La France aidera la Jordanie à sécuriser sa frontière avec la Syrie

Durant l’été 2012, la France lançait l’opération « Tamour » afin d’apporter un soutien médical aux nombreux civils syriens s’étant réfugiés en Jordanie pour fuir les combats qui ravageaient leur pays. Pendant 15 mois, le Groupement médico-chirurgical [GMC] déployé à Za’taari par le Service de santé des armées [SSA] assura ainsi 350 interventions chirurgicales lourdes, vaccina 38.000 enfants en collaboration avec l’UNICEF et donna 15.000 consultations médicales.

Six ans plus tard, même si l’emprise territoriale de l’État islamique [EI ou Daesh] s’est réduite et que les forces gouvernementales syriennes ont repris l’initiative grâce à l’appui de la Russie et de l’Iran,  la Jordanie est toujours sous la menace d’infiltrations jihadistes et donc d’attentats.

« Du fait de l’intervention de la coalition internationale contre Daesh et des menaces existant à l’encontre de la France et de ses ressortissants, une vigilance accrue est nécessaire », souligne ainsi le site du ministère français des Affaires étrangères.

Le 10 août, une patrouille des forces de sécurité jordaniennes a été la cible d’une attaque à al-Fuhais, une localité située à une dizaine de kilomètres d’Amman. Le lendemain, trois membres de la cellule « terroriste » soupçonnée d’être impliquée dans cette affaire ont été arrêtés à Salt.

Aussi, la France va aider la Jordanie a sécuriser sa frontière avec la Syrie. Telle est l’annonce faite le 15 août par le président Macron, à l’issue d’un entretien téléphonique avec le roi Abdallah II.

Le président de la République « a échangé avec le roi de Jordanie sur la lutte contre le terrorisme, en particulier contre Daesh dans le cadre de la coalition internationale » et « a annoncé une contribution française au maintien de la sécurité le long de la frontière syro-jordanienne », a en effet indiqué l’Élysée, via un communiqué.

« L’entretien a également porté sur les questions régionales, et tout particulièrement la Syrie. La situation dans le sud du pays et dans le gouvernorat d’Idlib a été abordée, ainsi que la question du retour des réfugiés, qui devra être accompagné par la communauté internationale dans des conditions sûres et équitables », poursuit le texte.

Pour le moment, on ignore quelle forme prendra cette « contribution » française au maintien de la sécurité de la frontière jordano-syrienne. S’agira-t-il d’une future mission pour les forces françaises à l’image de l’opération Tamour ou se traduira-t-elle par une aide financière et/ou l’envoi d’équipements de surveillance?

Pour rappel, dans le cadre des opérations contre Daesh en Syrie et en Irak [opération Chammal], la Jordanie acccueille une base aérienne projetée [BAP] française, laquelle met en oeuvre des Rafale, un avion de patrouille maritime Atlantique 2 et, parfois, un C-160 Gabriel.

http://www.opex360.com/2018/08/16/france-aidera-jordanie-a-securiser-frontiere-syrie/

 

Publicités

12 réflexions sur “La France aidera la Jordanie à sécuriser sa frontière avec la Syrie

  1. La Jordanie est vraiment un pays dirigé par des invertébrés ! La protection des frontières c’est une des missions régaliennes fondamentales.
    Imaginez un scénario analogue : la Chine va envoyer des troupes pour aider la France à sécuriser sa frontière avec l’Italie car l’etat français est débordé par les réfugiés qui comprennent des terroristes infiltrés dans leurs rangs.
    Certains dirigeants n’ont vraiment plus aucun amour propre ni aucune fierté.

    Aimé par 1 personne

    1. @Raymond
      « La Jordanie est vraiment un pays dirigé par ..Imaginez un scénario analogue… »
      Tu raisonnes ainsi parce que tu as toujours vécu dans un environnement où le concept d’Etat a été et est un pré-requis, en ce sens que X se sacrifie pour Y, Y pour Z, Z pour T, T pour X et ainsi de suite. Nous avons tous été conditionnés à penser ainsi.
      La Jordanie sort de nulle part, c’est une entité qui est tracée de façon rectiligne à la règle. As tu vu en Europe de telles frontières ? Ca n’existe pas. Au risque de répéter ce que j’ai déja ecrit. Churchill avait dit « …réglons le cas de la Jordanie en une aprés midi avec trois coups de crayons… »
      Cette frele entité qui sort du néant -comme la plupart des entités dans la région- a été batie dans le but de protegéger les frontières d’Israèl, tout en faisant tampon avec l’autre régime artificiel, celui des Séoud. Et faire préssion en meme temps sur le régime de Ryadh, au cas où celui ci serait récalcitrant. Pour info, une haine tenace anime les roitelets d’Amman et Ryadh, meme encore aujourd’hui. Meme entre vermines ils ne peuvent pas se blairer. Le problème fondamentale pour les américains et britanniques étant que le régime de Ryadh abrite les lieux saints de l’Islam, à un moment où un autre les religieux auraient de toute façon demandé la libération des lieux saints, et en particulier Jerusalem. Or cette ville était convoitée et l’est toujours par l’entité sionniste. De plus, les américains avaient pour ambition de faire de l’Islam le pivot de leur politique internationale, notamment la lutte acharnée contre les régimes arabes progressistes, au Yemen, en Egypte, en Syrie, en Irak, et surtout contre les communistes en URSS, et Chine, mais aussi contre l’Inde. C’est ce que l’on constate aujourd’hui. Le levier était les chefs religieux sunnites principalement. Or une Arabie collée à Israèl, ça n’aurait jamais pu marcher, d’où ce simulacre d’etat, la Jordanie. Autre but, servir de receptacle pour les palestiniens expulsés d’Israèl, et ainsi facilité le néttoyage ethnique pratiqué par les israèliens. Au lendemain de la chute de l’empire ottoman, et le remodelage des cartes, résultant de la desintegration de la domination turque, il y eut des perdants. Les britaniques ont ramassé les loosers, parmi eux se trouvaient ce qu’ils appellent le ‘Cherif’ de la Mecque. Fallait bien le caser quelque part, l’artifielle Jordanie crée pour la circonstance a du se le farcir.
      Les autorités d’Amman prétendent que 50% de la population en Jordanie est palestinienne. Ce chiffre avancé releve tout simplement de la psychatrie, pour des raisons politiques il n’y a pas, où peu de recensements sérieux. L’essentiel de la population est palestinienne pour barre, avec il est vrai quelques tribus de bédouins, tous fidèle au monarque. Pour infos le régime d’Amman a failli s’effondrer en 1970, n’eut été l’intervention energique de l’armée britanique -beaucoup prétendent qu’il y eu des israèliens mais j’y crois pas vraiement- pour secourrir le roi menacé, celui ci aurait fini comme son sinistre cousin d’Irak…la gueule dans une poubelle. Ce régime n’a aucune assise, ni légitimité autre que la force représentée par les occidentaux, ainsi n’importe qui peut s’y introduire n’importe où et n’importe quand.
      D’où l’intervention des militaires français, pour protéger le frele royaume.

      J'aime

  2. Article honteux et indigne de figurer dans le site de strategika 51. La France, cette belle au bois dormant, et son Prince charmant , j’ai nommé Macron, en compagnie du Jordanien, après avoir armé, financé, ouvert leurs frontières aux salapistes du monde entier pour entrer en Syrie, (plus de 80 pays), participé à la chambre noire sise à Aman appelée MOK qui dirigeait les salapistes du sud de la Syrie, veut maintenant aider la … Jordanie à sécuriser ses frontières ! La belle affaire !
    Je rappelle donc l’amère vérité : depuis mars 2011, la France a soutenu, armé, finanacé les pires extrémistes jamais vus sous le Ciel en Syrie.
    Pour finir, je reviens sur cette phrase particuliérement infecte de cet article :
    « vaccina 38.000 enfants en collaboration avec l’UNICEF ».
    Les cartons de l’UNICEF ont été trouvés aussi bien chez les terroristes à Alep-est qu’à la Ghouta oriontale, en passant par Darea. Les mêmes personnes qui ont rendu obligatoires onze vaccins pour les tout-petits en France pour des raisons purement financières (rappelez-vous le fiasco de 2009) snt derrière cette guerre contre la Syrie. Mais cette guerre, ils l’ont perdue et ils payeront au comptant la facture de leur démesure.

    J'aime

    1. Bon, je dis double merdre, comme le divin marquis disait double ou triple Dieu pour jurer, car : — d’abord le S.A m’a encore roulé avec ce pip.pap compréhensible seulement pour votre serviteur ; ensuite parce qu’il a enfui dans le grand trou noir d’où l’on ne revient jamais ma citation de Pascal :
      « Le dernier acte est sanglant, quelque belle que soit la comédie en tout le reste. On jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais. »
      Les américains subiront une fin semblable dans cet Orient Martyr, très-bien tôt.

      J'aime

    2. l’Axe du Bien ayant perdu la guerre en Syrie, il ne lui reste qu’une seule carte pour faire chanter la Syrie : le problème des réfugiés syriens à l’étranger (plus de 7 millions dont 1 ou 1,5 milions a Liban, idem en Jordanie, 3 millions en Turquie, le reste en europe ou d’autres pays arabes à l’exclusion des pays du Golfe, qui eux, recoivent seulement l’opposition appelée cinq étoiles par les syriens). Cet axe fait donc tout son possible, avec l’aide de l’ONU et son Feltman, pour garder au chaud ces réfugiers jusqu’aux élections syriennes de 2021 afin de délégitimer toute opération politque en Syrie, et peut-être même créer un parlement et un gouvernement fantôches à l’étranger, étant donné que Damas a déclaré que seuls les syriens présents en Syrie ou sortis légalement pourront participer à ces élections. N’oublions pas non plus que tout un tas d’organisations, de politiciens … vivent sur le dos de ces réfugiés en détournant l’aide déstinée à ces derniers et tiennent donc à cette poule aux oeufs d’or.

      Aimé par 1 personne

        1. « Lors donc que tu fais l’aumône, ne sonne pas de la trompette devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, afin d’être glorifiés par les hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. 3Mais quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite, 4afin que ton aumône se fasse en secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. »
          (Matthieu, Vi, 2-4)

          J'aime

    3. Je ne vais pas contester que des cartons de l’Unicef ont été trouvé par l’AAS à Deraa mais vous avez du lire trop vite ou un détail vous a échappé. Il est précisé que les SSA sont à Zaatari (calp de Zaatari situé à une dizaine de kms dans le territoire jordanien. Dans un camp censé être calme quoiqu’encombré, rien ne permet de dire qu’il n’y a ^pas eu 38000 vaccinations concernant des enfants étant au moins passés dans ce camp. Ce qui me plait bien aussi dans les récents positionnnements, c’est celui de la police militaire russe en bordure des hauteurs du Golan côté syrien.J’interprète cette présence comme une volonté affiché d’incidents entre troupes côté syrien et côté israélien.

      J'aime

      1. Je ne conteste absolument pas le fait que cette UNICEF ait vacciné je ne sais combien de milliers d’enfants syriens, mais le bien-fondé de la vaccination elle-même (désolé, je suis complotiste en tout !). Ici, on France, on vient de rendre 11 (!) vaccins obligatoires pour les chers petits qui échappent au massacre moderne des innocents appelé avortement ; un nouveau-né n’a besoin que du lait de sa mère durant les deux premières annés de sa vie afin de le protéger et de parfaire son immunité incomplète (c’est l’OMS qui le recommande et pas le complotisme), toutes les maladies infantiles étaient bénignes pour les enfants nés sains et vivant dant un environnement sain et ce fait est connu depuis la nuit des temps ; bon, il se trouve que ce fait biologique est contraire à certains loobys, aussi bien financiers que politiquo-messianniques. L’Italie vient d’annuler l’obligation vaccicinale (10 vaccins) imposée il y a un an par le précédent gouvernement.
        Quant à la présence de la police militaire russe sur les hauteurs du Golan, elle est provisoire et prendra fin dès que l’UNDOF occupera ses postes d’observation. L’Ours respecte le droit international et agit dans ce sens pour établir une paix durable et viable dans la région mais il ne réussira pas à cause de la démence des talmudistes.

        J'aime

        1. Petite anecdote historique : Lénine, pour discréditer la gauche communiste internationale (notamment l’italienne et l’allemande), a écrit le célèbre « La maladie infantile du communisme («Le gauchisme ») ». Ce texte, démagogique et malhonnête, en fait spécialement écrit contre le charismatique Bordiga, a suscité une réponse de ce dernier, mais sous forme d’apologie : La « maladie infantile », condamnation des futurs renégats. Je possède un exemplaire de ce dernier texte, publié en 1960-1961 (cher lecteur, je n’étais pas né à cette date) dont je conseille la lecture à tout quidam qui s’intéresse à ces qestions désuètes.

          J'aime

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.