Analysis

Syrie : neutralisation de la dernière poche de Daech dans le Sud du pays

Des unités de la division III des forces armées syriennes, soutenus par des unités de la brigade du tigre ont réduit par le feu la dernière poche de Daech dans la province méridionale de Deraa, où débuta la guerre en Syrie.

Plus à l’Est, des avions de combat US et d’autres pays non identifié ont encore utilisé des bombes à sous munitions et des bombes au phosphore blanc contre des localités syriennes, noramment à Hajin. Offciellement, les avions de la coalition bombardent des objectifs de Daech mais la prolifération d’éléments de cette organisation près de l’Euphrate, où se concentre des camps militaires étrangers laissent croire à une complicité. C’est du moins l’avis des officiels syriens, iraniens et russes. Lequel avis est confirmé par les témoignages des troupes, l’imagerie spatiale, l’intelligence humaine et la collecte du signal électromagnétique.

En réduisant la dernière poche noire du Sud de la Syrie, Damas semble transmettre un message à Washington dont la coalition qu’elle dirige en Syrie, disposant de moyens militaires infiniment plus puissants que ceux de l’Armée syrienne, semblent patauger dans la « lutte contre un terrorisme sans fin », servant plus à justifier leur présence que de réellement à chercher à éradiquer un groupe qu’ils ont eux-même créé.

C’est le dilemme de la formule décrépie et périmée de la « guerre contre le terrorisme »®.
 

Publicités

Catégories :Analysis

16 réponses »

  1. Regardez cette vidéo :

    Puis cette autre :

    De quoi s’agit-il cher lecteur non arabisant ? D’une nième comédie chimique ? Certes non, puisque l’occident regarde ailleurs (« Couvrez ce sein que je ne saurais voir. Par de pareils objets, les âmes sont blessées, Et cela fait venir de coupables pensées » Molière, Tartuffe) et aurait remué ciel et terre dans le cas contraire. Il s’agit en fait d’un bombardement des quarters d’Alep par les salapistes et ce avec des bombes contenant des gaz toxiques qui ont provoqué plus de cent blessés hier. Silense radio de nos média libres et indépendants (de la vérité).
    Le ministère de la défense russe affirme avoir vaporisé les posisions des salapistes d’où provenaient ces roquettes.

    J'aime

    • Une vidéo sur la même question, il est à noter que les nominés je ne sais à quels Oscars et aussi proposés pour le prix nobel de la paix ont participé activement à cette attaque en la bonne compagnie d’Al-Nosra, c’est àdire Al-Qaida au Levant et en Irak, bravo les artistes, les ONG humanitaires et les gouvernements occidentaux qui financent et entraînent cette officine terroriste :

      J'aime

  2. L’AAS vient d’achever ses opérations dans les collines volcaniques d’Al-Safa contre Daech qui avait profité de la géographie difficile de cette région pour s’y implanter (près de 380 km^2). Ci-dessous :
    1) Communiqué de l’AAS à propos de ces opérations.
    2) Une vidéo de ces dernières.

    Aimé par 1 personne

  3. Le S.A s’amusait de temps à autre à me débaptiser, maintenant il pousse son S.A (Satanique Audace) jusqu’à m’affubler d’un portrait de son invention, j’espère qu’il n’ira pas plus loin, par exemple en se mettant à poster à ma propre place, sait-on jamais, on n’arrête pas le progrès, qui tel un train fou, court aussi vite qu’il peut vers la catastrophe programmée. Mais je m’éloigne de mon très modeste objet, qui consistait simplement à poster la vidéo d’un Su-57 volant dans le ciel syrien, publiée pour la première par le ministère de la défense de l’ours revenu de sa longue hibernation ; l’engin a une fière allure et ne semble pas avoir souffert des volatiles à tendance suicidaire comme son confrère hors de prix mais si fragile, le F-35 :

    Aimé par 2 personnes

  4. Une nuit sans dormir :
    Le Diable — Nou avons mis la Syrie à feu et à sang, tous les régimes arabes modérés sont en passe de normaliser leurs relations secrètes d’avec Israél ; l’Axe de la Résistance n’éxiste que dans votre cerveau.
    Bartleby — Laissez-moi dormir, je vous prie et allez au diable, c’est à dire chez-vous, mais dtes-moi, quid du royaume qui a troqué l’épée pour las scie ?
    Le Diable — MBS est si bête, c’est une erreur qui lui coûtera son trône, pensez donc, — scier un rédacteur du WP ! — Nous resterons en Syrie, et Nasrallah peut jacasser à loisir.
    Bartleby — Bibi semble dans la merdre à cause des kornet que ce diable de Nasrallah semble avoir transféré aux gazaouis. Les syriens ont presque désalapisé la Syrie, le Hachd Chaebi semble avoir effectué la même tâche en Irak et l’Iranien narquois est aux aguets. Le ciel syrien vous est interdit à cause des S-300 que l’Ours a livré au Lion. Votre existense semble problématique dans cet Orient compliqué et vos rêves de ce Grand Israél à jamais illusoires.
    Le Diable — Nous possédons des centaines de bombes nucléaires …
    Ce dialogue fut interrompu par le brusque assoupissement de Bartleby qui rêve en ce moment d’un Yemen heureux.

    Aimé par 2 personnes

      • (Suite et fin du dialogue ci-dessus)
        Un instrument, qui semble avoir été inventé à l’aube des temps modernes pour tourmenter les hommes, émit un bruit strident qui amena Bartleby à se lever en sursaut :
        Bartleby — Merdre ! Vous êtes encore là ! Je vous croyais revenu en Enfer.
        Le Diable — Je pense que vous plaisantez. Dieu a convenu, devant les preuves irréfutables que je lui ai présentées, que la Vie en Enfer était mille fois plus douce que sur Terre et que le Diable, votre serviteur en mauvaises idées — complotisme, conspirationnisme … — est moins méchant que votre espèce appelée par antiphrase homo sapiens, la pire engeance que l’Univers — en expansion selon vos savants — ait observé : il m’a donc renvoyé ici pour essayer de vous réformer ; (Entre nous, quelle décheance pour le diable ! — L’Homme est est plus maléfique que le Malin lui-même, je n’en reviens pas) — mais passons, — tenez, buvez cela.
        Bartleby — Par exemple ! — De la bière au réveil ! Vous êtes bien le diable quoi qu’en pense Dieu. Je veux une tasse de café noir, aussi noir que vos desseins ! ( à ce propos, je me souviens de l’air ahuri d’un garçon de café qui m’a regardé d’un air ahuri suite à ma demande d’une tasse de café. Il m’a répliqué : — Un café ? — Non, répondé-je, une tasse de café ! . Les modernes sont étranges, si vous voulez un verre de lait, il me semble que vous ne dites pas un lait s’il vous plait).
        Le Diable– Mais vous, si friand de citations, que faites vous alors de celle de Steinbeck dans Rue de la Sardine : « Rien n’est meilleur que la bièrre le matin » ?
        Bartleby — J’en fais qu’il y a un temps pour boire la bière et un temps pour boire du café, mais, après tout, si maintenant la providence nous envoie le Diable pour nous réformer, obéissons à ses desseins impénétrables. (Sur ce, Bartleby siffla plusieurs bocks de bière servis par le Diable en regardant fixement le plafond, cherchant des nuages qui n’existaient que dans son imagination ; puis dit 🙂
        Bartleby — Revenons à nos moutons d’hier, donc vous possédez trois cent ou quatre cent bombes nucléaires. A quoi cela vous sert-il ?
        Le Diable — Nous attendons depuis si longtemps notre Messie et nous sommes prêts à mille Armagedons pour hâter sa venue, nous passerons les goyim par pertes et profils., au fond ,nous les considérons comme ceux que vous appelez salapistes, venus pour mourir par milliers pour l’OTAN .
        Bartleby — Et que faites vous des missiles de la résistance, qui vous a menacé de vous engloutir vous et vos bombs atomiques ? — Par ailleurs, ce Messie, est venu parmi vous, et vos pharisiens l’ont condamné à mort, et comme à votre habitude, vous fites exécuter la sentense par des goyim.
        Le Diable — Jésus maudit soit-il fut un faux Messie avec ses idées d’égalité de merdre, quant à Nasrallah et ses adorateurs fanatiques, ô combien distincts de nos soldats efféminés et incapables de se battre, seul notre messie pourra le battre. Donc, je m’en vais vaquer à mes petites affaires, lgébétime et ainsi de suite et vous laisse en compagnie de vos nuages.
        Bartleby — Mais le Yemen ?
        Le Diable — Croyez-vous que je sois vraiment heureux d’être le Diable ? Je pleure tous les jours pour les yéménites mais n’ose l’avouer à Dieu de peur qu’il ne me rende à ma condition première d’ange. — Voyez-vous, Bartleby, j’aime trop les hommes malgré leur infâmiie, je suis un homme.

        Aimé par 3 personnes

  5. le jours s’approche ou les usa vont devoir choisir le retrait ou l’affrontement direct !
    je ne pense pas que les russes toléreront longtemps que l’occident s’en sorte cette fois encore sans dommages !
    une coupure de gaz en plein hivers est possible !

    Aimé par 1 personne

    • Une autre vidéo sur le même sujet, suivie d’une troisième sur les crimes de la coalition : aujourd’hui, ses bombardements du village Al-Bokane situé près de Hegin du côté de Deir-Zoor (village devenu désert, tous les habitants ont fui ces bombardements meurtriers qui emploient des armes prohibées telles que le phosphore blanc ou les bombes à fragmentation comme le relate l’article) ont tué 40 civils dont la majorité est constituée de femmes et d’enfants, la semaine dernière, il y a eu cent victimes civiles suite aux bombardements des mêmes. Pendant ces mêmes dramatiques événements, les hélicoptères de la coalition ne chôment pas : elles transfèrent des salapistes je ne sais où.

      Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.