Analysis

Minbej, le verrou stratégique susceptible de provoquer une guerre mondiale…

La situation est devenue extrêmement complexe et tendue dans le voisinage de la ville de Minbej, située à l’extrême nord de la Syrie, à 30 kilomètres de la frontière turque.

Cette ville est un verrou stratégique entre les deux rives de l’Euphrate. Son contrôle permet non seulement de commander le passage entre le Nord-Est et le Nord-Ouest la Syrie mais de contrôler la voie liant le Nord du gouvernorat d’Alep à la Turquie méridionale.

Des informations contradictoires nous parviennent de cette ville depuis près de 24 heures.

Les forces syriennes loyalistes et leurs alliés des forces tribales ont diffusé des vidéos où l’on pouvait voir le drapeau syrien hissé au dessus d’un ancien bâtiment officiel.

Un peu plus tôt, le porte-parole du haut commandement militaire syrien annonçait sur un ton martial la reprise de Minbej par l’Armée Arabe Syrienne à la demande des forces kurdes des YPG.

Dans les faits, des convois de SUV et de Technicals (pick-up dotés d’une puissante motorisation et d’une arme lourde) des milices populaires loyalistes et des forces tribales ont approchés la localité de Minbej mais n’ont pu y pénétrer.

Des unités de la quatrième division des forces armées syriennes ou ce qu’il en reste, faisaient route d’Alep vers Minbej mais l’absence d’une couverture aérienne et par dessus tout d’hélicoptères de transport et d’attaque indique que les mouvements des militaires syriens seraient limités et que ces mouvement ont plus une portée symbolique que réellement tactique.

C’est en substance ce qu’a déclaré le président turc Tayep Recep Erdogan en commentant les informations faisant état de l’entrée de l’Armée syrienne à Minbej.

La Turquie, membre de l’OTAN et très proche allié de Washington, ne s’est pas limitée à critiquer ce qu’elle à qualifié d’opération de guerre psychologique syrienne mais est passée à l’acte en deux temps.

Dans un premier temps, Ankara n’a pas cessé d’envoyer des renforts militaires lourdement équipés vers la frontière syrienne. Il s’agit d’une montée en puissance du dispositif militaire Sud avec l’adjonction de l’équivalent de trois à quatre divisions en déploiement à 30 kilomètres au Nord de Minbej.

Dans un deuxième temps, les turcs ont mobilisé l’ensemble des rebelles syriens non kurdes, y compris les membres d’Al-Nosra et de Daech en les encadrant sous le pavillon de l’Armée syrienne libre (ASL).

Objectif :  monter une opération de « libération de Manbij » et empêcher l’avancée des forces loyalistes à Minbej à l’achèvement du retrait des forces US de cette localité.

Les YPG kurdes sont obligés de procéder à des changements d’alliance circonstantiels. Le retrait américain de Minbej les inquiète au plus haut point, d’autant plus qu’ils savent qu’ils sont incapables à affronter symétriquement une éventuelle invasion turque. Ils se sont ainsi tactiquement rapprochés de Damas mais devront faire face à Daech et Al-Qaïda regroupés sous la bannière de l’ALS sous protection turque et donc de l’OTAN.

Paradoxalement, les forces spéciales non turques de l’OTAN, françaises et britanniques en majorité, déployées auprès des milices  kurdes et non kurdes regroupées sous le label des Forces Démocratiques Syriennes, affirment lutter contre Daech dont les éléments sont encadrés par l’OTAN via la Turquie !    

Les habitants eux ne se font aucune illusion. Ils sont résolument anti-turcs et une partie de la population, surtout les commerçants,  regrette le départ des militaires US. Contrairement aux forces européennes (France, Royaume-Uni, Italie), les Américains ont donné une véritable impulsion à l’économie locale. Forcés de choisir entre le Turc et Damas, les habitants de Minbej ont vite fait leur choix :  plutôt le gouvernement de Damas et ses tares qu’avoir à subir une occupation turque via des auxiliaires locaux radicaux et extrémistes.

Minbej, une localité stratégique commandant les deux rives de l’Euphrate, est désormais  susceptible de déclencher un conflit mondial.
    

Publicités

Catégories :Analysis

26 réponses »

  1. Les américains n’ont même pas encore ranger les humvee, que turques et français se disputent le magot. Russes, Iraniens et Turques ont toujours su s’accorder sur la Syrie, a voir dans les prochains mois, ce qui résultera de leurs discussions commune ! Mais si conflit il y’a, je ne pense pas que ça viendra des Turques, qui sont encore très redevable à Poutine, de les avoir sauver d’un putsch made in CIA !

    J'aime

  2. quel est le motif de la france d’avoir donné le réacteur nucléaire a l’entité sioniste , pour qu’elle puisse fabriquer des bombes atomique et leurs premier essai s’est fait au large de l’ afrique du sud du temp de l’aparteid ainsi que d’autres test de guerre biologique avec l’individu medecin militaire basson et avec alliance de fort détrick aux usa et d’autres pays comme l’uk , la france , et zone .
    avant cela le sinistre individu membre de groupe occulte noir , rokefeller avait donné un terrain pour faire cet onu et qui ne sert a rien et de la avec les uk et balfour , ils ont crée l’entité sioniste et on voit le chaos actuel , avec cela on comprend qui détient l’onu encore sous soldes et ordres .
    quand khadafi a déchiré en pleine scéance de l’onu , la charte , il avait bien raison et ils l’ont tué .

    Aimé par 1 personne

  3. La victoire de la Syrie contre la guerre universelle menée contre elle par une coalition de plusieurs dizaines d’Etats doit se lire comme l’effondrement d’un Monde, celui de la domination anglo-sioniste ; effondrement qui a commencé sous nos yeux.
    Le ministre de la défense français, Londres et Tel-Aviv, BHL et Kouchner, France 24 et Al-Jazeera, en ressentent la même colère : jamais un projet de la résistance si ambitieux, se déclarant dans une époque qui paraissait lui être si hostile, n’avait affirmé sa détermination dans sa lutte contre les anglo-sionistes et leurs instruments salapistes avec autant de force et de succès. Les méthodes et le style du Hezbollah sont appliqués partout, de Syrie à l’Irak, en passant par le Yémen. Jusqu’au lointain Venezuela et les think tank néoconservateurs, la théorie et la pratique de la Résistance sont analysées, soit pour les réaliser, soit pour les combattre. Les idéaux de la résistance sont discutées partout, y compris par les gilets jaunes en France. Ce dernier événement n’est que l’expression phénoménologique d’une résistance qui existe partout, et son apparition en France témoigne seulement du retour de négatif chez-lui, c’est à dire dans sa patrie.
    Les gilets jaunes ne sont rien d’autre que les premiers signes de quelque chose d’autre, grandiose et magnifique, dont l’histoire a le secret.
    Mais déjà les victoires de la résistance, en Orient comme en Occident, ont mis au jour le mensonge médiatique régnant et l’ont définitivement réfuté. Le refoulé de la résistance est venu au jour ; il a acquis une praxis et une expérience. Il a entrepris le jugement du vieux monde, et les menteurs au pouvoir n’ayant rien pour plaider leur cause, la sentence ne pose que le problème qu’elle peut résoudre : celui de son exécution.

    Aimé par 1 personne

  4. les grand tares sont bien les chairs à canon us et leurs mercenaires et alliés et envoyé la bas et dans la zone par ceux qui commande en secret les usa et l’occident et le pseudo royaume uni , leurs cog ou leurs pseudo état dans l’état pseudo secret .
    ils ces criminels ont détruit des centaines de milliers de vie innocente , des millions de mort la ou ils sont allé , mais maintenant tout ces pays ont bien compris que pour battre ces tare sous soldes et ordres , ils ont fait une super guerilla et oeil pour oeil , dent pour dent ou dans la loi du talion , il y a une vie .
    les russes ont bien compris que si il n’interviennent pas dans ce conflit , alors la prochaine cible c’était eux qui était visé , la donne à changé mais hélas ceux qui n’ont plus que des flèches dans leurs griffes ont annulé le traité du fni avec la russie et la chine et pour cause que cette espece la ne veut que la guerre , leurs cog satanique ne veulent que la guerre .
    l’exemple de la lybie a bien montré cela .

    J'aime

  5. Non. Ni Erdodo ni les Ricains, et encore moins les Euronouilles, n’ont la carrure pour une véritable guerre. Ils l’ont démontré depuis des années, ils ne savent faire que des coups tordus, dans le dos, à dix contre un, et surtout en sur-manipulant leurs opinions publiques hébétée.
    Il est même de plus douteux que l’armée US soit encore capable de combattre elle-même frontalement comme se serait alors le cas. L’usage qu’ils ont fait du terrorisme géopolitique est tel qu’il démontre tout simplement que, malgré des budgets immenses, ils en sont tout simplement au même stade que Rome à l’agonie, quand les légions de l’empire se barbarisaient, … juste avant de l’abattre.
    Par ailleurs – autre similitude historique – la Syrie est bien le Stalingrad de l’empire d’aujourd’hui ,et il ne peut depuis que refluer. Certes la « bête » fera des soubresauts, ce qui nécessitera alors d’autres batailles comme Koursk, mais Berlin sera bien cette fois Washington.
    Les pays Occidentaux sont tous en crise interne, et pour dire le vrai à bout de souffle. Comment pourraient-ils encore dans un tel état psychologique déjà si lamentable, supporter le moindre conflit les touchants directement, et alors même que la Chine n’est pas encore en piste ? L’essence augmenterait, les manifs se multiplieraient, la police demandera l’armée et les dirigeants « péteraient les plombs ».
    Et ce ne sont pas non plus les plumitifs vociférant de leur propagande médiatique qui seront capable d’aller au front ( ce serait pourtant pas mal ).
    Bien sûr le conflit en cours va encore perdurer, mais la prochaine étape n’est que l’éjection définitive des troupes US d’Irak.
    La messe est dite, qu’on se le dise. Seuls les croyants n’ont pas encore compris qu’ils devaient ardemment quitter les lieux pour s’occuper de leur propre maison qui commence à brûler « grave ».
    On en aura d’ailleurs une vague idée au cours du réveillon festif qui vient et qui rimera avec : « Oh combien de voiture en flamme … », ou encore « Mais où sont les forces spéciales ? … »

    J'aime

  6. Il ne faut pas oublier les batteries S-300 déployer par les russes en Syrie.
    Et l’aviation Russe la flotte russe patrouillant un peux partout en méditerranée avec ces missiles à longue portée et du matériels très sophistiqués de brouillages.
    Si ont rajoute toute la panoplies des missiles de précisions iraniens.
    Croyez moi il y a de quoi faire pour anéantir 10 fois l’armée Turque.
    Les rives de leuphrate sont longues et peuvent être rejoint par l’Irak.
    Les Hachd Al-Chaabi (mobilisation populaire irakiens ).
    Organisation créée en 2014 à la suite d’un appel à volontaires après l’effondrement de l’armée irakienne lors de l’offensive de l’EI sur son territoire.
    Ils peuvent prendre en revers à la fois les turcs et les bases militaires U.S. se trouvant tous sur la partie ouest de leuphrate.
    L’ensemble des rebelles takfiristes D’aech et compagnie que la Turquie à mobilisées n’excède pas les 10.000 hommes.
    Les bases militaires U.S. et turc se trouvent uniquement d’un seul côté de la rive ouest de leuphrate.
    Les kurdes vont être utilisés comme ils aiment l’être et l’ont démontrer toutes au long de cette fichue guerre .
    Des lâches sans foi ni loi et sans honneur.
    Les syriens avait l’objectif de déloger les turc en dehors de chez eux.
    Les kurdes leurs ont données l’occasion de faire partie de la mêlée en leurs portants assistance.
    Les syriens ne sont pas dupent et n’oublient pas que les kurdes comme les turcs ont les mains maculés de sang syriens.
    Alors ils vont les mettre à contribution entre le marteau et l’enclume.
    Soit avec nous où contre nous .
    Les kurdes seront envoyées en première ligne comme éclaireur et thermomètre.
    Ce sera le prix à payer pour être secourus.
    Les syriens ne Laisseront jamais un kurde derrière leurs dos, ils ne sont pas idiots.
    Les russes aussi n’ont jamais oublier les coups de traitrises des turcs et ils ne les laisseront pas pseudo incidents turcs se renouveler.
    Les yankees vont laisser derrière eux , une Turquie qui n’a cessé d’être désobéissante, assumer seul les multiples revirements et saut d’humeur qu’elle leurs à causés.
    La Turquie risque de perdre gros contrairement à la Syrie qui n’a plus rien à perdre.

    Aimé par 1 personne

  7. a mon humble avis ils vont surement lacher ASL comme poisson pilote pour couvrir le vide derriere le retrait US, Ankara et le pentagone ne sont pas si bete que ca pour offrir la reprise de cette region aux Syriens sur un plateau , de deux mieux vaut sacrifier ASL & co avec ses différentes affiliations que de rapatrier les cercueils des soldats turcs si la situation dégénère e , mais sincèrement les forces FR et UK a Manbij devront déguerpir sur la pointe des pieds au risque d en prendre plein la gueule vu les frictions en vue ,les iraniens ont surement une carte diplomatique et économique pour faire pencher Ankara de leur coté ….wait & see

    Aimé par 1 personne

  8. L’affaire de Menbij est close. Le Turc, rassurré par le Russe et l’Iranien ne va rien entreprendre. Le Kurde rentre sous le pouvoir de Damas. L’Américain cherche à fuir dignement, quant aux lamentables franco-anglais, ils doivent déjà être en Turquie. The game is closed in Syria.

    Aimé par 1 personne

      • Lorsque l’AAS aura mis fin pacifiquement au rêve absurde d’un pseudo-Etat kurde à l’est et au nord de la Syrie, le Turc sera satisfait et laissera — en regardant ailleurs — l’AAS liquider le fief salapiste d’Idleb. La fuite déguisée en retraite des américains, qui a d’ores et déjà commencé, de Syrie sera suivie identiquement par des retraites similaires d’iceulx d’Irak et d’Afghanistan, et aussi, par le retour de la Syrie — mais à ses propres conditions — à cette fille de mauvaise vie appelée ligue arabe, c’est à dire que la Syrie retrouvera son rôle d’acteur central dans la région ; naturellement les commanditaires golfiques des salapistes paieront la facture de la reconstruction de la Syrie. La transaction du siècle n’aura pas lieu et le ci-devant Sioniste qui a bâti toute sa stratégie à courte vue sur la destruction et la fragmentation de la Syrie se retrouvera — et est déjà — dans la merdre. A trop jouer avec le feu (c’est à dire avec le Diable), on risque de s’y brûler les doigts (c’est à dire de se retrouver en Enfer). Les jours de cette entité sont comptés ; ses crimes ont été pesés, et trouvés lourds ; la région s’est divisée en deux partis, dont l’un — l’Axe de la Résistance –, devenu puissant, veut qu’elle disparaisse.
        « Du l’este, il n’est pas difficile de voir que notre temps est un temps de gestation et de transition à une nouvelle période ; l’esprit a rompu avec le monde de son être-là et de la représentation qui a duré jusqu’à maintenant ; il est sur le point d’enfouir ce monde dans le passé, et il est dans le travail de sa propre transformation. En vérité, l’esprit ne se trouve jamais dans un état de repos, mais il est toujours emporté dans un mouvement indéfiniment progressif ; seulement il en est ici comme dans le cas de l’enfant : après une longue et silencieuse nutrition, la première respiration, dans un saut qualitatif, interrompt brusquement la continuité de la croissance seulement quantitative, et c’est alors que l’enfant est né ; ainsi l’esprit qui se forme mûrit lentement et silencieusement jusqu’à sa nouvelle figure, désintègre fragment par fragment l’édifice de son monde précédent
        ; l’ébranlement de ce monde est seulement indiqué par des syrnptômes sporadiques ; la frivolité et l’ennui qui envahissent ce qui subsiste encore, le pressentiment vague d’un inconnu sont les signes annonciateurs de quelque chose d’autre qui est en marche (Il ne s’agit pas de Micron, ndr). Cet émiettement continu qui n’altérait pas la physionomie du tout est brusquement interrompu par le lever du soleil, qui, dans un éclair, dessine en une fois la forme du nouveau monde. » (Hegel, Phénoménologie de l’Esprit, éditions Aubier Montaigne, tome I, p.12)

        Aimé par 1 personne

    • @niagaradelyon
      La Turquie fait partie d’un bloc en décomposition.
      Et la Syrie fait partie de l’autre bloc d’en face, en pleine composition.
      Non seulement dans toute la région et bien au delà dans un futur proche dans la prochaine décennie.
      A SUIVRE. …….

      Aimé par 1 personne

    • Excellente question.
      Les jeux de simulation guerrière ne donnent aucune chance à la Syrie mais prévoient un cauchemar pour les turcs face à une guérilla disposant d’une profondeur conséquente.

      J'aime

    • @ibonoco
      Siège des Nations unies
      Batiment situé à New York, au bord de l’East River, inauguré le 9 janvier 1951.
      Elle a pour objectif d’assurer la paix du monde et de protéger les droits de l’Homme dans le monde entier. La charte, qui définit l’organisation et les buts de l’ONU, dispose que tout État pacifique s’engageant à la respecter peut appartenir de l’organisation.

      J'aime

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.