Analysis

Gilets Jaunes: dangereux dérapage officiel

Le gouvernement français prépare une stratégie intégrée et multidimensionnelle pour en finir avec le mouvement des gilets jaunes.

La répression n’a jamais été une solution optimale pour mettre fin à une contestation populaire. Au contraire, elle la renforce et lui procure une nouvelle légitimité. Les exemples historiques en ce sens sont légion.

En attendant, les médias dits « mainstream » ou « système » font mine de s’interroger sur le rejet massif de la narration officielle de la propagande-système par une proportion croissante de l’opinion.

Or, les gilets jaunes semblent avoir entendu le président de la République et ses propos sur ce sens de l’effort qui semble avoir été oublié par une majorité de citoyens. Ils promettent de fournir un effort après l’Acte IX!

Plus sérieusement, ce n’est pas une éventuelle radicalisation (il faut prêter une attention redoublée aux termes) des gilets jaunes mais le discours officiel autour des gilets jaunes qui est sujet à une très forte inquiétude: une analyse sémantique des déclarations officielles sur le mouvement des gilets jaunes indique de manière claire la décision du pouvoir d’État de traiter ce mouvement de citoyens en colère comme une menace sécuritaire de type 1 et donc le combattre par tous les moyens possibles, de préférence par la manipulation.

La narration officielle devenant de plus en plus agressive et à ce rythme, à la menace implicite (« Vous êtes complices de la violence en assistant simplement à un rassemblement ») se substituera une menace de plus en plus spécifique. Ce cheminement est connu. Il a été utilisé par les régimes autoritaires à poigne déguisé sous un mince vernis démocratique (uniquement pour l’image à l’international) pour « finalement écraser toute velléité de revendication quelle qu’elle soit! »

L’heure est grave. La France est à la croisée des chemins. Si un gouvernement s’avère incapable de gérer des manifestations où des débordements sont inévitables, cela veut dire que l’exécutif, lequel n’est qu’un fusible du système, n’a plus les moyens de sa politique et ne sert que de piètre paravent technocratique à un État profond constitué de coteries mafieuses dotées d’un pouvoir de nuisance quasi-illimité si la propagande fonctionne. Problème, la propagande ne fonctionne plus. Le système s’est grippé. Pris à son propre piège, il n’a plus que la répression et l’usage du monopole exclusif de la violence et cette dernière n’est pas uniquement physique.

Cette tendance est dangereuse: le fait de désigner un adversaire, qui plus est, un contribuable ou un administré, comme une menace à l’ordre établi et le considérer comme un terroriste ne fera in fine qu’aggraver la somme des problèmes et ne résoudra rien. La paix des prisons n’existe pas.

Publicités

Catégories :Analysis

63 réponses »

    • Le G-36 est un fusil d’assaut comme le FAMAS, le M-16 ou la Kalashnikov. C’est une arme de guerre.
      Les soldats Allemands qui l’utilisaient en Afghanistan ne l’aimaient pas beaucoup et ils ne cessaient de s’en plaindre. Malgré que c’est du HK et Deutsch…
      Je ne vois pas trop l’intérêt de cette arme dans des opération de maintien de l’ordre contre des civils désarmés. A moins de frapper les esprit et créer une dissuasion psychologique forte.

      La version K (Kurz) semble être la meilleure, notamment pour les paras et les forces spéciales.

      Ce fusil d’assaut automatique équipe les gardes pénitenciers, certaines unités spéciales de la police et certaines unités des forces spéciales.

      L’illuminé de Luc Ferry a préconisé de tirer sur le tas contre les gilets jaunes. La cadence de tir du Gewehr-36 est trop élevée comme le FAMAS mais d’un bruit fort désagréable.

      C’est une arme de guerre civile.

      Aimé par 2 personnes

      • Merci cher Strategika 51 pour ces précisions à la fois techniques et psychologiques. Je ne sais vers quoi nous nous dirigeons. J’ai déjeuné dans un restaurant « bourgeois » ce midi et — sans malice — j’ai échangé quelques propos avec un serveur : il avait l’air très remonté, m’a donné plein de détails sur cee qui s’est passé samedi dernier et s’attends au pire samedi prochain.

        Aimé par 2 personnes

  1. Tenez, faites porter ma missive aux gueux

    Photo publiée dans le Figaro ce jour avec le titre :
    Lettre aux Français : Macron propose de bâtir un «nouveau contrat pour la Nation»
    Et « Macron démission » t’en as entendu parler ou t’es sourd ?
    Avant on disait La dictature c’est ferme ta gueule et la démocratie c’est cause toujours. Désormais c’est grand débat national toujours, c’est moi qui décide ! (Enfin, moi… ou plutôt mes ordres européo-oligarchiques déguisés en ma nuisible personne)
    https://lecirqueautourducirque.wordpress.com/2019/01/14/tenez-faites-porter-ma-missive-aux-gueux/

    Aimé par 1 personne

  2. cette personne, David Dufresne, centralise les violences policières commises par les forces du régime de paris contre les manifestants.

    12 janvier 2019, Bordeaux. on vient d’apprendre qu’il est pompier, marié, 3 enfants.

    coma artificiel avec hémorragie cérébrale.

    Aimé par 1 personne

  3. bonjour, cela semble in-croyable alors, je vous demande vos avis:

    est-ce que vous voyez la même chose que la personne qui affirme que les grenades lacrymogènes sont tirées sur les manifestants, depuis un hélicoptère?

    Toulouse, 12 janvier 2019. place du Capitole (?)

    Aimé par 3 personnes

  4. Au fond, ces gilets jaunes sont la lumière des siècles et vaiqueront s’ils s’opposent en actes au prétendu siècle des lumières. Ils doivent opposer, comme ils ont commencé par le faire, la morale à l’immoralisme ambiant, l’intérêt général contre celui privé, le sens commun contre les logiques abstraites du marché, l’éthique contre un monde sans foi ni loi, etc … On dirait que l’Esprit, révolté par cette déraison au sommet de l’Etat, a délégué au sel de la terre, c’est à dire à ce peuple français que les usurpateurs croyaient mort et enterré — bien plus, ils cherchaient purement et simplement à le remplacer, certes par d’autres déracinés –, la tâche de restaurer l’ordre naturel du Monde.

    J'aime

    • expertchine (c’est quoi ce délire, de quel Chine parlez-vous?) écrit: « … Allez, une bonne fessée et retour à la maison, lundi faut bosser ! … »
      allez encore un petit effort, vous n’êtes même pas à niveau!, m’sieur ferry lui préconise de tirer dans le tas… vous en pensez quoi m’sieur l’expert? ah, ouais, au fait, les 10% de chomeurs, vous allez sans doute les nourrir, m’sieur l’expert ?

      J'aime

    • Il se passe ces derniers mois quelque chose de fantastique qui met de baume aux cœurs.

      D’abord, fin 2016, le formidable sursaut des électeurs américains. Ils ont balayé les appareils politiciens affairistes et corrompus des deux grands partis de pouvoir, en plaçant à la Maison Blanche un trublion « républicain ».
      Lequel s’applique depuis deux ans à déstabiliser le complexe militaro-industriel pour ramener les
      préoccupations politiques sur le territoire national au bénéfice des populations.
      Ensuite, le réveil Italien de mars 2018, venu démontrer que les idéologies de Droite comme de Gauche s’effacent et cohabitent fructueusement pour nourrir et renforcer un idéal de souveraineté populaire ; ils ont ouvert la porte.
      Enfin, la soudaine prise de conscience des français qui ont su franchir le seuil en enrichissant leur bagage politique par l’affirmation d’une nouvelle façon de faire de la politique en mariant le Scrutin Proportionnel avec le RIC.
      Ainsi, l’impartialité du second corrige voire annule systématiquement les risques de dérivedu premier trop souvent enclin à provoquer des chantages parlementaire pour l’accession d’une majorité.

      Les Gilets Jaunes sont en train d’inventer du jamais vu ; comme l’a joliment dit Emmanuel Todd, ils redonnent l’espoir et la fierté d’être Français.

      J'aime

    • Merci cher M.Cravan de votre sagacité et je demande pardon à plat ventre au lecteur que ma grosse bourde aura induit en erreur (la citation provient en effet des mémoires d’outre-tombe de Chateaubriand). Je crois que l’intrusion illégitime de Tocqueville dans mon post est liée au fait que je n’ai cessé de feuilleter son La démocratie en Amérique ces derniers temps ; j’espère être plus vigilant à l’avenir, je considère ce genre de faute comme grave, mais les modernes s’en fichent, vous pouvez tout aussi bien citer le Diable et attribuer ses propos à Dieu le Père ou vice versa, il vous diront — pardonnez-moi d’user de leur vocabulaire si je puis dire : « — C’est vrai que quelque part Dieu au niveau croyance, pour moi, c’est comme le Diable, j’y crois pas, quelque part on va tous mourir et profiter de la vie c’est autant pour moi de gagné.». J’espère que cette magnifique prose moderne, directe et simple ne vous causera pas une insomnie.

      J'aime

  5. Belle journée aujourd’hui, digne des vendredis gazaouis : d’un côté une foule de citoyens pacifiques qui manifestent paisiblement, de l’autre, des gaz lacrymogènes, des canons à eau, des matraques, des flashballs, des véhicules blindés, des bombes assourdissantes et j’en passe. Ce pouvoir hai et méprisé a perdu la raison et il ne la retrouvera pas. Que dira l’Immonde si BLC avait songé à armer, munir de moyens de communication cryptée, financer cette opposition modérée à Micron ? Va-t-on discuter au conseil de sécurité du machin des moyens de répression disproportionnés utilisés par le gouvernement français pour réprimer des manifestants pacifiques ? Mais où sont les ONG qui dénoncent BLC et son régime chimique ? Les français n’ont donc pas droit à leur printemps par ce temps glacial ? Et les BHL et autres vautours de dénoncer les tares des jaunes, ce sont les mêmes qui estimaient que les égorgeurs faisaient du bont boulot en Syrie. Bon, la perfide et la vilénie en cours sont si grandes et mes capacités sont si minces que je me sents incapable d’en rendre compte. Dieu, ayez pitié de nos enfants.

    Aimé par 2 personnes

    • Selon ce sinistre gouvernement qui semble dépassé par les événements, il y avait hier 84 000 manifestants et plus de 80 000 policiers, soit le rapport digne d’UBU (Usurpateurs Botuliens Unanimes) d’un policier contre un manifestant ! Naturellement, aucun média ne relève ce genre de fait inconnu même dans les pires dictatures compradores (à l’exception d’un timide article de RT France). Que feront ces UBU quand demain des millions de gens descendent dans la rue ? Déployer l’armée ?

      « O gentilshommes,
      la vie est courte…
      Si nous vivons, nous vivons
      pour marcher
      sur la tête des rois. »
      (William Shakespeare, Henri VI)

      J'aime

    • Conseil inspiré par la charité : mêlez-vous de choses que vous comprenez et non de celles qui dépassent votre entendement fort limité, des individus tels que vous devraient retourner à l’école primaire pour apprendre à compter sur leurs dix doigts et écrire une phrase simple sans faute d’orthographe, par exemple icelle : Biquette ne veut pas sortir de ce choux (Afin de vous venir en aide, je poste à votre intention cette vidéo :

      , vous y apprendrez beaucoup de choses, notamment la relation de cause à effet). Quant à la question de votre forme et de son contenu, je pense que tout lecteur impartial a déjà déduit de votre post extraordinaire qu’ils sont également vides, l’un et l’autre, et que par conséquent, ce genre de conformation visqueuse et sans intérêt, moderne pour tout dire, ne mérite que le mépris. Une pensée si décommposée qui rayonne pour ainsi dire ses effluves pestelisentiels jusqu’ici, aurait mieux fait de garder le silence, seule forme de sa réalisation.

      Aimé par 1 personne

  6. au fait , quel est actuellement l’heure de l’horloge des savants atomistes , est ce minuit moins quelques secondes ou un demi -minute et cela a commencé depuis la crise de cuba , et à combien est les calcul de , mathématiquement la déflagration est inévitable .
    car voyez vous , le constat est tout simple : quand ces misérables des cog ou deep state perdent partout , alors ils sont capable du pire , deja qu’ils ont annulé le traité du fni et vont mettre des missiles de moyenne portée en direction de la russie .
    et leur bouledogue qu’est l’otan est mal barré disant presque fini et la france est en colère et l’ue s’effondre et le dollars us s’effondre et la fed va faire remonter ces taux criminel d’usures , tout cela constitue un coktail explosif , la hideuse cohorte du mal constitué de ce coktail explosif et ce qui est écrit sur eux n’est qu’un petit aperçu .

    Aimé par 1 personne

  7. Une citation de Machiavel pour introduire cex deux excellentes vidéos produites par Xavier Moreau :

    « Qu’il faut éviter d’être méprisé et haï.

    Après avoir traité spécialement, parmi les qualités que j’avais d’abord énoncées, celles que je regarde comme les principales, je parlerai plus brièvement des autres, me bornant à cette généralité, que le prince doit éviter avec soin toutes les choses qui le rendraient odieux et méprisable, moyennant quoi il aura fait tout ce qu’il avait à faire, et il ne trouvera plus de danger dans les autres reproches qu’il pourrait encourir.
    Ce qui le rendrait surtout odieux, ce serait, comme je l’ai dit, d’être rapace, et d’attenter, soit au bien de ses sujets, soit à l’honneur de leurs femmes. Pourvu que ces deux choses, c’est- à-dire les biens et l’honneur, soient respectées, le commun des hommes est content, et l’on n’a plus à lutter que contre l’ambition d’un petit nombre d’individus, qu’il est aisé et qu’on a mille moyens de réprimer.
    Ce qui peut faire mépriser, c’est de paraître inconstant, léger, efféminé, pusillanime, irrésolu, toutes choses dont le prince doit se tenir loin comme d’un écueil, faisant en sorte que dans toutes ses actions on trouve de la grandeur, du courage, de la gravité, de la fermeté ; que l’on soit convaincu, quant aux affaires particulières de ses sujets, que ses décisions sont irrévocables, et que cette conviction s’établisse de telle manière dans leur esprit, que personne n’ose penser ni à le tromper ni à le circonvenir. (…)
    Parmi les royaumes bien organisés de notre temps, on peut citer la France, où il y a un grand nombre de bonnes institutions propres à maintenir l’indépendance et la sûreté du roi ; institutions entre lesquelles celle du parlement et de son autorité tient le premier rang. En effet, celui qui organisa ainsi la France, voyant, d’un côté, l’ambition et l’insolent orgueil des grands, et combien il était nécessaire de les réprimer ; considérant, de l’autre, la haine générale qu’on leur portait, haine enfantée par la crainte qu’ils inspiraient, et voulant en conséquence qu’il fût aussi pourvu à leur sûreté, pensa qu’il était à propos de n’en pas laisser le soin spécialement au roi, pour qu’il n’eût pas à encourir la haine des grands en favorisant le peuple, et celle du peuple en favorisant les grands. C’est pourquoi il trouva bon d’établir la tierce autorité d’un tribunal qui pût, sans aucune fâcheuse conséquence pour le roi, abaisser les grands et protéger les petits. Une telle institution était sans doute ce qu’on pouvait faire de mieux, de plus sage et de plus convenable pour la sûreté du prince et du royaume.
    De là aussi on peut tirer une autre remarque : c’est que le prince doit se décharger sur d’autres des parties de l’administration qui peuvent être odieuses, et se réserver exclusivement celles des grâces ; en un mot, je le répète, il doit avoir des égards pour les grands, mais éviter d’être haï par le peuple. » ( Le prince, chapitre IXX)

    Aimé par 1 personne

  8. Le député LREM de l’Eure, Bruno Questel.

    Le député a été particulièrement pris pour cible depuis le début du mouvement des « gilets jaunes ». Mi-décembre, des coups de feu ont été tirés devant son domicile. Une « tentative d’intimidation de 40 ‘gilets jaunes’ » suivie de menaces de mort, le 4 janvier. Le député et quatre autres parlementaires ont reçu un courrier anonyme à l’Assemblée nationale. De quoi « glacer » l’élu.

    « Il n’y a plus de limites »
    « Il faut que les Français et les Françaises sachent qu’aujourd’hui, il y a des personnes qui considèrent que simplement parce que nous sommes des parlementaires, s’octroient le droit de nous écrire que nous devons mourir, déclare Bruno Questel. Il y a une forme de sidération en fait dans le sens où on se dit ‘où sont les limites ?’ Et quand vous mesurez qu’il n’y en a pas, vous prenez conscience de la grande fragilité du système démocratique. »

    Un système démocratique que le débat réparera, espère le député. Même s’il ne l’organisera pas. Il n’est pas question pour lui de monter sur les estrades. « Mon rôle de député, ce n’est surtout pas de venir dans les débats pour les diriger ou les orienter, se justifie Bruno Questel. Je ferai le maximum de débats possibles mais je m’installerai dans la salle et j’écouterai, je prendrai des notes. Il faut vraiment laisser le citoyen, usager, contribuable, électeur, prendre toute sa place et exprimer ce qu’il a sur le cœur et dans la tête. »

    L’avenir de la République
    Les élus doivent donc se mettre en retrait le temps du débat estime le député, pour qui LREM aussi « doit faire un travail d’introspection et d’analyse sur ce qu’on a pu ne pas bien faire pour qu’on en soit là aujourd’hui ». Il reconnait : « On a une part de responsabilité, on a loupé quelque chose. » Pour Bruno Questel, le quinquennat est à un tournant. L’avenir de la République est en jeu.

    Source : franceinfo

    Aimé par 1 personne

  9. 12 janvier 2019,

    Liberté, égalité, criminalité ; un régime réduit aux plus minables bassesses.
    Le dévoilement de la réalité du régime politique français à travers le cas de la Mairie de Rives-en-Seine et de la Communauté d’agglomération Caux Vallée de Seine.
    Texte de Michel Dakar, chercheur en politique globale, autonome, Villequier ex-France, province coloniale de l’Empire israélo-US en voie de désagrégation rapide, le 12 janvier 2019.
    http://www.aredam.net/un-regime-reduit-aux-plus-minables-bassesses.html

    Illustration :
    http://www.aredam.net/documentation-faux-en-ecriture-publique-et-protection-gendarmerie.pdf

    Aimé par 2 personnes

    • @:Cosworth57200
      SYNDROME DU LARBIN

      Chez un individu, le syndrome du larbin est un comportement pathologique visant à prendre systématiquement la défense des classes les plus favorisées au détriment de celles dont il est issu. Ce syndrome diminue les capacités d’analyse du larbin et se traduit par un blocage psychologique l’incitant à agir préférentiellement contre ses propres intérêts au profit de ceux qui l’exploitent.

      II) Analyse des symptômes

      L’amour démesuré qu’affiche le larbin à l’égard des patrons, des rentiers ou des milliardaires, est l’acte de foi qui structure son discours. Le larbin agit sans discernement de ce qui pourrait être bon pour lui, il intellectualise le débat pour tenter de nous convaincre que piocher chez les riches est toujours la pire des solutions, quand bien même il en serait bénéficiaire. Les arguments économiques qu’il invoque inlassablement n’ont pas servi à forger sa conviction, le syndrome du larbin est malheureusement une vocation qui se trimbale dès le plus jeune âge et contre laquelle il n’existe aucun remède. Le larbin n’a pas choisi d’aimer les riches, il aime les riches parce qu’il est un larbin. De tendance nettement libérale le larbin est celui qui vous vante les bienfaits du bouclier fiscal alors même qu’il ne paye pas d’impôts. C’est encore le même larbin qui voudrait réduire ou supprimer l’impôt sur la fortune même s’il sait qu’il ne sera jamais concerné par la question. Un écervelé victime du syndrome du larbin n’a pas de conscience politique, il vote instinctivement dans l’intérêt de ceux qui l’exploitent pour s’attirer leur bienveillance. Le larbin estime que l’argent qui lui fait défaut, est beaucoup plus utile dans le coffre d’un riche qui pourra ainsi le réinvestir beaucoup plus utilement qu’il ne l’aurait lui même dépensé. Le larbin cautionne tous les sacrifices et les plans d’austérité dont il pourrait être l’objet comme la baisse des salaires, ou encore l’augmentation de l’âge de la retraite même si son travail ne lui convient d’aucune façon et que ses maîtres ne lui offrent aucune perspective d’améliorer sa condition.

      III) Hypothèses sur l’origine du syndrome

      Deux théories principales s’affrontent pour expliquer l’origine du syndrome : la thèse génétique et la pathologie mentale.
      Après des siècles d’esclavage et de féodalité, les larbins pourraient être le produit d’une sélection artificielle des soumis par leurs maitres. La transmission génétique des caractères aurait favorisée la sélection d’une souche vivace de larbins domestiques au profit d’une nouvelle espèce de primates : l’homo larbinus.
      Selon cette hypothèse le mécanisme en œuvre serait similaire à la sélection des chiens et des chevaux mais directement appliqué à l’homme.
      Pour les tenants de la pathologie mentale le caractère héréditaire n’est pas retenu, il s’agirait plutôt d’un trouble qui se développerait dès l’enfance. Le processus s’aggraverait au passage à l’âge adulte lorsque le sujet prend conscience de la médiocrité de sa condition, le larbin développerait des stratégies inconscientes visant à restaurer un équilibre cognitif pour justifier l’acceptation de sa subordination. Le larbin finit ainsi par s’identifier à ses maîtres en s’imaginant appartenir au corps social qui l’exploite.

      IV) Quelques exemples

      Le larbin réagit vivement à toute discussion qui ose remettre en cause les privilèges des plus fortunés, incapable de se livrer à une argumentation convaincante, ses messages distillent la peur et les intimidations dont il est l’objet. En réaction le larbin brandit instinctivement une succession de termes caractéristiques qu’il essaye de glisser dans son discours tels que : communisme, bolchévisme, tirage vers le bas, la Stasi, Corée du Nord, isolement, dictature socialiste, évasion fiscale, paupérisation, millions de morts…

      Aimé par 2 personnes

    • J’en connais un bout.
      Trois mois, 28 jours, 7 heures et 45 minutes.
      A la fin, la section que j’ai essayé d’organiser a été durement sanctionnée pour avoir refusé mon depart. Les gars pleuraient et certains se sont mis en rébellion ouverte contre la hiérarchie.
      Les sanctions furent très lourdes.
      Je fus obligé d’assister physiquement à l’humiliation (en fait une double humiliation pour moi aussi) de ma section.

      J’avais ma langue. Un officier supérieur tenta de me tenir par le col et m’étrangler. J’ai adopté le garde-à-vous le plus rigide qui soit tout en continuant à dire certaines vérités.
      Bien Après mon départ, j’appris par inadvertance que les gars avaient écrit mes paroles sur des cartons et les ont mémorisés par coeur. Bien entendu, avec le temps, les hommes ajoutent des détails fantaisistes et …

      C’est ainsi que naissent les légendes.

      J'aime

    • Et puis Castaneuneu qui déclare que tous les manifestants seront complices (des casseurs) ! Et Macaron de Rothschild que les Français n’ont pas le sens de l’effort ! Et bien sûr tout ça la veille du fameux acte 9 ! Bonjour les incendiaires… on va pas en dire plus, on va rester poli.

      Aimé par 1 personne

Vos Réactions (Vous êtes totalement libres de vous exprimer mais les attaques ad hominem sont proscrites)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.