Analysis

Le Message de Poutine au champion Khabib Nurmagomedov

L’incident houleux survenu à la fin du match UFC 229 des arts martiaux mixtes (MMA), poids légers,  qui s’est tenu le 06 octobre 2018 au T-Mobile Arena de Paradise, Nevada, USA et qui a opposé le champion russe Khabib Nurmagomedov à son adversaire irlandais Connor McGregor a pris une tournure nettement politique puisque le président russe Vladimir Poutine y a profité pour livrer un message glaçant aux ennemis de la Russie.

Le match s’est terminé par une nette victoire du russe du Daghestan, face à un irlandais fort imbu de sa personne et très grosse gueule (il n’a cessé de réitérer des  provocations puériles avant et pendant le match).

Khabib Nurmagomedov (Gauche) a répondu avec des arguments assez percutants aux provocations suffisantes de Conor McGregor (Droite) sur le ring

La victoire de Khabib Nurmagomedov a du passer au travers de la gorge de l’équipe adverse qui n’a rien trouvé de mieux que d’insulter le russe, son pays, ses parents, son ethnie (Avare du Caucase) et -nettement plus facile de nos jours, sa religion, l’Islam et à un certain moment Khabib perdit son sang-froid et bondit en dehors de l’octagone sur un des membres de l’équipe de McGregor tandis que ce dernier se chamaillait à l’intérieur de l’octagone avec l’équipe russe et plus précisément avec Aboubakar Nurmagomedov (cousin de Khabib) et Zubaira Tukhugov.

En raison ce cet incident, le russe s’est vu refuser temporairement la récompense pecunière consécutive à sa victoire, mais des artistes US comme Curtis James Jackson III, plus connu sous le nom de scène de « 50 Cent » se sont montré solidaires du champion russe et affirmé leur volonté à substituer à la récompense des sommes nettement plus conséquentes.

Cependant, c’est le soutien affiché du président russe Valdimir Poutine à Khabib qui a attiré l’attention. Après une boutade avec le père de l’athlète, qui a promis de discipliner son fils et un bref rappel de la nécessité de respecter les règles du jeu sportif, Vladimir Poutine a délivré un message dépassant de loin le cadre sportif en déclarant à Khabib  :   » C’est pas seulement vous mais nous tous les russes, qui sont prêts à bondir comme tu l’as fait quand nous sommes attaqués de l’extérieur…mais j’espère que les choses n’arriveront jamais à ce stade. »  

Le message est donc en direction de qui de droit et sachant ce que signifie l’ennemi extérieur agresseur dans l’imaginaire et l’histoire mouvementée de la Russie, il semble que Vladimir Poutine n’ait pas seulement le doigt sur la gâchette mais que cette dernière est déjà à mi-chemin…

Les banquiers de Londres n’ont qu’à bien se tenir.

Publicités

Catégories :Analysis, Strategika51

5 réponses »

  1. Les banquiers de la City ( of London ) ne peuvent plus jouer les victimes : celà marchait du temps de la série bd « Blake et Mortimer » ( épisodes « Le secret de l’Espadon » et « SOS météores » ) . MaIs Edgar P. Jacobs est décédé et les repreneurs sont beaucoup moins inféodés à la guerre froide et aux faussaires de l’Ouest !…

    Aimé par 1 personne

  2. Vu le contexte actuel il avait la panoplie complète Russe et musulman dans un coin perdu Daghestan il y a de quoi peter un câble a force de subir les insultes a répétition, pour Mcregor il a eu ce qu il merite pour sa bassesse ,il fut un temps ou les athlètes étaient des seigneurs avec un code moral en acceptant la défaite dans la dignité et le respect .

    Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.