Analysis

Les « Condottiere » modernes

Il y a des révélations et des révélations. Certaines n’en sont pas unes.

Il y a ceux qui savent qui ne savent pas ce que nous ne savons pas ce qu’ils ne savent pas ce que nous savons. Il y a ceux qui prétendent ne rien savoir mais qui savent tout.

Et il y a des individus comme ce général-major de réserve israélien ayant eu un jour à diriger une brigade de Golanis dans le Nord avant de superviser les écoles militaires israéliennes. 

Le général-major de réserve Gershon Hacohen a évoqué une ou plusieurs rencontres entre des officiers supérieurs israéliens et des « activistes » ou rebelles syriens en territoire syrien lorsque Moshe Yaalon était ministre de la guerre (2013-2016).

Selon Hacohen, il aurait lui même rencontré trois chefs de la rébellion syrienne de l’autre côté de la frontière avec armes et bagages.

Cela veut dire que des unités militaires israéliennes et plus précisément les unités Golanis ont opéré à l’intérieur du territoire de la Syrie en guerre pour venir en aide à des factions d’Al-Qaïda en Syrie, cette même Al-Qaïda considérée comme l’archétype du terrorisme post-libéral, prétexte officiel de « la guerre sans fin contre la terreur »®.
Est-ce une révélation ? Non. L’écran de fumée crée par le 11 septembre 2001 a fini par se dissiper en Syrie dès 2012
Les masques sont tombés et le magicien d’Oz est nu. Al-Qaïda, Daech, etc. ne sont que des joint-ventures de condottiere modernes motivés par l’argent contrefait et sans réelle valeur fiduciaire. Le reste c’est de la fumée grise.
 

Publicités

5 réponses »

  1. je viens de l’apprendre : c’est des mercenaires italiens comme l’étaient les croates et leurs foulards et dont est issu les cravates actuelle , donc ceux qui porte des cravates sont des candotierre ou les imitent .

    Aimé par 1 personne

  2. En dernière analyse, le véritable condottiere des temps modernes fut le Capital, qui a conquis la terre entière, les capitalistes et autres ne furent que ses hommes de main comme on dit dans la mafia :
    « La valeur d’échange n’a pu se former qu’en tant qu’agent de la valeur d’usage, mais sa victoire par ses propres armes a créé les conditions de sa domination autonome. Mobilisant tout usage humain et saisissant le monopole de sa satisfaction, elle a fini par diriger l’usage. Le processus de l’échange s’est identifié à tout usage possible, et l’a réduit à sa merci. La valeur d’échange est le condottiere de la valeur d’usage, qui finit par mener la guerre pour son propre compte. »
    (Debord, la société du spectacle, thèse 46, éditions Gérard Lebovici, p.31)

    Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.