Vers l’asphyxie de l’Iran

Pendant que les plaies sont encore béatement ouvertes en Irak, voici que le méme bourreau s’apprête à commettre un drame identique en Iran, sous le silence complice de la communauté internationale et en flagrante violation des régles éthiques et principes fondamentaux qui régissent les relations entre Etats.

Les corbeilles de sanctions conduiraient inévitablement à l’asphyxie compléte de l’économie nationale, et par conséquent à l’étouffement de sa population, par manque de denrées et montée vertigineuse des prix. Le but recherché est le renversement du régime par un soulèvement populaire, à défaut d’une intervention armée.

Voyons en quoi consistent ces sanctions pour pouvoir mesurer leur gravité.

  • Interdiction d’importer des avions utilitaires ou des voitures
  • Interdiction pour le régime la détention de la devise américaine ou ses bons de trésor
  • Le Rial n’est pas reconnu comme moyen de paiement au niveau des banques centrales ou celles qui sont soumises au contrôle américain
  • Embargo sur la vente de son pétrole
  • Sanctions contre toute entreprise opérant en Iran
  • Et pire les sanctions concernent aussi les ports et les aéroports: Tout aéronef ou bâtiment de surface ayant atterri ou mouillé -même à titre d’escale- en Iran, se verra interdit d’accés sur le sol américain ou sur celui dépendant de son influence. Le même topo appliqué contre Cuba.

Ces sanctions montrent sans ambiguïté qu’on cherche sciemment à punir tout un peuple. L’Iran ne pourra ni importer ni exporter, car aucun pays n’est disposé à subir la colère de l’Oncle Sam, et aucun pays n’est en mesure d’épargner à ses propres sociétés les représailles au cas où elles continueraient de travailler en Iran. D’ailleurs, le législateur suprême leur avait  donné 90 jours de délai pour ramasser leurs affaires.

Quant aux banques centrales, intimement liées au billet vert, exécuteront à la lettre les injonctions émanant de la banques des banques: La réserve Fédérale

Cette situation nous amène à poser certaines questions:

  • Sur quelle base Washington s’est elle appuyée pour châtier n’importe quel Etat du monde?
  • Pourquoi les autres puissances n’ont pu dire, au moins pour une fois, « stop à ces pratiques tyranniques » et régiront de façon à rétablir l’égalité
  • Pourquoi l’instance onusienne s’est enfermée dans un mutisme scandaleux n’osant pas à dénoncer même tacitement les exactions de son plus grand contribuable?

Enfin, jusqu’où, pourrons nous continuer d’occuper les loges des spectateurs, comme si l’humanité s’est vidée de sa totale conscience morale?

A ces questions, il convient de donner des réponses qui s’appuient sur des constatations suivantes

  • Les Etats sont devenus des vassaux de la finance et tout particulièrement du dollar qui a pris en otage toutes les autres devises
  • L’ONU n’a plus aucun rôle à jouer . Elle est détrônée par le Congrès et la réserve fédérale. Mieux ses interventions musclées n’ont prouvé leur efficacité que contre les Etats pauvres
  • Dans la confusion des pouvoirs et les deux poids deux mesures, il vaudrait mieux qu’on se passe de toute institution supra étatique ,et se contenir dans ses propres  lois et us seules à servir convenablement leurs pays respectifs et conduire leur choix sur la base de l’égalité et du respect mutuel
  • Bannir la monnaie unique et, créer une banque mondiale dans laquelle les devises de tous les Etats y seront déposées servant ainsi de transactions au niveau international sans discrimination aucune.
  • Et surtout, démanteler les bases qui servent de lucre aux jongleurs financiers

 

Publicités

2 réflexions sur “Vers l’asphyxie de l’Iran

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.