Analysis

Mésopotamie : La Révolte de l’eau devient armée

La révolte de l’eau dans le sud de l’Irak tourne à l’émeute armée. Les manifestants qui protestaient sur le manque d’eau potable et l’absence de gouvernance s’attaquent désormais aux camps et bases paramilitaires et militaires pour se procurer des armes.

La colère des révoltés semble dirigée plus particulièrement vers l’Iran voisin, accusé de détourner les ressources hydriques du sud de l’Irak, puis vers le gouvernement irakien jugé incompétent et corrompu. Cependant, des manifestant armés auraient tenté d’attaquer des représentations consulaires dont celle des États-Unis et d’autres pays étrangers.

Les bases attaquées par les révoltés de l’eau semblent toutes appartenir à une milice soutenue par l’Iran et qui combat en Syrie dans le cadre de ce que l’on appelle l’Axe de la Résistance.

Pour le ministère iranien des renseignements, la sécheresse induite dans le sud de l’Irak et la révolte qui est en cours serait une énième tentative US de provoquer une sorte de révolution colorée dans les provinces occidentales de l’Iran dont la province d’Al-Ahwaz, par effet de contagion, en y favorisant un soulèvement « écologique » dans la province irakienne de Bassorah où la température a atteint au mois d’août des pics records avoisinant ou dépassant les 60° Celsius à l’ombre.

Des observateurs évoquent le nouveau concept d’arme écologique.

Les services de base assurés par le gouvernement irakien demeurent catastrophiques et ne répondent plus aux attentes d’une population abusant des ressources disponibles (usage intensif de la climatisation, gaspillage de l’eau et surconsommation de l’énergie électrique).

Le monde arabe dans son ensemble a connu en 2018 son été le chaud jamais enregistré avec des pics de température dépassant les 72° Celsius dans certaines régions désertiques. Des experts y voient le signe du réchauffement climatique tandis que d’autres évoquent l’expérimentation d’armes météorologiques.

Dans tous les cas de figure, la révolte en Irak méridional est déjà exploité à des fins géopolitiques contre l’Iran.

Publicités

Catégories :Analysis

6 réponses »

  1. Titre : « … Irak : les habitants de Bassora dénoncent l’attaque au consulat iranien… » Sun Sep 16, 2018 9:46AM
    « … Les habitants de Bassora, en Irak, ont participé en masse à des manifestations visant à condamner l’attaque contre le consulat iranien. Toujours en Irak, avec 169 voix des 298 législateurs, Mohamed al-Halbousi a remporté la présidence du Parlement. Il est l’ancien gouverneur de la province d’al-Anbar où les Hachd al-Chaabi ont fait preuve d’une grande contribution à la lutte contre Daech.

    Descendant massivement dans la rue, le samedi 15 septembre, les habitants de Bassora faisant partie de toutes les couches sociales ont dénoncé l’attaque des éléments liés au consulat US et à Riyad contre le consulat iranien à Bassora visant à discorder les relations irako-iraniennes.

    Brandissant les drapeaux irakiens et iraniens ainsi que celui des Hachd al-Chaabi (Unités de mobilisation populaire), les manifestants ont scandé «mort à l’Amérique» «mort à Israël» et ont souligné la nécessité de suivre les directives de la grande source d’imitation pour la formation du nouveau gouvernement et l’importance de vigilance tant de la part du gouvernement irakien que du peuple pour faire face aux complots et aux ingérences US en Irak, a rapporté l’agence de presse IRNA.

    Les manifestants ont condamné aussi les politiques US non seulement en Irak, mais aussi dans la région et ses positions hostiles à l’égard de l’Iran. … »

    Les manifestants ont aussi condamné les politiques US…, et le nouvel élu à la présidence du Parlement, Mohamed al-Halbousi, n’apprécie pas du tout le sans gêne de «l’ami américain», et le moment venu, les Hachd al-Chaabi, se chargeront de lui botter le cul !…

    J'aime

  2. Il y a quelques semaines, il y avait un article de Mediapart, un peu dans le même genre mais de l’autre côté de la frontière, faisant état d’énormes problèmes d’approvisionnement en eau à Korramscharh, comme lors de la guerre irako-iranienne et de la révolte des bazaris de plusieurs grandes villes face à leur perte de pouvoir d’achat liée à la déconfiture du rial iranien.

    Aimé par 1 personne

  3. Effectivement, tous les bureaux des groupes de la Résistance islamique ont été incendiés à Basra, ainsi que celui de la province, ces groupes ont, dans un communiqué, demandé la démission du Tocard Al-Abadi. Il semble en effet que les anglo-sionistes et le torrent à dollards saoudien, ayant échoué à imposer le Toccard et l’Agent Al-Sadr, misent désormais sur une nième révolution colorée, mais les chances de réussite de cette dernière me semblent quasi-nulles pour au moins deux raisons : 1) inexistence de polititiens de rechange car tous ces derniers sont usés et corrompus 2) existence d’une résistance armée et consciente (car conseillée par le Hezbollah et les gardiens de la révolution iraniens) ; la résistance a déjà averti qu’ils feront la vie dure à tout gouvernement pro-américain et le feront tomber en moins de deux mois. Le Tocard a promis aux américains de pérenniser leurs bases militaires en Irak (les anglo-sionnistes veulent couper l’axe terrestre Téheran-Damas-Bayrouth) et de démenteler le Hachd Al-Chaebi ; d’ailleurs a démis Al-Fayad de son poste de président de ce dernier organisme et s’en est autoproclamé le président. On attend la décision de la cour fédérale quant à la coalition parlenmentaire la plus grande dans deux semaines environ (par un tour de passe-passe dont la démocratie a le secret, les anglsionnistes ont réussi à obtenir ce délai pour continuer leur pression, que même les sunnites et les kurdes ont qualifiée de grossière et assimilable à du chantage).

    Aimé par 1 personne

    • Nous sommes fixés maintenant : il s’agit bel et bien d’une tentative de révolution colorée en Irak (encore sans couleur, preuve de l’imprévoyance des copmploteurs qui comptaient sur leur Tocard et leur Balbutiant (j’ai écouté ce Al-Sadr parler, c’est incroyable mais il balbutie tel un bègue, sa langue liée par les dollards demandait une réunion extraordinaire du parlement à propos des événements de Basra), sinon d’une mise en marche d’une guerre civile ; le consulat iranien a été incendié dans cette ville ainsi que d’autres centres des groupes de la résistance ; le gouvernement du Tocard a décrété le couvre feu, nous verrons. Les kabbalistes qui ont perdu la guerre en Syrie veulent allumer d’autres incendies, notamment au Liban (sans gouvernement depuis quatre mois) et en Irak. Ces vampires ne seront jamais repus de sang arabe.

      J'aime

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.