Analysis

Trump contre l’ordre mondial ancien

Le président Donald Trump est déjà rentré dans l’histoire quel que soit le sort des prochaines législatives américaines dont l’impact sera planétaire.

Entouré par des ennemis de l’intérieur- jusqu’au sein de son propre cercle familial,  et devant faire face à d’immenses défis à l’extérieur, Donald Trump semble avoir surmonté jusqu’ici des épreuves que peu de ces prédécesseurs auraient pu affronter sans mettre en péril et leur sécurité et leur présidence.

Donald Trump est le premier président US à non seulement affronter de front l’Etat profond et corrompu ayant pris en otage les Etats-Unis d’Amérique mais à s’opposer à la formidable capacité de nuisance absolue  des décideurs réels du Royaume de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord.

A l’extérieur, Trump a su faire démasquer aux yeux du monde musulman l’extrême nuisibilité et l’hypocrisie  de la Maison des Saoud, la famille régnant sur la corporation privée qu’est le Royaume d’Arabie Saoudite tout en maintenant la capacité de nuisance et l’influence israélienne à un niveau adapté aux besoins de sa survie politique.

A cet égard, Trump a tenté de faire bouger les lignes sur le dossier palestinien en démasquant la supercherie de Mahmoud Abbas, président archi-corrompu de l’Autorité palestinienne en le poussant carrément vers un mur. Trump a reconnu Jérusalem comme la capitale d’Israël en guise d’os à ronger aux dirigeants israéliens pour gagner du temps et de se réserver des marges de manœuvre. Jérusalem est de facto non seulement sous occupation israélienne mais les intenses efforts de « judaïsation » de la ville  par tous les moyens possibles entreprises par Tel-Aviv, aux antipodes des préceptes les plus élémentaires du Judaïsme l’ont totalement défiguré. Revigoré par la manœuvre US, le très corrompu premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a fait passer ce qui pourrait être considéré comme l’arrêt de mort en sursis de l’Etat d’Israël: la loi sur la judéité exclusive de l’Etat, excluant de facto les autres communautés ayant fait la force de cette entité créée de toutes pièces en 1948.

Trump a également  jeté en pâture les compromissions jadis secrètes entre la majorité de régimes arabes tous aussi corrompus les uns que les autres avec Israël et l’exploitation honteuse et populiste de la cause palestinienne par une Ligue Arabe qui n’a plus aucun rôle sur l’échiquier régional que de valider les entreprises militaristes de l’Otan ou de tout autre puissance.

Tout en tentant de neutraliser les deux piliers de la corruption que sont l’Arabie Saoudite et Israël, deux pays dont l’influence sur la vie politique et la politique étrangères aux USA sont prépondérantes, Trump s’est attaqué à la faction des bazaristes capitalistes extrêmement corrompue ayant pris le pouvoir à Téhéran et poursuivant secrètement une alliance avec l’ordre ancien occidental. Le clan que représente le président iranien Hassan Rouhani est l’un des plus corrompus de l’histoire contemporaine d’Iran, reposant sur les élites économiques pro-libérales profondément hostiles aux véritables révolutionnaires anti-impéralistes comme l’ancien président Mahmoud Ahmadinejad et des généraux du Corps des Gardiens de la Révolution. Paradoxalement, Téhéran cherche maintenant à adopter un profil bas à travers ses élites pro-capitalistes alors que ses révolutionnaires se battent en Syrie contre l’ancien ordre mondial.

Donald Trump a eu le courage de rencontrer le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un et de mettre fin symboliquement à l’un des plus anciens conflits de la guerre froide tout en tentant d’équilibrer les relations économiques et financières avec la Chine, seconde puissance mondiale qui a su profiter des brèches du système économique mondial pour avancer.

Trump a su éviter l’escalade en Syrie malgré l’opposition de l’Etat profond et de Londres et sa City de comploteurs et de bellicistes avides et cupides de pouvoir et d’or. A ce titre, cet homme est déjà un cas d’école.

A méditer.

 

Publicités

Catégories :Analysis

7 réponses »

  1. Bravo à vous Stratégica51, Je passe chaque jour chez vous pour reprendre mes esprits… dans ce miroir à l’envers où nous vivons. Merci toujours.

    Aimé par 1 personne

  2. Excellent!

    Il est difficile de ne pas constater aujourd’hui que Trump et Poutine soient guidés par des mains invisibles qui ne peuvent s’apparenter à la simple raison humaine; ce à quoi nous assistons la transcende; avec tous ce qu’ils ont su réaliser en si peu de temps pour contrer cet ancien monde, et avec succès, est surhumain!

    Et les deux sont encore vivants; comment ne pas y voir une main invisible qui agit en secret derrière le théâtre et les protège!

    Il est dit aux temps de la fin, que pas un cheveux ne pourra tomber de la tête de quelques-uns, sans que la source ne le permette!

    Et cela ne s’adresse pas juste à Trump, ou juste à Poutine, mais à chacun d’entre nous, ici et ailleurs!

    « Paradoxalement, Téhéran cherche maintenant à adopter un profil bas à travers ses élites pro-capitalistes alors que ses révolutionnaires se battent en Syrie contre l’ancien ordre mondial. »

    Poutine y est sûrement pour quelque chose!

    Eux aussi ont peur à leurs fesses!

    Merci pour cet article!

    Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.