Analysis

Vostok-2018 n’est pas un remake de Zapad-81, c’est un message fort de la Russie et de la Chine

Le message est très fort et n’a plus rien à voir avec de quelconques manoeuvres conjointes sino-russes axées sur la lutte contre le terrorisme international, une expression feutrée désignant aussi bien à Moscou qu’à Beijing l’un des principaux outils géopolitiques de l’Occident depuis deux décennies.

Le méga exercice Vostok-2018 aura lieu en septembre prochain et sera le plus grand exercice militaire depuis Zapad-1981 en Europe de l’Est. Il inclut toutes les unités militaires du District Centre et Est soit un peu plus de 300 000 hommes et 1100 aéronefs militaires, les forces stratégiques et aérospatiale russes ainsi que des forces spéciales venus des Républiques du Caucase, une division entiere de l’Armée chinoise et des unités de l’Armée Mongole dont une unité de l’arme blindée-Cavalerie au nom très évocateur : Genghis Khan !

Cet exercice simulera pour la première fois dans l’histoire, une attaque thermonucléaire massive avec au préalable un usage intensif d’armes nucléaires tactiques contre un pays fictif allié à la fois à Moscou et à Pékin. L’un des buts de Vostok-2018 sera de démontrer l’efficience des tactiques usitées par l’artillerie atomique russe sur un champ de bataille classique ou conventionnel, domaine intéressant les chinois au plus haut point.

Les russes ont radicalement changé les règles d’engagement de leurs forces armées après l’incident très meurtrier de Wagner en Syrie : l’une des nouvelles règles d’engagement préconise l’usage immédiat de l’artillerie nucléaire de campagne dès le commencement d’un engagement classique avec l’adversaire.

En d’autres termes, une attaque d’hélicoptères AH64 et d’avions A-10 sera contrée directement par l’usage d’obus de mortier et d’artillerie à charge non conventionnelle contre les bases avancées d’où sont partis les appareils adverses.

Cette nouvelle doctrine est en partie inspirée par la dissuasion nucléaire israélienne telle qu’elle été utilisée en 1973 pour stopper net la progression de l’Armée syrienne dans le Golan et par l’incident du groupe Wagner en Syrie orientale durant lequel 198 irréguliers russes combattant aux côtés de l’Armée syrienne ont été tués par les forces aériennes US.

Les chinois sont extrêmement intéressés par l’artillerie de campagne nucléaire qu’ils comptent développer très vite. L’arme nucléaire est de moins en moins perçue comme une arme de destruction massive en Chine et pour les russes, un obus atomique n’est qu’un obus comme les autres avec quelques propriétés spéciales.

Vostok-2018 inclura également des scénarii de guerres chimique et bacteriologique ainsi que des exercices visant à repousser une invasion post-nucléaire.

C’est la première fois que l’Armée mongole participe à des manoeuvres aussi importantes avec la Russie et la Chine. Oulan-Bator est devenue depuis la chute de l’ex-URSS, une des capitales ciblées par l’influence US.

Enfin le message de Vostok-2018 est surtout destiné à l’OTAN et semble dire ceci : « On ne joue plus ! Tirez un seul coup de canon sur nous et on vous atomise dès le début des hostilités !  »

La Russie et la Chine détiennent à eux seuls un peu plus de 60 % des arsenaux nucléaires « déclarés » dans le monde. Cela donne à réfléchir.

Publicités

Catégories :Analysis

8 réponses »

  1. Mines atomiques !! Le concept est très intéressant. Ca ne doit pas être très simple à poser. Même en se limitant à 1kT pour rester dans les petites tailles, j’ai un mal fou à imaginer les dégâts, au moins 4 AZF, je conçois que les syriens aient câlé. Jusqu’à la bombe à neutrons j’en étais resté au fait qu’une division blindée soviétique justifiait une bombe A. Maintenant on utiliserait une bombe à neutrons (1km de rayon pour les radiations zigouillant les équipages sans détruire les infrastructures). J’ai l’impression que les bombes à neutrons ont singulièrement baisser le niveau d’utilisation de l’arme atomique.

    Aimé par 1 personne

  2. A ma connaissance, il n’y a pas eu d’armes nucléaires stratégiques ou tactiques utilisées sur le Golan en octobre 1973. Goida Meir avait fixé les limites au-delà desquelles elle donnait autorisation d’utiliser l’arme atomique. A mes yeux, ces limites devaient être les lignes d’armistice de 1949. En 1973, l’armée syrienne n’avait pas sérieusement entâmé les lignes de défense israéliennes au nord du Golan. Au sud, c’était plus compliqué pour Tsahal, l’armée syrienne a dépassé Ramat Magshimim en laissant sur sa gauche le point d’appui 117 de Tsahal et s’est arrêtée sans raison militaire apparente autre que la crainte de nucléaire stratégique un peu avant Al-Al dont je ne sais s’il y avait une piste d’aviation à l’époque.Qu’Israël ait des armes nucléaires stratégiques à l’époque ne fait aucun doute. Je n’ai pas trouvé trace de possession à cette époque par Israël d’armes nucléaires tactiques et encore moins de leur utilisation.

    Aimé par 1 personne

    • Entre trois escales, je vais tenter d’être concis : les syriens s’étaient arrêtés net à quelques milles d’Al-Al, terrifiés par les révélations soviétiques sur l’usage éventuel par les israéliens de mines atomiques. Ce ne sont pas des missiles tactiques j’en conviens fort mais un expédient très tactique et drôlement percutant.
      Maintenant je ne sais même pas quelle heure est-il. En ce moment précis ou je tape sur un clavier virtuel incertain, il est 04h13 du matin dans ma tête et selon ma montre.


      https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

      Aimé par 1 personne

  3. « En d’autres termes, une attaque d’hélicoptères AH64 et d’avions A-10 sera contrée directement par l’usage d’obus de mortier et d’artillerie à charge non conventionnelle… »
    Peut on prendre un obusier pour eliminer une mouche à merde comme le AH-64 entre autre dans un appartement de 150 metres carrés ? En faisant ainsi, tu risques de détruire surtout ton appartement. Ca me parait en tout cas excessif. Alors que la solution contre le A-10 est simple.
    Effectivement il y a eu une evolution sensible de la doctrine d’engagement russe. Mais c’est juste la réponse du berger à la bergère. Les premiers qui ont déconné sur le sujet c’est comme toujours les USA. Je me rappelle que cette ordure de D. Rumsfeld en 2003 avait clairement laissé entendre que les Etats Unis s’octroyaient le droit d’ultiliser des armes nucléaires tactiques sur le champs de bataille, y compris -et surtout- contre des pays qui n’ont pas d’armes nucléaires. Ce qu’il faut comprendre, c’est que si un pays résiste à son intégration dans la globalisation, en d’autres termes, à son asservissement en résistant et que ses soldats pulverisent des chars US alors les américains ramenant la ‘democratie’ ont le droit d’usiter l’arme nucléaire. Par ces manoeuvres, les russes aujourd’huii leur répondent par le seul language que les américans respectent : La force.

    Pour en revenir à ces deux merdes que sont les A-10 -aucun succés à l’export- et l’AH-64, un certain nombre d’anciens clients reviennent vers du matériel russe, signe des temps, le + spectaculaire étant l’Egypte, et bientot les Philippinnes, pour pas dire la Turique . Pour rappel les A-10 ont fait carton plein durant la guerre du golfe I contre une armée irakienne en phase de retraite du Koweit. On notera qu’en Serbie, ben les A-10, et les AH-64, sont restés transquilement hors de portée des serbes, qui les attendaient de pieds fermes. Et je peux te dire qu’ils en auraient fait des feux d’artifice. Contrairement à ce qui est fanfaronné, les A-10 -et donc les AH-64- sont trés vulnérables aux missiles sol air SA-14, SA-16. Pour pouvoir fanfaronner en Irak, les US envoyaeient sans cesse les premiers ministres israèliens quémander à la Russie de ne surtout pas vendre les SA-18 et SA-24 aux arabes et iraniens, de peur qu’ils ne tombent aux mains de l’insurrection irakienne. Aujourd’hui le SA-25 alias Verba peut sans aucune difficulté faire du A-10 un feu d’arrifice. Et ce missile sol-air est tellement efficace, que les américains ont peur pour leur F-35. Alors…l’artillerie nucléaire, et contre les US en plus!

    Aimé par 1 personne

  4. Ouwah , la ; si le scoup de strategika51 et en béton.
    Nous avons du mourons à nous faire.
    Les russes et les chinois apparemment ne supportent plus les caprices des yankees et une déculottée est sérieusement à prévoir.
    Les retombées en dommages colatéraux sont inéluctable.

    Aimé par 2 personnes

    • Le message vise justement à inciter très sérieusement le bloc occidental à réfléchir à deux fois aux conséquences de ses actes. Et si le haut commandement s’en moque, ce ne sera pas le cas des officiers et des hommes déployés dans ces bases avancées… Dire oui à ses supérieurs sans jamais rechigner pour soigner sa carrière n’a plus aucun intérêt si on risque la vitrification instantanée : )

      Aimé par 2 personnes

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.