les parties du monde. La Russie n’a des intérêts à défendre que dans son étranger proche et n’a pas besoin de force de projection au-delà, d’où une considérable économie.
  • Les États-Unis entretiennent onze porte-avions lourds avec chaque fois une flottille d’escorte d’une dizaine de navires tandis que la Russie n’a qu’un porte-avions qui sort rarement de sa base. Encore une économie non négligeable.
  • Les États-Unis ont plus de 800 bases militaires hors de leur territoire national : la Russie, une petite dizaine (21 si on compte les centres d’appui logistique).
    • Les États-Unis se sont lancés dans des programmes militaires extrêmement complexes et coûteux comme le système antibalistique THAAD dont le développement et la fabrication a coûté plus de 886 milliards de dollars selon l’Agence Reuter. [iii] La réponse asymétrique russe a simplement été de produire à faible coût des missiles et des torpilles de nouveaux types qui contournent le système THAAD et qui rétablissent la MAD. [iv]
    • Le F-35-JSF, un chasseur-bombardier dit de cinquième génération, est un échec malgré son coût estimé à 1000 milliards de dollars.

    Une explication de cet échec est qu’il y a un déficit de scientifiques étasuniens de souche parce que l’enseignement secondaire est une catastrophe aux États-Unis entre autres à cause du coût des études.

    • La plupart des meilleurs étudiants se dirigent vers des facultés de droit ou vers la médecine, les branches aux perspectives les plus rémunératrices, qui leur permettront de rembourser plus facilement leurs emprunts. La science n’a pas la cote chez les étudiants et seuls les plus motivés choisissent cette voie et finissent leurs études au MIT. [v]

    Pour des raisons évidentes liées à la sécurité et au secret militaire, seuls des Américains de souche [vi] sont admis au développement des programmes militaires et comme il y a un déficit de scientifiques nationaux, cela a des conséquences sur les résultats des recherches liées à la défense.

    • Les sciences, les mathématiques et la physique en particulier ont toujours été des points forts de la Russie depuis l’époque soviétique. Cela permet à la Russie d’avoir de très nombreux spécialistes pour développer son armement.
    • La production militaire aux États-Unis est répartie dans tout le pays pour des raisons politiques et des raisons liées à la concurrence libérale, d’où un gaspillage d’argent. La production militaire russe est centralisée, d’où de substantielles économies.
    • Quinze ans de guerres en Afghanistan et en Irak ont épuisé les forces terrestres étasuniennes et ont usé le matériel déployé. Cela a aussi permis à la Russie, à la Chine et à l’Iran de se renforcer sans attirer l’attention des experts militaires occidentaux.
    • Ces quinze ans de guerre ont aussi détourné l’attention des États-Unis de ses adversaires stratégiques pour concentrer la recherche sur la lutte contre des adversaires plus faibles qui pratiquaient des guerres asymétriques.
    •  Sergueï Choïgou, le ministre russe de la Défense, a mis bon ordre dans son ministère et il a mis fin aux gabegies de son prédécesseur.
    • La Défense étasunienne est un centre de gaspillage monstrueux notamment à cause des surfacturations ou pour payer les soldes des milices locales dans les pays occupés qui garantissent la sécurité des troupes étasuniennes.
    • La conscription est encore obligatoire en Russie. Le service militaire dure 12 mois. Cela permet d’avoir une réserve d’hommes de troupe de plus de 2 millions d’individus à un coût très réduit.

Cette liste non exhaustive permet d’expliquer le rééquilibrage militaire russe malgré l’apparente grande différence de budget. Globalement, les forces armées étasuniennes restent encore largement supérieures mais la Russie a développé un arsenal dissuasif dont une frappe en riposte provoquerait des dommages inacceptables pour n’importe quel agresseur.

Il faut aussi noter que même durant la période Eltsine, la recherche dans le domaine militaire n’a pas été interrompue malgré le manque de moyens financiers.

 

 

Conclusion.

 

Que de chemin parcouru depuis la première guerre de Tchétchénie de 1994 à 1996 quand l’ex-Armée rouge se faisait étriller par quelques milliers de djihadistes !

Que de chemin aussi parcouru depuis 2012 quand le journal Le Monde titrait que la Russie n’a pas les moyens de s’opposer à l’Occident sur le dossier syrien et qu’elle devra se plier à la volonté des autres membres du G8 par simple contrainte économique !

Aujourd’hui, grâce aux sanctions occidentales et aux contre-mesures russes, l’économie russe est de moins en moins dépendante du capitalisme néolibéral occidental et l’Armée russe est devenue une redoutable force qui va encore se renforcer dans les prochaines années.

Les recherches ont fait des percées dans les armes hypersoniques, la guerre électronique, les charges nucléaires semi orbitales (missiles Sarmat), les drones terrestres, aériens et sous-marins, les missiles anti-aériens et antibalistiques divers, les sous-marins de dernière génération (furtivité), les armes laser et dans les domaines des armements classiques et nucléaires.

Vladimir Poutine a demandé que 79% de l’équipement de l’Armée russe soit renouvelé d’ici 2020 (65% actuellement).

Seul les États-Unis de Donald Trump ont pris conscience du danger (pour eux) mais il est trop tard, il faudra des années, voire des dizaines d’années, aux États-Unis pour retrouver une invincibilité militaire et ils devraient pour cela mobiliser d’énormes moyens financiers.

Sauf à envisager la destruction totale de l’humanité, une guerre contre la Russie n’est plus envisageable et c’est pour cela que capitalisme néolibéral globalisé a lancé une stratégie pour affaiblir l’économie russe.

Sous la présidence d’Obama et même déjà bien avant, le système s’est attaqué aux alliés stratégiques de la Russie comme la Syrie, l’Ukraine ou les ex-républiques soviétiques d’Asie centrale dans l’espoir de réduire la zone d’influence russe.

Dans un deuxième temps, le système s’en est directement pris à l’économie russe avec des sanctions et en cherchant à affaiblir l’économie grâce à l’effondrement des cours du pétrole.

Tentatives vaines, le Russie a fait preuve d’une remarquable résilience et le PIB est reparti à la hausse depuis plus d’un an.

L’administration Trump a encore fait plus de pression en s’en prenant directement aux exportations russes : les hydrocarbures avec le défi Nord Stream-2 ou l’industrie de l’armement en sanctionnant les entreprises ou les pays qui collaborent avec Rosoboronexport.

Je ne vois pas pourquoi ces nouvelles tentatives auraient plus de succès ; bien au contraire, elles vont affaiblir les « alliés-vassaux » des États-Unis et semer la zizanie dans leurs rangs.

Il restera une dernière option : l’exclusion de la Russie du réseau SWIFT mais il s’agirait alors d’une véritable déclaration de guerre qui nécessiterait l’assentiment des pays européens et la Russie a de toute façon préparé un système de substitution avec la Chine.

Cette stratégie n’a pas échappé à l’attention du président Poutine et à son proche entourage. La Russie se prépare militairement à une guerre pour s’assurer de ne pas avoir à la faire. [vii]

Le paradoxe pour les puissances européennes est que la Russie est un adversaire stratégique mais en même temps un marché important pour les exportations et un indispensable fournisseur d’hydrocarbures.

La prochaine décennie verra un bouleversement drastique de l’ordre mondial dans lequel l’Union européenne aura difficile de trouver sa place vu sa faiblesse militaire et sa dépendance de l’OTAN et donc des États-Unis pour sa Défense. Il est sans doute trop tard pour elle d’éviter une marginalisation partielle ou totale et être un des pôles du monde de demain.

En se réarmant, la Russie a pris le bon virage et elle fait désormais partie des grandes puissances du monde.

Qu’on l’approuve ou qu’on le regrette, dans cette première moitié de siècle, il faut être militairement fort pour être souverain et pour pouvoir mener une politique indépendante.

 


[i] Le produit intérieur brut (PIB) est un bon outil pour évaluer l’évolution de l’économie d’un pays mais le produit intérieur brut à parité de pouvoir d’achat (PPA) est mieux adapté pour comparer les économies de deux pays.

 

[ii] Nous voyons que le ratio entre les États-Unis et la Russie en 2014 est de 10:1 pour le PIB et de 5:1 pour le PPA.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_PIB_(PPA)

 

 

[iv] MAD : acronyme pour Mutual Assured Destruction. En français : Destruction Mutuelle Assurée.

 

[v] MIT : Massachusetts Institude of Technology. Cette université est considérée comme une des meilleures universités mondiales. Soixante-dix-huit prix Nobel y ont été formés.

 

[vi] La réussite scientifique civile des États-Unis est en grande partie due à des scientifiques étrangers ayant fait leurs études dans les universités étasuniennes et qui ont ensuite trouvé un job dans le pays. 50 % des start-up de la Silicon Valley ont été créées par des étrangers.

« … on parle une autre langue que l’anglais dans 48 % des foyers de Silicon Valley, et 55 % des employés dans les domaines des sciences et des technologies sont nés en dehors des États-Unis (l’Inde et la Chine représentant les viviers de cerveaux les plus importants). »

Extrait de Wikipédia. https://fr.wikipedia.org/wiki/Silicon_Valley

 

[vii] Si vis pacen, para bellum . Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Publicités

Catégories :Analysis

25 réponses »

  1. @ Kader (7août 1014)
    Je ne savais pas que Boileau avait inventé le narcissisme. C’est fait. Je te dirai que le classicisme français a inventé pire.

    @ Cosworth57200 (8 août 1634)

    La maturité politique est d’abord une dynamique, qu’il y ait homogénéité culturelle du pays considéré ou pas, et depuis Cavour * on sait que ce n’est pas le cas de l’Italie. Le fait qu’elle peut donner des institutions stables n’est jamais garante de son maintien. La preuve par neuf avec la cinquième république en France. La solidité de ses institutions est aujourd’hui plutôt la garante de son sommeil politique.
    Salvini pourrait te répondre qu’en 1970 encore -je me souviens très bien de mes cours de géographie humaine- l’immigration italienne était encore largement en tête en France avec près de deux millions de personnes qui avaient gardé leur nationalité d’origine.
    Les italiens en ont chié -bien plus par exemple que les maghrébins, on l’oublie- mais ils correspondaient à des besoins économiques précis et ce sont rapidement fondus dans le paysage POUR CEUX QUI LE DESIRAIENT (lisez le « voyage en Ritalie » de Pierre Milza ; il évalue le nombre d’italiens qui ont fait souche en France depuis cinq siècles à dix pour cent. Pas plus).
    Je laisse de côté la question des affinités identitaires puisque ce genre de sujet a le don de sombrer rapidement dans la moraline de café du commerce.

    « Nous avons fait l’Italie, il ne reste plus qu’à faire les italiens » avait dit l’un de ses ministres.

    @ Fox (0912)

     » »Sur ce blog, moi parmi d’autres nous ne soutenons pas ce genre de point de vue. » »

    Je le sais. C’est la raison pour laquelle j’y interviens rarement, ce qui ne retire rien à sa qualité et je lui fais de la pub chaque fois que le peux.
    Il y a effectivement un problème de fond qui résulte PEUT ÊTRE de la position sociale respective de chacun.
    Je suis personnellement trop englué dans la mélasse ordinaire de ce pays pour ne pas m’intéresser à sa politique politicienne au ras des pâquerettes, ou plutôt au ras de la ligne de flottaison.
    Le recul des étoiles c’est pour ceux qui ont la chance, pour une raison ou pour une autre, de pouvoir s’élever jusque là-haut.
    Je vais quand même te poser une question. Si la marche du monde n’est qu’une affaire d’élites et d’armées, pour quelle raison cela te passionne tant ? La passion du joueur d’échec ou du jeu vidéo ?
    C’est précisément parce que j’ai eu longtemps le même point de vue que toi que j’en ai changé en partie.
    Le peuple n’a pas son mot à dire EN GENERAL mais tu sais aussi bien que moi que la nécessité historique commande que le peuple se confonde parfois autant avec son armée que son élite, parce que c’est la seule manière pour l’une et l’autre de se régénérer.
    L’armée et l’élite se survivent par le peuple et ses contingences (Tocqueville, Marx, Braudel, Todd ou qui tu veux pour les contingences), sinon l’histoire se serait pour le coup arrêtée depuis longtemps.
    Ces moments sont fugitifs mais je les guette autant que toi avec mes lunettes rayées car c’est ce qui nous fait vivre, ne vient pas me dire le contraire.

    Aimé par 1 personne

    • Ma famille est originaire de Gènes et la profession des migrants (depuis 1750 ou 1450 selon les études) qui étaient artistes peintres sur soie ne correspondait pas à un besoin français spécifique. Cette émigration avait des motifs politiques.

      J'aime

      • D’abord j’ai dit « précis » je n’ai pas dit « spécifique ». Les métiers de l’arboriculture fruitière ou du bâtiment où excellaient et abondaient les italiens n’étaient pas non plus spécifiques à la France.
        Les dates approximatives que vous donnez correspondent à l’expansion de la sériciculture en France d’abord sous Louis XI (1450) et sous Louis XV dans le sud-est (1750). Comme pour aujourd’hui j’imagine que recruter des techniciens pointus venant de l’étranger pouvaient sembler avantageux, les usages corporatifs du royaume de France étant très contraignants … ?
        En fait, si vous donnez un sens large au mot, l’acte d’émigrer est toujours « politique ». Nos communicants l’ont d’ailleurs bien compris qui savent aussi faire sonner cette cloche là dans le sens qui les arrange..

        J'aime

    • @Basile

      « Je vais quand même te poser une question. Si la marche du monde n’est qu’une affaire d’élites et d’armées, pour quelle raison cela te passionne tant ? La passion du joueur d’échec ou du jeu vidéo ? »
      Le fait que tu m’aies répondu prouve que tu es quelque peu d’accord avec moi, tout au moins partiellement. Surtout qu’en disant ce que j’ecris j’ai pas inventé la poudre. Alors pourquoi s’interresser à cette fantastique aventure humaine qu’est l’histoire. Ben parce que rien n’est garantie, le + fort peut devenir le + faible, et le + faible peut devenir fort.
      C’est là où il n’y a plus d’espoir que tout parait possible, et parfois ça le devient.
      Les élites du fait du système capitaliste, font de trés lourdes erreurs. Du coup tout devient possible. Ainsi rien n’est impossible. Mais là pareil, je pense que je ne t’ai rien appris, c’était des choses que tu savais. Désolé de rester dans la généralité 😉

      J'aime

        • « Bercy donc te remercie et t’absout, camarade ! »
          Bercy en plus! 😀
          Bien pour attenuer ta preplexité, on va rentrer dans le vif du sujet.
          Ce que jje t’attends de cettes de cette nouvelle réorganisation géopolitique qui s’opère à l’echelle mondiale, c’est prochainement une complete réorientation de la politique française. Les américains ne pouvant plus asseoir leur nfame domination à l’echelle du globe fera que la France va enfin redevenir plus conforme à ce qu’elle était. Concretement ça va se traduire par une totale redefinition de ce qu’est l’identité française, puis un retour vers ce qui a toujours été son precarré, l’espace francophone, tout en maintenant à bonne distance ses voisins, souvent concurrents, quand ils ne sont pas ennemis. J’accuse personne mais suivez mon regard, ça se passe au nord du « Channel ». Tout le monde est demandeur, les elites françaises le sont, et africaines egalement. Y compris le nord de l’Afrique. Toute la question est de savoir comment les elites françaises vont se debarrasser de l’oliigarhie, et sionniste principaalement. Avec une extreme violence, où une relative clemence. Personne ne le sait. Tout devrait se decanter aprés la fin de l’existence de l’état d’Israèl. Aprés ça, on reviendra vers quelque chose de plus respirable socialement en France, mais là pareil, quelles seront les forces centrifuges, centripetes ? Les mobilisations populaires ? Si en effet une grande partie des syndicats sont noyautés, et empechent, tout au moins essayent de canaliser toutes les mobilisations populaires, en cas de desintegration accélérée -et c’est à quoi nous assistons à present- de l’ordre mondiale qui a prévalu, nul ne sait ce qui peut se passer.
          Je rappelle juste une chose la revolution d’octobre 1917 n’a pu avoir lieu qu’une fois l’ordre mondiale de l’époque desintegré. L’armée russe était à genoux, moralement et techniquement. En 1938, personne, absolument personne n’aurait parié une petit kopeck sur Mao et la victoire des communistes en Chine. Puis vint la seconde guerre mondiale, et la desintegration de l’ordre qui prévallait. Aujourd’hui fais comme si nous sommes en 1939-40. Tout le monde constate l’effondrement de la force militaire US, le socle de leur puissance. Ce qui s’est passé en mai 2018, est un seisme, en ce sens que c’est la première fois depuis 1940 que les puissances occidentales ne parviennent pas à avoir la maitrise du ciel. Pire! Des petites puissances comme la Corée du Nord menacent directement les Etats Unis. L’Iran a la possibilité de bloquer le détroit d’Ormuz -ils ne le feront pas-, et les américains, comme les occidentaux n’ont aucun moyens de le réouvrir. Dans ce contexte la France, comme l’Italie vont bientot prendre le large du navire atlantiste, et c’est que redoutent les US et britaniques.
          Alors à tous ces cons qui nous parlent de remplacement, et grands remplacements par je ne sais quoi, et je ne sais qui quand ils ne sont pas des abrutis d’ignorants, sont complices, de cette meme domination qui nous ecrase depuis 1990 – et en plus comble de tout, ils ne font meme pas d’enfants à la France- vont en avoir pour leur grade.

          Dans ce contexte parler encore d’elections, d’un tel, d’une telle es ce que ça a un sens ?

          J'aime

    • bonjour
      vous dites :
      << la nécessité historique commande que le peuple se confonde parfois autant avec son armée que son élite, >>
      l’élite peut elle étouffer dans l’œuf la nécessité historique ?
      n’est ce pas le cas actuellement ?
      << que le peuple se confonde parfois autant avec son armée que son élite, parce que c’est la seule manière pour l’une et l’autre de se régénérer. >>
      toute possibilité de régénérescence de l’une et de l’autre n’est elle pas empêché par le fait que cette régénérescence entrainerait inévitablement un renouvellement de celles ci . chose a laquelle celles en place ne peuvent pas se résoudre ?
      n’est ce pas aussi l’absence d’élite de remplacement ( du fait entre autre de l’élimination systématique de toute nouvelle tête par le système ) qui expliquerait le fossé grandissant entre le peuple et ses élites ?
      le peuple peut il se confondre avec son armée en d’autre occasion que la guerre ?

      J'aime

    • Foxhound écrit :
      « … A chaque fois qu’on parle de politique en France, on tombe toujours sur cet interminable débat droite-gauche aussi sterile que dangereux. Sur ce blog, moi parmi d’autres nous ne soutenons pas ce genre de point de vue. Pour la simple raison que le peuple n’a que le droit de dire oui quand on lui de dire oui, et non quand on lui ordonne de dire non. L’objectif de ce qu’ils appellent la démocratie, en réalité le scrutin de marché c’est justement de conforter l’équipe au pouvoir et lui assurer la tranquillité dans ces orientations. Le scrutin de marché ne permet pas de changer les structures economiques et sociales. Parce qu’au final le peuple ne decide de pas grand chose, ce sont les elites d’un pays qui dirigent, en général ceux qu’on ne voit jamais.
      Regarde autour de toi à travers le monde, cite moi un pays où le peuple est souverain ? C’est toujours une question d’armée, et d’elites. Je suis d’accord avec toi, il y a eu un moment dans l’histoire où le scrutin commerciale a donné l’opposé de ce que les elites attendaient, c’était en 1933 avec Adolf Hitler. Depuis, et fais moi confiance ils ont rectifié le tir, surtout dans le monde d’aujourd’hui, avec l’abrutissement mediatique. Alors les débats sur Le Pen, Mélenchon, etc. … »

      ainsi que :
      « … La situation politique italienne est bien plus complexe qu’on pourrait se l’imaginer, et le grand ecart italien contre l’Otan a commencé dés le milieu des années 2000 initié par Berlusconi et son entourage. C’est en voyant que la puissante Italie voulait se rapprocher de la Russie, que Londres et Washington ont vue rouge, ils avaient accéléré le remodelage de toute l’Afrique du Nord, et surtout contre l’Italie. Aux grand dam des élites italiennes qui avaient immediatement compris le danger. Ce qui se passe actuellement en Italie c’est une lutte à mort entre les pro-Goldman Sachs -mondialistes- Monti, Renzi etc.. contre l’équipe Berlusconi. C’est en definitive une rixe d’elites. Pour rappel Salvini est le poulain de Berlusconi, et pas l’inverse. Au final le peuple n’est là que pour dire et faire ce qu’on lui dit de faire. Le peuple ne fait pas l’histoire. … »

      On n’en parle même pas, puisque c’est une figure imposée!, le clivage droite-gauche ou gauche-droite, n’a pas d’autre fonction que de justifier ce que tu appelles « le scrutin de marché » (c-à-d le système électorale de la Ve République, tel qu’il perdure depuis l’élection présidentielle du 21 décembre 1958), pour maintenir au pouvoir ce que vous appelez les « élites » françaises (pas spécialement toi d’ailleurs), et le peuple (soi-disant souverain), c’est toujours fait entuber, puisque que le système électoral au départ, est largement tronqué ! (et par conséquent, les dés sont bel et bien pipés !, car de Gaulle en son temps, avait fait appel à de vrais spécialistes de l’arnaque électoraliste, qui lui pondirent «un scrutin uninominal majoritaire à deux tours» (le second tour effaçait définitivement le soi-disant « vote préférentiel » des français, pour uniformiser le « débat »… en fait, 1) il l’escamotait en supprimant la proportionnelle !, 2) il institutionnalisait la fonction présidentielle, et la transformait en pouvoir absolu => de « roi républicain »), alors pourquoi vont-ils voter (une petite majorité de plus en plus restreinte d’ailleurs…) ? Pour soi-disant protéger et sauvegarder « le droit à la propriété » des petits propriétaires fonciers (60 à 65% de français dit « moyens », que sarkozy voulait étendre jusqu’à 80%, voir 90%… comme en Espagne !) alors le bolchevisme des trotskistes ou des gauchistes (il y a belle lurette que ces soi-disant « gauchistes » ont fait allégeance de manière ostentatoire au néolibéralisme (mondialisme, globalisme, etc., mais en réalité au *capitalisme, tout simplement !…) ne sont là que pour amuser la galerie, la fameuse « société du spectacle » si chère à nous autres, anars et situs (les deux à la fois !), et Todd nous a fait plutôt marrer avec ses prophéties à deux balles ! (la baisse de la natalité dans les pays de l’ex-URSS était annonciatrice d’un effondrement !) la belle affaire… nous (les anars-situs) l’avions largement anticipé avant sa soi-disant prophétie, mais pour des raisons autres, ce système politique était complètement métastasé à la base (tout comme le système capitaliste, mais celui-ci s’en est tiré jusqu’à présent, malgré les alternatives que sont le troc (au niveau des États eux-mêmes, ou des sociétés transnationales seulement) et du système de coopératives – mais seulement local bien entendu !), alors qu’il est voué à une mort certaine !

      Le fait de catégoriser les gens, est totalement réducteur et complètement inepte à une analyse vraiment sérieuse… Mélenchon-Le pen (bien que macron a essayé de manœuvrer ce vieux poncif éculé, « l’effet répulsif du vote Le pen »… avec le résultat minable que l’on sait !, n’est pas Chirac qui veut !)
      A lire de toute urgence: « http://lesakerfrancophone.fr/les-globalistes-nous-disent-exactement-quelles-catastrophes-ils-planifient-pour-leconomie », où il est écrit que les globalistes ne sont pas forcément tous unis, et n’ont pas forcément tous les mêmes objectifs (conserver la pouvoir par tous les moyens, certes, mais pour des objectifs forts différents !)
      LE peuple souverain, oui, oui, bien sûr… alors dans ce cas de figure, il faut lire ou relire soit mes propres textes, ou bien ceux de Guy Debord…, nous supposons que par nature, chaque les individus sont différents les uns des autres, et pourquoi pas, autonome !… etc., etc., etc.

      Russe et Chinois (eux…, malgré leur allégeance au communisme !) ont, depuis l’ère Eltsine (Poutine a malgré tout, rectifier le tir de ce poivrot invétéré d’Eltsine, qui ouvrait grand les portes de l’ex-URSS aux américano-sionistes, qui commencèrent à se goinfrer en pillant sans vergogne les richesses de ce grand pays !), opté pour un capitalisme d’état !

      Basil Hector Lazeby écrit :
      « … Sur l’autre rive, pas besoin de tant d’efforts inconsidérés, l’ancien trotskar Mélenchon est en train de se saborder lui-même en se ralliant à la ligne « sociétale » de son parti de bric et de broc ; le « front » des écolos / minorités sexuelles / communautés ethniques, front dont on sait qu’il est rejeté massivement par l’électorat français de souche européenne (là-dessus par contre, le cabot Todd ne fait qu’aboyer ses désirs de caste).
      Oubliés les thèmes patriotiques de la campagne présidentielles, lesquels avaient permis à Mélenchon de détacher du FN une large fraction de son électorat le plus jeune et de réaliser un score je le reconnais remarquable.
      Mais qu’est-ce que l’on voit donc de plus clair ?
      Que les français sont à mille lieues de la maturité politique des italiens (dieu sait qu’on les avait brocardés à ce sujet), lesquels eux ont réussi leur CNR. Le cœur révolutionnaire de l’Europe bat désormais en Italie alors que la France dort du sommeil de ses classes moyennes fatiguées.
      Une élite va se lever ? Probablement, je partage ton optimisme là-dessus. On sent chez les trentenaires notamment -la génération Y- une maturité stupéfiante par rapport à ce que nous babyboomers représentions (disons-le, en terme de connerie naïve).
      Le problème est qu’aucune structure politique ne semble sortir du brouillard pour donner une expression à cette génération, cela même si je sais bien que la France a toujours été la championne historique en matière de génération spontanée au bon moment.
      Pour l’instant les forces d’hier et d’aujourd’hui tiennent encore l’affiche et tu sembles oublier qu’une guerre fait rage au sein de ceux que l’on appelait hier sans nuance les mondialistes.
      Je pense qu’un Steve Bannon a parfaitement anticipé le prochain coup d’état électoral en France, celui qui verra sortir du chapeau euro-mondialiste un candidat parfaitement inconnu qui sera -j’en fait le pari- UNE inconnue.
      Autrement dit si ce n’est pas un macron ce sera sa sœur, même profil, mais avec l’atout politiquement novateur et sociétalement vendable qu’il s’agira d’une femme.
      A ce sujet et toujours à propos de Bannon, je pense que tu n’en a pas fini avec la famille Le Pen, même si le dernier -ou plutôt la dernière- des mohicans a déjà rectifié son état civil. … »

      En ce qui vous concerne m’sieur Basil Hector Lazeby, vous oubliez (ou vous semblez oublier ?) deux éléments essentiels ; macron c’est imposé 1) grâce à notre « prophétie » (je dis NOTRE, car nous étions quelques uns (combien ? je n’en sais rien, mais pas très nombreux…) à pronostiquer l’effondrement de l’UMPS et le vide sidéral qui s’ensuivit suite à cette hécatombe politicienne (alors vous pensez…, les deux principaux partis institutionnels au tapis !, et les deux autres, (Mélenchon et Le pen) n’ont toujours pas, et n’auront pas d’alternative sérieuse à opposer tant qu’il-elle s’obstineront à aligner des « contre-propositions opposition » sur celles de leurs concurrents (y compris de manière critique, Mélenchon veut réformer l’UE, mais de l’intérieur…, alors que Le pen quand à elle, veut, claquer la porte de l’UE…, mais qu’en est-il de l’Otan, de la monnaie, etc. ? et ce n’est pas avec de vagues propositions (souvent contradictoires, en ce qui concerne Le pen), et sans réelles intentions, (car comment s’y prendrons-t-il-elle concrètement ?), ou de pales copies réformatrices, au lieu de propositions ou réformes radicales… qu’il-elle convaincrons les Français ! D’ailleurs, ni les critiques ou les velléités (sans moyens réels), ne furent considérée pat le passé, comme une vraie alternative ou un vrai contre-programme… 2) et un tour de passe passe élaboré en coulisse par les élites (pas forcément françaises d’ailleurs), *plan assez simpliste, mais qui a quand même eu son effet sur la masse dite de « français moyens » (tautologie purement fictive puisqu’elle se dissout dans la crise depuis 2008), et qui a à peu près fonctionné, sauf qu’une grosse majorité de Français-ses n’y a pas vraiment cru (d’ou les taux d’abstention très élevés durant les deux tours de la présidentielle, élection pourtant considérée comme la principale), la masse n’a pas vraiment adhéré à l’effet médiatique macron !… Et son soi-disant « mouvement » politique (En marche…), fabriqué de toute pièce en catimini par le personnel des « Think tank » – « boite à idées » (?) (et pas forcément français…), « mouvement » qui en est toujours au stade de petite secte dirigée par un gourou s’arc-boutant sur des obligés complètement fanatisés ! D’où les éléments de langage distribués systématiquement aux fanatiques de la secte macroniste « En marche », après chaque accrocs, (ou affaires plus ou moins importantes, car macron s’est sciemment entouré de malfaisants et/ou escrocs de tous calibres, les banquiers d’affaire de son acabit, sont rompus aux magouilles et aux coups fourrés, en plus d’être de véritable menteurs professionnels !) qui fait bigrement penser à de la propagande de bas étage !…
      Son affaire est beaucoup trop foireuse, ça risque de craquer à tout moment…!

      Un grand bordel en perspective…

      Quand à la sœur jumelle de macron, élue après cette minable pantalonnade électorale, c’est pas sérieux m’sieur Basil Hector Lazeby, comment refourguer au Français-ses le clone de macron, au féminin !… ça n’aurai pas de sens !?
      On se dirige tout droit vers la suppression pure et simple du fameux « devoir civique » (la négation totale du vote électoral, comme en 2005, mais en plus brutal !, les machines à voter, c’est trop foireux, les Etats-Unis l’ont testé avec les magouilles-tricheries que l’on sait (même en recomptant les bulletins, c’était encore plus foireux ! et le doute commençait à s’installer durablement…) et ce système sera très difficile à vendre outre-atlantique, malgré quelques timides tentatives ça et là) et

      Après le fiasco annoncé de la marche macroniste, cette alternative électorale aura du plomb dans l’aile !

      *un matraquage propagandiste massif et systématique d’un très large publique (le plus large possible) de la part des grands médias aux mains de milliardaires (eux ou leurs prête-noms), puis le silence de macron au sujet de son non-programme réel, (puisqu’ils savaient, que celui-ci allait appliquer au pas de charge (et à la virgule près) les directives de l’UE, ainsi **qu’une « politique » étrangère globaliste (c-à-d totalement pro-américano-sioniste). C’est pour cette raison qu’il a laissé plané le doute sur ses réelles intentions (sauf bien entendu sa méthode… à coup de décrets expéditif, et bien entendu, sans passer par la case les deux chambres, « Assemblée-nationale et Sénat »… le risque ce sera, le rejet massif par l’opinion publique (ce peuple qu’il hait « royalement ») de sa méthode expéditive !

      **en fait la dictature idéologique des pro-sioniste étasuniens

      PS : ce qui me fait marrer, c’est lorsque des Français-ses argumentent sur le vote et la politique à l’italienne (européenne ou pas), il omette un élément essentiel (et dont Strategika51 n’oublie jamais de parler sur le site d’ailleurs, et sous toutes ses formes possibles et imaginables…) c’est la mafia, et les Mafias en Europe existent bel et bien, c’est pas du pipeau!

      Aimé par 1 personne

      • « M’sieur » cela fait condescendant, pour autant j’ai été au bout de votre commentaire, lequel ne m’ébranle pas plus que ça.
        Vous pensez ce que vous voulez. Je trouve déjà positif que des gens s’efforcent de penser.
        Comme dirait fox, seul l’avenir ne sera pas du pipeau, et il n’y aura peut-être pas lieu d’en rire.

        J'aime

  2. Si les italiens étaient politiquement mûrs, il y a belle lurette qu’ils auraient changé leur mode de scrutin qui met le même bordel que les 3ème et 4ème républiques en France. Nos gouvernements sont stables alors qu’en Italie, il y a eu plus de 70 gouvernements depuis la fin de WW2. Salvini est bien gentil concernant l’ouverture des ports français aux migrants mais peut-être serait-il bien inspiré de se rappeler que notre population immigrée à au moins un grand-parent né à l’étranger est de plus de 2 millions supérieure à celle qu’il y a en Italie.

    J'aime

  3. « Un cœur noble est content de ce qu’il trouve en lui, Et ne s’applaudit point des qualités d’autrui. »Boileau

    J'aime

  4. Pourquoi l’écosphère terrestre va-t-elle être entièrement détruite ?
    Le point de dévoilement est maintenant atteint, ou structures fermées et structure ouvertes.
    Texte de Michel Dakar, chercheur en politique globale, autonome, Villequier ex-France, province colonisée de l’Empire israélo-US en voie de désagrégation, le 6 juillet 2018.

    http://www.aredam.net/le-point-de-devoilement-est-maintenant-atteint.html
    Ce texte prend la suite de celui du 31 juillet 2018 :
    http://www.aredam.net/que-penser-du-texte-de-meyssan-du-31-juillet-2018-le-crepuscule-de-la-guerre.html

    Sommaire :
    1 – Généralités.
    2 – Les quatre principaux types exemplaires, modèles, des structures socio-psychologiques fermées, et la conformation socio-politique psychologique générale à ces quatre modèles : les types mafieux, religieux, agents des services secrets et psychiatrique.
    3 – Conclusion, par rapport à la destruction de l’écosphère.
    4 – Annexe : Extrait du livre de David Cooper (l’un des fondateurs du courant de l’antipsychiatrie), « Mort de la famille », 1971.

    J'aime

  5. Il y a des inexactitudes dans les propos de l’auteurLa Russie a également opté pour la professionnalisation de ses armées mais, les conditions n’étant pas attrayantes, le nombre de volontaires a manqué et une partie de conscription a du être maintenue, supérieure à ce qui était prévu. Le roulement de 2.000.000 soldats sous les armes n’existe plus. Un claquement de doigt suffirait à le rétablir. Le coût des bases opex américaines semble exagéré. Le surcoût par rapport à une base nationale est principalement constitué par les primes expat, variables selon la zone et la difficulté de la mission. Le PIB PPA ne me semble pas plus pertinent que le PIB. Les armes sont composées d’une partie matière dont le coût est globalement le même, les marchés étant mondialisés, et d’une partie « humaine » (conception, usinage, mise en action) qui, elle, est incontestablement plus onéreuse aux USA sous réserve de la robotisation pour l’usinage. La vraie comparaison en matière de PPA est : Combien de temps devez-vous travailler pour vous payer, un frigo, une TV, une voiture, etc…

    Aimé par 1 personne

  6. C’est rassurant de savoir que la Russie et la Chine arrivent à grands pas dans la modernisation de leur défense pour ne pas se faire attaqués par les dingues. Le jeune sage Kim prévoyant ne devrait jamais anéantir ses Nuks et missiles, mais les perfectionner au contraire, que cela ne déplaise ou non aux ricains.

    Aimé par 1 personne

    • « C’est rassurant de savoir que la Russie et la Chine arrivent à grands pas … »
      Ce qui me fout les boules, pour pas dire en rage, c’est le fait que la France est abonnés absents. Cependant y a quand meme espoir dans la mesure où la situation de la Russie était mille fois pire que celle de la France aujourd’hui. Quand à la Chine elle était dans un état proche de l’age de pierre. C’était il y a à peine vingt ans.
      Je pense que prochainement et c’est une certitude il y aura des elites françaises qui vont se lever. Faut juste attendre un peu. Maintenant que cette saloperie de FN et ses derivés a disparu, on y voit plus clair.

      J'aime

      • quelles élites fronssaises vont se lever?
        à quel moment?
        dans quel but? recommencer comme jusqu’en 1940 avec leurs expéditions coloniales en Afrique et en Asie?
        aie, je ne te raconte pas la désillusion!

        in finé, l’euro est une bonne monnaie pour un pays comme la fronsse, on vit au dessus de nos moyens: l’Allemagne ne paiera pas, elle paie déjà pour beaucoup de pays européens, mais c’est l’Allemagne qui en profit le plus.
        si la fronsse retrouve une monnaie nationale, le niveau de vie va baisser: les prix des importations de pétrole va augmenter. ce ne serait pas un problème pour une partie de la population: la partie du haut de la société en sablier. par contre en bas..

        surtout, tu oublies l’esprit de collaboration des dirigeants fronssais,
        et que les anglo-américains ont colonisé depuis longtemps nos réseaux oligarchiques: Trilatérale, Bildeberg, Fondation Saint Simon.

        celui là shouine ‘antisémite!!’ lorsqu’il est critiqué, mais les faits restent là: c’est un agent nord-américain qui est membre de l’institut aspen. bon courage avec ces traitres pour que les élites fronssaises ne se lèvent..

        https://www.franceinter.fr/emissions/un-jour-dans-le-monde/un-jour-dans-le-monde-12-mars-2018

        même dans les facultés de droit, dans les Instituts d’Études Politiques, les grandes écoles d’ingénieurs, les étudiants adoptent la représentation du monde du bloc américano-occidental.
        plus y sont diplomés, plus y sont stupides, et moins y sont capables de remettre en cause leur représentation du monde, leurs (fausses) croyances: évidemment, tu n’imagines pas un bac+5 ou bac+8 (doctorat) admettre avoir été manipulé par les media sur la guerre en Syrie, TheDonald et le Russiagate, le coup d’État néonazi en ukraine,

        le satané 11 septembre 2001! 😉

        http://aitia.fr/erd/11-septembre-la-faillite-des-institutions/

        Aimé par 1 personne

        • « …surtout, tu oublies l’esprit de collaboration des dirigeants fronssais,.. »
          Pour commencer je n’ai pas la science infuse, comme tout le monde je peux me tromper. Ca c’est deja produit, et ça se reproduira. Deuxiemement, je n’ai jamais forcé qui que ce soit à me croire absolument. Je l’ai deja dit, pour plusieur raisons je ne suis pas là dans ce forum, pour essayer de convaincre. Sur Internet y a suffisament de liens pour se faire son opinion. Tu as ton opinion, j’ai la mienne, pour autant que je sache, c’est pas la fin du monde.
          L’histoire nous confrontera. Que tu aies raion, où tord, que j’ai raison où tord ça n’a pas grande importance.

          J'aime

      • En effet on y voit plus clair.
        La vie politique française était verrouillée par le système Le Pen / Mélenchon, soit l’assurance avec ces deux là que la hantise des élites ne se réalise jamais -le spectre du CNR, l’alliance de la droite populiste (la Cagoule et les croix de feu gaullistes) et de la gauche populaire (essentiellement le parti communiste).
        La seule alliance susceptible d’exploser le système car la seule compatible avec la contradiction fondamentale du génie politique français, tiraillé entre son socle anthropologique central égalitaire et son socle périphérique souche inégalitaire -le cabot Todd a vu juste au moins sur ce point.
        L’hypothèque Le Pen a été balayée de l’extérieur par le triptyque hexagonal oligarchie financière / pouvoir médiatique / pouvoir judiciaire, mais aussi de l’intérieur par la fraction qui a toujours représenté la CIA au sein du FN, la clique des mégrétistes et de l’ancien trotskar Robert Ménard (je te renvoie à T. Meyssan sur cet aspect des choses).
        Sur l’autre rive, pas besoin de tant d’efforts inconsidérés, l’ancien trotskar Mélenchon est en train de se saborder lui-même en se ralliant à la ligne « sociétale » de son parti de bric et de broc ; le « front » des écolos / minorités sexuelles / communautés ethniques, front dont on sait qu’il est rejeté massivement par l’électorat français de souche européenne (là-dessus par contre, le cabot Todd ne fait qu’aboyer ses désirs de caste).
        Oubliés les thèmes patriotiques de la campagne présidentielles, lesquels avaient permis à Mélenchon de détacher du FN une large fraction de son électorat le plus jeune et de réaliser un score je le reconnais remarquable.
        Mais qu’est-ce que l’on voit donc de plus clair ?
        Que les français sont à mille lieues de la maturité politique des italiens (dieu sait qu’on les avait brocardés à ce sujet), lesquels eux ont réussi leur CNR. Le cœur révolutionnaire de l’Europe bat désormais en Italie alors que la France dort du sommeil de ses classes moyennes fatiguées.
        Une élite va se lever ? Probablement, je partage ton optimisme là-dessus. On sent chez les trentenaires notamment -la génération Y- une maturité stupéfiante par rapport à ce que nous babyboomers représentions (disons-le, en terme de connerie naïve).
        Le problème est qu’aucune structure politique ne semble sortir du brouillard pour donner une expression à cette génération, cela même si je sais bien que la France a toujours été la championne historique en matière de génération spontanée au bon moment.
        Pour l’instant les forces d’hier et d’aujourd’hui tiennent encore l’affiche et tu sembles oublier qu’une guerre fait rage au sein de ceux que l’on appelait hier sans nuance les mondialistes.
        Je pense qu’un Steve Bannon a parfaitement anticipé le prochain coup d’état électoral en France, celui qui verra sortir du chapeau euro-mondialiste un candidat parfaitement inconnu qui sera -j’en fait le pari- UNE inconnue.
        Autrement dit si ce n’est pas un macron ce sera sa sœur, même profil, mais avec l’atout politiquement novateur et sociétalement vendable qu’il s’agira d’une femme.
        A ce sujet et toujours à propos de Bannon, je pense que tu n’en a pas fini avec la famille Le Pen, même si le dernier -ou plutôt la dernière- des mohicans a déjà rectifié son état civil.

        Aimé par 2 personnes

        • @Basil
          « Que les français sont à mille lieues de la maturité politique des italiens… »
          A chaque fois qu’on parle de politique en France, on tombe toujours sur cet interminable débat droite-gauche aussi sterile que dangeureux. Sur ce blog, moi parmi d’autres nous ne soutenons pas ce genre de point de vue. Pour la simple raison que le peuple n’a que le droit de dire oui quand on lui de dire oui, et non quand on lui ordonne de dire non. L’objectif de ce qu’ils appellent la démocratie, en réalité le scrutin de marché c’est justement de conforter l’équipe au pouvoir et lui assurer la tranquilité dans ces orientations. Le scrutin de marché ne permet pas de changer les structures economiques et sociales. Parce qu’au final le peuple ne decide de pas grand chose, ce sont les elites d’un pays qui dirigent, en général ceux qu’on ne voit jamais.
          Regarde autour de toi à travers le monde, cite moi un pays où le peuple est souverain ? C’est toujours une question d’armée, et d’elites. Je suis d’accord avec toi, il y a eu un moment dans l’histoire où le scrutin commerciale a donné l’opposé de ce que les elites attendaient, c’était en 1933 avec Adolf Hitler. Depuis, et fais moi confiance ils ont rectifié le tir, surtout dans le monde d’aujourd’hui, avec l’abrutissement mediatique. Alors les débats sur Le Pen, Melenchon, etc….

          Quelques mots sur l’Italie, parce que là pareil ça jazz, et ça jazz beaucoup. Avec le scrutin le peuple italien a rejeté en masse l’immigration massive qu’on lui impose -qu’il n’a jamais demandé- venant d’Afrique et du Moyen Orient, ainsi que les orientations economiques venant de Bruxelles. La coalition a nommé son gouvernement, et comme je m’y attendais les postes clefs, ceux qui font la difference et le vrai changement, c’est à dire le ministere de l’économie et des finances ont été rejetés par les elites non elues italiennes. Et finalement qu’a fait cette coalition ? Elle a tout simplement accepté ce que voulait les elites. Ils ont des ministeres, mais pas les clefs, c’est à dire l’education nationale, la defense -ce gouvenrement italien s’est engagé à rester dans l’OTAN, alors que tous les malheurs de l’Italie viennent de la politique de destabilisation massive de l’Afrique et de la Syrie, par cette meme organisation-, et bien sur l’economie/finance.
          La situation politique italienne est bien plus complexe qu’on pourrait se l’imaginer, et le grand ecart italien contre l’Otan a commencé dés le milieu des années 2000 initié par Berlusconi et son entourage. C’est en voyant que la puissante Italie voulait se rapprocher de la Russie, que Londres et Washington ont vue rouge, ils avaient accéléré le remodelage de toute l’Afrique du Nord, et surtout contre l’Italie. Aux grand dam des élites italiennes qui avaient immediatement compris le danger. Ce qui se passe actuellement en Italie c’est une lutte à mort entre les pro-Goldman Sachs -mondialistes- Monti, Renzi etc.. contre l’équipe Berslusconi. C’est en definitive une rixe d’elites. Pour rappel Salvini est le poulain de Berlusconi, et pas l’inverse. Au final le peuple n’est là que pour dire et faire ce qu’on lui dit de faire. Le peuple ne fait pas l’histoire.

          J'aime

  7. Je n’approuve pas tout ce que dit l’auteur, notamment sur le point des scientifiques. Les US malgrés leur problèmes dans l’éducation du secondaire ont dans ce domaine enormément de compétences à disposition. Le problème pour l’essentiel est inhérent au système capitaliste. Ils font des armes d’abord et avant tout pour engraisser les Trusts, et autres lobbys de l’industrie militaire. Certes ça a toujours existé, cependant là où dans les années 60, il y avait Mc Donnel Douglas, Grumann, Géneral Dynamic, Vought, Lockheed-bien sur et hélas-, Boeing -bien sur et hélas- etc.. il y avait concurrence, et ça avait donné des avions certes pas exceptionnels mais relativement acceptable, .aujourd’hui, on assiste à une formidable concentration et donc des monopoles. Les Etats Unis ne sont plus aujourd’hui un pays libéral comme la propagande veut nous le faire croire, mais un systeme qui prend tous les inconvénients d’une economie dirigée, mais en faisant profiter une toute petite caste. En gros les Etats Unis sont entrain d’épouser un système néo-féodale. Ce qui se fait au détriment de l’efficacité, et on le constate tous les jours. Un simple example qui en dit long, le char M1 Abrams dont le cannon peut tirer jusqu’à 8.000 m. Pour s’en convaincre allez en pleine nature -inutile d’en dire plus dans les villes-, et regardez autour de vous, quand c’est pas une colline, qui cache, c’est des arbres, une foret, quand c’est pas des arbres c’est des maisons dans un hameau village, etc.. Dans le desert cest constameent des dunes, quand c’est pas des collines arides..En gros la plupart du temps on ne voit à guere plus 1.500-2000 metres. Imaginez alors un cannon, en plus contre un adversaire qui fera forcément tout pour se faire canarder parce qu’en face il y a un type qui parle l’anglais, mache du chewing gum, ecoute les Spice Girl, est dans un char M-1. Faut arreter de prendre les gens pour des cons! Au final trop de sophistications qui n’aboutissent à rien d’autres qu’à gonfler les budgets de façon inutile. D’aprés un marine en poste en Afghanistan de la quincaillerie qui coute 20 dollars peut mettre hors de combat un char M-1 Abrams.

    L’autre point auquel je suis sceptique, c’est la dite supériorité. Dans le domaine technologique, c’est presque plus du tout le cas -marine guerre exceptée, on aura l’occasion d’y revenir-, et on voit les résultats directement en Syrie. Les Etats Unis n’ont qu’une seule supériorité, celui du nombre. Mais meme dans ce domaine, russes et chinois sont entrain de les rattraper à toute vitesse. Aux horizons 2025 ça sera fini.
    Tout a definitivement basculé le 1° mars 2018 avec le discours du président Poutine. Aujourd’hui la Russie dispose d’une superiorité technique dans presque tous les domaines face aux Etats Unis, et la Chine arrive à toute vitesse. Les quelques domaines où l’armée US est encore en tete, ça ne peut en aucun lui assurer une victoire.

    J'aime

    • Foxhound écrit : «… Tout a définitivement basculé le 1er mars 2018 avec le discours du président Poutine. Aujourd’hui la Russie dispose d’une supériorité technique dans presque tous les domaines face aux Etats Unis, et la Chine arrive à toute vitesse. … »

      Tout a définitivement basculé le 1er mars 2018 avec le discours du président Poutine… et pour longtemps encore !
      Eh oui la Chine qui ne l’ouvre pas pour un oui ou un non, et qui n’en fait pas des montagnes, arrive discrètement à toute vitesse ! Il n’y a qu’à lire ce genre d’article pour s’en convaincre (et il y en a des tonnes !): «…La Chine teste avec succès une nouvelle arme hypersonique …» paru dans la rubrique « DÉFENSE » du site « Suptnik » 08:19 05.08.2018, et l’un des spécialistes étasuniens de conclure: «… En juin, Tyler Rogoway, un analyste de la revue The Drive, a noté que la Chine devançait la Russie en matière de mise au point de chasseurs, en affirmant qu’«il ne faut pas sous-estimer la capacité de la Chine à faire des grands bonds en matière de technologies aérospatiales». … »

      Aimé par 1 personne

      • « Tout a définitivement basculé le 1er mars 2018… »
        Les armes hypersoniques sont decisives en ce sens que les américains n’ont absolument aucun moyens de les intercepter. Or la puissance anglo-saxonne c’est pour l’essentiel la Thalasocratie. C’est à dire que l’idée meme d’un blocus comme les Etats Unis savent le faire, c’est fini! Leur ruineux porte avions peuvent etre coulés en deux temps trois mouvements. Inutile de te dire que nos amis US, meme s’ils ne le montrent pas, sont tetanisés.
        On aura l’occasion de poster, l’autre volet, c’est la puissance aérienne. Et là dans ce domaine russes, comme chinois sont au rendez vous, dailleurs contrairmeent à ce que la propagande essaye de nous faire croire.
        En réalité le radar du Mig-31, comme ceux du SU-30 ont toujours été aptes à detecter et abattre n’importe quel avion US, y compris les F-22, et F-35.
        Si l’essentiel de la flotte de guerre aerienne US est essentiellement composée d’avion de IV° génération c’est pour une bonne raison toute simple.
        Les avions de la dite V° génération, c’est principalement un terme marketing.
        En Syrie, la prestation des SU-30 a tourné à la demonstration, au détriment du F-22, et F-35. C’est la raison pour laquelle Assad est au pouvoir, et tout l’Occident ferme sa gueule. A ce stade il est raisonable de penser que les US ne jouissent plus où presque d’aucune supériorité.
        En consequence le monde unipolaire est fini!

        J'aime

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.